Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Le candidat Macron en visite aux Mureaux(Webtélé2R/SeineTV)
Publié : 7 mars

Présidentielle 2017

Le candidat Macron en visite aux Mureaux(Webtélé2R/SeineTV)

Mardi 7 mars 2017, la commune des Mureaux a reçu la visite d’Emmanuel Macron qui est venu, cette fois-ci, en candidat pour la présidentielle afin de rencontrer, d’écouter et de discuter avec des habitants pas tous acquis à son mouvement.

La première fois qu’Emmanuel Macron est venu aux Mureaux, il était ministre de l’économie du Président François Hollande. Il s’était rendu dans la zone d’activité des Garennes, plus exactement dans l’entreprise "Prodways", le leader français de l’impression en France et troisième dans le Monde. Aujourd’hui, il est venu en tant que candidat du mouvement "En Marche", où il se présente comme une alternative à la Droite et à la Gauche, puisqu’il n’est ni de l’un ni de l’autre. Une position centriste qui semble attirer les élus locaux.

Pourquoi venir dans une ville acquise à la Gauche ?

Car pourquoi Macron, un candidat ni de droite, ni de gauche et encore moins socialiste, d’après ses propres déclarations, qui a pourtant appeler récemment les déçus de François Fillon ; sachant que déjà plusieurs élus de Droite, du Centre, dont François Bayrou et le Modem, ont sauté le "Rubicon", à le rejoindre, a souhaité venir dans une ville acquise à la Gauche ? Pourquoi si ce n’est que sa démarche attire les élus locaux ?
Effectivement, la commune des Mureaux est depuis fort longtemps un bastion de la Gauche où François Hollande ou encore Manuel Valls sont venus souvent. On se souvient que le maire des Mureaux, François Garay, avait déclaré que si Manuel Valls perdait la primaire, il rejoindrait Emmanuel Macron. Est-ce fait ? Où Macron essaye t-il de lancer son mouvement central dans une commune de Gauche ?

Il semblerait bien que sa démarche attire certains des élus locaux à en croire le groupe qui se composait d’eux et qui attendait Emmanuel Macron au Bar le Celtique, où l’attendait également une table ronde. D’ailleurs Bernard Durupt, premier maire-adjoint aux Mureaux et présent dès 17h45 au rendez-vous, fait parti de son comité de soutien.

Avant de rejoindre cette table ronde, Emmanuel Macron s’est rendu au Pôle Molière vers 16h30, où de nombreux journalistes l’attendaient, pour commencer sa visite.
C’est vers 18h, qu’il s’est rendu au Celtique afin de discuter et d’échanger avec des muriautins. Des muriautins qui n’étaient pas tous acquis à son projet pour la France, d’après la personne en charge de l’introduire à cette table, mais qui souhaitaient débattre et mieux comprendre sa démarche afin de mieux vivre ensemble.

un renouveau aux yeux des jeunes ?

Lors de sa visite, très tournée vers les quartiers, Macron assume totalement vouloir pratiquer une politique de discrimination positive tout en parlant de réussite au mérite dans ses tweets.
Un jeune muriuatin, présent dans le Celtique mais pas à la table ronde, voyait Emmanuel Macron, en tant que jeune comme un renouveau. Il est vrai que la situation politique en France est assez négative et montre des femmes et des hommes politiques dans l’incapacité de montrer des modèles vertueux. Peut-être que la jeunesse attend qu’une nouveau génération change cette vision. Est-ce que Macron peut être un renouveau aux yeux des jeunes ? Est-ce que sa position d’équilibriste entre la Droite et la Gauche, qui peut être une façon de créer un rassemblement large autour de ses idées, et son bilan de politique économique au sein du gouvernement Hollande pourraient attirer des muriautins et une ville où Benoît Hamon s’est imposé dans la primaire de la Gauche ?