Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Les vœux du PS des Mureaux préparant les échéances à venir(Webtélé2R/SeineTV)
Publié : 14 janvier

Vœux 2017

Les vœux du PS des Mureaux préparant les échéances à venir(Webtélé2R/SeineTV)

Samedi 14 janvier 2017, la section du PS des Mureaux a présenté ses vœux et ses objectifs pour 2017 ; une année placée sous le signe des élections, en présence de Monsieur le Maire, de Françoise Descamps-Crosnier, député de la 8e circonscription des Yvelines, de Sandrine Grandgambe, conseillère régionale d’Ile-de-France et première secrétaire fédérale des Yvelines PS et d’invités surprises.

Organisée dans la grande salle de l’espace Gérard Philippe, cette cérémonie des vœux de la section du Parti Socialiste des Mureaux s’est déroulée en présence d’une centaine de personnes. Françoise Descamps-Crosnier, député de la 8e circonscription des Yvelines, et Sandrine Grandgambe, conseillère régionale d’Ile-de-France et première secrétaire fédérale des Yvelines PS étaient présentes pour l’occasion. François Garay, maire des Mureaux, a été également invité par M’Barek Akafou, secrétaire de la section. C’est Honorine Koenig, conseillère municipale et membre du groupe PS appartenant à la majorité municipale, qui a présenté les intervenants de cette cérémonie.

L’année 2016 a été difficile mais 2017 s’annonce aussi difficile

C’est Monsieur le maire qui a prononcé en premier un discours rappelant les événements de 2016, avec l’attentat à Magnanville, ainsi que son implication dans la recherche de solutions et de dialogues. Le matin même, il était à Versailles où il a parlé des fondamentaux de la République et de la Laïcité. Evidemment, François Garay est revenu sur les actions de François Hollande et le potentiel critiqueur de la Gauche même lorsqu’elle est au pouvoir, ainsi que les échéances électorales à venir. Pour lui, il faut d’abord parler d’ « assemblage » avant de parler de rassemblement pour la Gauche. Il a parlé de la visite Sylvia Pinel, présidente du Parti Radical de Gauche (PRG) et unique candidate femme de la primaire de à Gauche. Il a rappelé que beaucoup de personnalités politiques de Gauche viennent souvent aux Mureaux comme François Hollande, Benoît Hamon, ou encore, lundi 16 janvier, Arnaud Montebourg. La ville des Mureaux semble être un exemple de l’application de politiques de Gauche au point d’attirer les élus nationaux.
François Garay espère trois choses pour l’élection présidentielle : ne pas à faire le choix au second tour entre François Fillon et Marine LePen, pas de vote d’humeur au premier tour et que l’élection marque.

Françoise Descamps-Crosnier prit la parole ensuite et souligne le fait que : « Nous devons être rassemblé » afin que l’élection de la primaire se passe bien et pour le temps électorale à venir aussi, car c’est « un enjeu important pour la société » ! Elle rappelle également que l’année 2016 a été difficile mais 2017 s’annonce aussi difficile sur le plan international avec par exemple l’élection de Trump et locale avec les élections.

Sandrine Grandgambe a été invité à prononcer son discours qu’elle a voulu rapide pour laisser la parole au secrétaire de la section des Mureau. Cependant, elle a voulu rappeler une chose : « Les attentes de la population sont plus fortes lorsque la Gauche est aux pouvoirs  ». Elle souligne le caractère exigent des personnes votant à Gauche vis-à-vis des politiques menées par cette dernière. Elle rebondit ainsi sur la notion de critique évoquée par François Garay.

Tous les trois ont terminé leurs allocutions en présentant leurs vœux à toutes les personnes présentes pour 2017.

M’Barek Akafou a prononcé un discours revenant les actions de la section (le journal de la section et l’organisation de débats) mais il a eu d’abord une pensée pour les citoyens dans la souffrance. Il a parlé de l’année 2016 et a condamné les attentats de 2016 en rappelant les grands rassemblements devant le commissariat de la population pour dire « non » à çà. Il invite de ses vœux la poursuite des échanges interreligieux en France à l’image de celles faites aux Mureaux. Il est revenu sur l’échéance de l’élection présidentielle avec les primaires (trois bureaux de vote aux Mureaux) mais aussi sur ce qui suit. C’est-à-dire l’élection législative sur la 9e circonscription des Yvelines présentant, du coup, le candidat du PS issu des Mureaux : Ali Mohammad.

Invités inattendus

Après avoir rappelé la mobilisation de la section pour soutenir le Centre Intercommunal Meulan-Les Mureaux (CHIMM) dans les difficultés qu’il rencontre, M’Barek Akafou a invité Yassine Belattar, humoriste, producteur, journaliste de formation, consultant, animateur de radio et de télévision français, dont les parents vivent aux Mureaux à s’exprimer (retrouvez son intervention dans le reportage vidéo à venir). Le secrétaire de section a également invité à s’exprimer Aissata Seck, enfant des Mureaux, qui est élue PS à Bondy.


M’Barek Akafou a conclu son discours en présentant ses vœux tout en invitant les personnes présentes à venir échanger autour d’un verre de l’amitié et de la galette.