Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Animations > 100 ans d’animations japonaises et bien des surprises(Webtélé2R)
Publié : 10 juillet

Japan Expo Paris 2017

100 ans d’animations japonaises et bien des surprises(Webtélé2R)

Du jeudi 6 au dimanche 9 juillet s’est tenu le Japan Expo Paris 2017 18ème édition ou "Impact" au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Cette année, le thème principal était les 100 ans de l’animation japonaise mais ce n’était pas le seul événement de cette 18ème Japan Expo. Par exemple, une partie de l’équipe de la "Flander’s Compagny" était là pour la projection en avant-première du 1er épisode de la nouvelle saison.

« LE » rendez-vous des amoureux du Japon et de sa culture, du manga aux arts martiaux, du jeu vidéo au folklore nippon, de la J-music à la musique traditionnelle est le Japan Expo Paris. C’est un événement incontournable pour tous ceux qui s’intéressent à la culture japonaise et une infinité de découvertes pour les curieux.
Il y a de tout à la Japan Expo, qui a fêté, cette année, les 100 ans de l’animation japonaise à travers son thème :« Animé 100 ». Effectivement, les premières animations en provenance du pays du soleil levant date de 1917. Du coup de nombreux auteurs, dessinateurs, réalisateurs, producteurs et animateurs japonais sont venus au Japan Expo Paris 2017. D’ailleurs, cette édition a eu un parrain exceptionnel : Masao Maruyama.
Ce nom raisonne dans l’univers de l’animation japonaise depuis 50 ans. Il a débuté chez "Mushi Production", a participé la fondation du studio "MADHOUSE" et a créé son propre studio qui est "MAPPA". En Europe, surtout en France, il est connu pour avoir participer à la production de la série « Astro le petit robot » et plus récemment à « Death Note ».

Animé 100

Cette convention a donc été mise sous le signe de l’histoire de l’animation japonaise avec une exposition « Animé 100 ». Une exposition rétrospective qui s’est étendue sur plus de 600m2 à l’intérieur du Japan Expo. Par l’action d’un comité d’experts, qui se sont interrogés sur la période 1917-1999, une sélection de 80 titres a été choisie. Et c’est le public qui a choisi, en amont, 20 titres plus récents ( à partir de 2000), correspondant à la période de l’existence du festival. Cette exposition se divise en six salles, reprenant 6 thématiques. (Voire la Pause Geek sur le Japan Expo 2017)
En plus de cette exposition, les invités de cette 18ème édition ont tenu des conférences dans un espace situé en plein milieu du Japan Expo. Un immense cube noir qui se remplissait par l’engouement des visiteurs à rencontrer leurs idoles. Ces derniers visiteurs ont fait preuve d’une résistance extraordinaire à la chaleur surtout les trois premiers jours de la convention.

Des professionnels mais aussi des amateurs

Le Japan Expo est aussi un important lieu de rencontre entre des professionnels du mangaka, de l’animation, chara-designers, illustrateurs, créateurs de jeux vidéo, producteurs, musiciens, chanteurs, compositeurs… avec des amateurs. Deux grands espaces étaient consacrés à ces talents amateurs dont certains n’ont rien à envier aux confirmés. Un espace était consacré aux jeunes dessinateurs, écrivains...c’est-à-dire aux amateurs qui manient la plume, le pinceau et le crayon. Et un autre était consacré à de jeunes créateurs de modes et de musique.
Dans le premier espace, la webtélé 2R, par son association « ADIAM », a aidé une autre association locale « Créhappyvité », afin de la mettre en avant avec la fameuse « Taverne du Sanctuaire ». ( Voire la Pause Geek sur la Japan Expo 2017).

De nombreuses associations étaient présentes aussi comme "Event Yaoi", qui organise la "Y/con", le salon des homo-fictions, dont la prochaine édition, la 6ème, va se tenir les 14 et 15 octobre à Les Esselières à Villejuif/Paris (3 Boulevard Chastenet de Géry).

Le retour de la Flander’s

En 2012, la web série « La Flander’s Compagny » s’arrêtait après quatre saisons et un succès sans pareil. Cette série française, qui a été diffusée sur internet et la chaîne « No Life », est devenue une bande-dessiné réalisé par Tod et Dreki pour le dessin mais aussi par Ruddy Pomarede pour le scénario. Ce dernier est l’un des piliers de la série puisqu’il a écrit les histoires et a réalisé les épisodes des quatre saisons.
Le postula de départ de cette série est simple ; la Flander’s Compagny est l’entreprise qui fournit aux super-héros leurs « Némésis ». C’est-à-dire qu’elle entraîne, forme et vend des méchants aux héros pour qu’ils les mettent en valeurs. Car tout le monde sait que les super-vilains auraient le dessus sur les héros car ils n’ont pas de limites ni de moral.
Après la sortie du tome 1 et 2, puis la sortie en décembre 2016 sur internet d’un épisode spécial de « La Flander’s Compagny », qui annonçait la reprise de la série avec un saison 5, les fans ont eu trois nouvelles et belles surprises en venant à la Japan Expo. Effectivement, le tome 3 vient juste de sortir, les auteurs et certains acteurs, dont Ruddy Pomarede, étaient présents et il y eu en « avant-avant-avant-première », comme l’a dit Ruddy, la projection de l’épisode 1 de la saison 5, qui ne sera en ligne qu’en décembre 2017.

Rudy a déclaré qu’il était content de retrouver la Flander’s et ses partenaires et amis pour une nouvelle aventure. L’équipe est rejoins par d’autres acteurs de la série « NOOB » et le résultat est, pour paraphraser le personnage de Cindy, « Une boucherie ». (Voire la Pause Geek sur le Japan Expo 2017)

Le soleil était là, la chaleur était là, les visiteurs étaient là, les cosplayers étaient là, les animations et les surprises étaient nombreuses comme à chaque édition. Du coup, le 18ème Impact a respecté toutes ses promesses.