Vous êtes ici : Accueil > Sports > Sports de combat > Le BAM l’Héritage titrés durant les finales du championnat de France de (...)
Publié : 10 mars

Boxe anglaise

Le BAM l’Héritage titrés durant les finales du championnat de France de Boxe

Le club de boxe historique des Mureaux ; "le BAM l’Héritage", a décroché le titre de meilleur club de boxe, lors des finales du championnat de France de Boxe Anglaise le 24 février dernier à Saint-Quentin dans l’Aisne. Avant d’arriver en finale, un certains de ses boxeurs se sont frayés un beau parcours, parsemé d’obstacles et pas forcément sportifs.

A Saint-Quentin dans l’Aisne, le 24 février 2018 se sont déroulé les finales du championnat de France de Boxe Anglaise. Pour les boxeurs de « BAM l’Héritage », ce fut un moment d’émotion et, quelques fois, de déception.

Décisions justes ou injustes ?

Khalil El Hadri, champion de France en titre des moins de 60 kg, rencontrait Lounès Hamraoui, pour la deuxième fois en finale. Khalil a perdu à la majorité des juges (3-2). Plusieurs observateurs ont estimé que cette décision était injustifiée et inimaginable. Les commentateurs de la chaîne SFR Sport, dont Dominique Nato, ont même déclaré en direct qu’ils « restaient sans voix, que non, non, ils ne sont pas d’accord » avec ce verdict.

Les coups les plus durs, le plus gros débit et la plus grande efficacité étaient du côté du boxeur Khalil El Hadri ; enfin, tout le monde s’est accordé à souligner l’aberration de cette décision ! Certains ont, même, employé le mot « volé » pour qualifier ce combat. Dominique Nato l’a également analysé comme étant défavorable à celui auquel les juges ont donné la victoire. Dommage pour l’esprit sportif car Khalil El Hadri méritait largement la victoire et aurait dû être sacré champion de France 2018.

Dans le même registre, décevant, Warren Esabe, en moins de 64 kg, a combattu le champion de France en titre Mehah Yanis ; par la suite, Esabe s’est, lui aussi, incliné à la majorité des juges (3-2). Encore une décision incroyable : même les commentateurs de la chaîne SFR Sport n’étaient pas d’accord avec les décisions des juges et ont préféré ne pas alimenter la polémique.

Quant à Ambroise Preira, qui rencontrait Nogaus Leclerc, en moins de 81 kg, il a fait la différence en remportant sa finale et il est devenu le nouveau champion de France 2018.

Titré par la coupe du meilleur club de France 2018

Au vu des résultats de cette saison et du nombre de boxeurs du « BAM l’Héritage » à avoir participer à ces championnats de France et à être en finale, la coupe du meilleur club de France 2018 a été attribuée au club yvelinois. En parallèle, Abadila et Azziz Hallab ont remporté le trophée de meilleurs entraîneurs de France 2018.

Prochains rendez-vous pour les boxeurs du BAM l’Héritage

- Chez les juniors, Ishaq Bentchakal et Ali Galtier participeront aux ¼ finales du championnat de France amateur élite, éventuellement à la suite ; ils auront lieu les 16, 17 et 18 mars 2018 à Bourgoin-Jailleu (38). Quant à Christ Esabe, blessé à l’épaule, il a déclaré forfait.

- Élie Konki, qui a participé aux JO de Rio avec la Team Solide, va effectuer ses troisième et quatrième combats professionnels avec Ringstar France à Boulogne le 10 mars 2018 et à Paris le 7 avril 2018.

- Zakaria Attou, champion d’Europe EBU, mettra son titre en jeu le 30 mars 2018 à Levallois.

- Khalil El Hadri passera chez les professionnels après les championnats de France et effectuera son premier combat dans la même soirée que Zakaria Attou.