Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Éducation > Lancement du Projet 1+1 aux Mureaux(Webtélé2R/SeineTV)
Publié : 20 mars

Semaine de l’industrie et PIA

Lancement du Projet 1+1 aux Mureaux(Webtélé2R/SeineTV)

Du 20 au 26 mars 2017 se déroule la semaine de l’industrie en France et à cette occasion aux Mureaux lance son projet « 1+1 Fabriquons Demain ».

Ce lundi 20 mars 2017, alors que s’ouvre la semaine de l’industrie, la ville des Mureaux lance officiellement son projet expérimental «  1+1 Fabriquons Demain ». Ce projet est le lauréat d’un appel de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) de 2014 pour le développement de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI), le tout dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).

C’est dans la salle des conférences de Seinergy Lab à 10h que le projet a été dévoilé à plus trentaine de personnes et de la quinzaine de partenaire associés. François Garay, Maire des Mureaux et Vice-président de la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine&Oise, et Luis Sainz, conseiller municipal chargé de la vie scolaire, remplaçant Marianne Cantau, adjointe au maire chargée de la formation, de la jeunesse, de l’enseignement secondaire et supérieur étaient présents pour la ville. C’est d’ailleurs Luis Sainz qui a ouvert la présentation.

Pour les métiers de la CSTI

Laetitia Maruejouls, porteuse du projet et Aurore Klepper, directrice du Seinergy Lab ont ensuite commencé la présentation officiellement. Ce projet fait écho à un triple constat : le besoin d’emplois, la désaffection pour ces filières et la baisse de la motivation des jeunes pour les métiers de la CSTI.

Deux atouts et beaucoup de partenaires

Les deux atouts qui ont permis à ce projet de l’emporter sont : la variété des propositions, qu’elles soient scientifiques et techniques, industriel ou culturel, et la démarche partenariale, collaborative et coopérative portée par des différents acteurs locaux. Il faut noter que ce projet est coordonné par Seinergy Lab, ECAM-EPMI et les ateliers du spectacle, cofinancé l’Etat, la Région d’Île-de-France, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi, par le FEDER, par le département du Val d’Oise et l’agglomération de Cergy-Pontoise pour un budget de 3 millions d’Euros. 50% de ce budget est financé par le PIA. Et il est soutenu par une quinzaine de partenaires autres qui sont : l’AFORP, le CIMAP, le Club éco-construction, ENEDIS, les énergies-solidaires, ENSIATE, JYVAMA, Legrand, le Centre Hospitalier Intercommunal Meulan-Les Mureaux, Schneider Electric, l’Université de Cergy-Pontoise, de Versailles et VEOLIA environnement.

Un projet en 5 axes

Les objectifs du projet, présentés par Laetitia Maruejouls sont triples : développer le goût des sciences auprès des publics, faire connaître et revaloriser ces métiers en s’appuyant sur les filières et les acteurs du territoire, et enfin donner à tous les clés pour comprendre les enjeux.
Aurore Klepper a présenté ensuite les cinq axes du projet qui sont une dimension pédagogique dans l’environnement professionnel, l’entrepreneuriat, la recherche industrielle, la consommation d’énergie sur le territoire et la transversalité artistique culturel.
Après leurs présentations du projet « 1+1 Fabriquons Demain  », plusieurs partenaires sont venus développer les cinq axes durant le temps qu’a duré cette conférence de presse. Ce projet s’étale depuis 2015 avec l’appel du projet sur trois phases, dont la première a commencé en 2015. La seconde commence avec le lancement officiel. Après une troisième phase qui se va se terminer le 31 décembre 2019.

Le TRANSENE des Mureaux

L’objectif est de créer de nouveaux outils d’accès aux métiers de la CSTI. C’est pour cette raison que l’un des moments phares du projet va être l’ouverture fin avril de TRANSENE, un Fablab (contraction de l’anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication  ») porté par ECAM-EPMI (Grande Ecole d’Ingénieur située à Cergy. Il va avoir pour objectif la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle sur le territoire des Muraeux, puisqu’il va être construit à côté de la Médiathèque de la commune.