Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Mémoire > Hommages aux morts en Afrique du Nord
Publié : 20 mars

Commémoration

Hommages aux morts en Afrique du Nord

Ce dimanche 19 mars 2017 s’est déroulé aux Mureaux et dans toute la France la "Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc".

A 11h ce dimanche 19 mars, dans le Parc Jean-Vauzelle aux Mureaux, s’est déroulée une commémoration en raison de la « Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. » Tel est le nom exact de cette commémoration partout en France.

Une journée de souvenir et de mémoire qui permet de transmettre et de ne pas oublier ce qui s’est passé. La journée du 19 mars a été choisie en raison des accords d’Evian du 19 mars 1962, qui a mis fin à la guerre, certains parleraient des « événements », d’Algérie. Malheureusement, cette date ne marque pas totalement la fin et fait un peu polémique. Cependant elle permet de marquer les esprits et le souvenir surtout en ce moment où des propos réduisent l’Histoire qui s’est déroulé dans cette partie du Monde à un crime en oubliant toutes les composantes et tous les points de vue. Dans l’étude des faits, il faut prendre en compte aussi bien les mauvaises que les bonnes actions. Un historien ou une personne qui fait un tout droit dans le récit de l’Histoire nie la réalité.

Commémorations

Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, a présidé les commémorations au Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, au Quai Branly à Paris. Il a également présidé la cérémonie du ravivage de la flamme sur le tombeau du Soldat inconnu.

Aux Mureaux, une cérémonie s’est donc déroulé devant le monument aux morts situé dans le Parc Jean-Vauzelle en présence de François Garay, maire des Mureaux, des anciens combattants et d’associations.
Lors des commémorations, les portes-drapeaux sont toujours situés devant le monument qui fait référence à l’Afrique du Nord. En ce 19 mars, c’était parfaitement l’endroit où ils devaient être pour marquer les esprits.