Vous êtes ici : Accueil > Sports > Défaite honorable pour les rugbymen du RCTLM en promotion d’honneur(Webtélé2R)
Publié : 10 juin

Rugby

Défaite honorable pour les rugbymen du RCTLM en promotion d’honneur(Webtélé2R)

Le dimanche 10 juin,​ le RCTLM (Triel-Les Mureaux) s’est incliné face à une équipe de Vincennes en demi-finale dans un match où il devait avoir un vainqueur et un vaincu. Le RCTLM a subi une défaite honorable car, après un magnifique parcours, il a trébuché en faisant deux erreurs qui lui ont coûté une place en finale.
Score final : 26 - 22 pour Vincennes.

Devant quatre cent fans au Stade Robert-Barra de Houilles (78), le Rugby Club Triel-Les Mureaux (RCTLM) et le Rubgy Club de Vincennes (RCV) se sont affrontés pour obtenir un sésame à la finale du championnat de France Promotion honneur (réserve). Cette année, les équipes franciliennes ont démontré leur capacité à monter de rang car beaucoup de clubs de la Région Île-de-France étaient parmi l’élite de ce championnat.

A Houilles, justement, les deux demi-finalistes, les clubs RCTLM et RCV, ont commencé leur match à un rythme effréné. Des escarmouches à gauche et à droite du terrain et le RCTLM a pris l’ascendant en marquant un essai à 3 min 30. C’était Bayarri (n° 7) qui avait poussé la balle à l’enbut de Vincennes. Malheureusement, Jacob, chef d’orchestre du RCTLM, n’a pas réussi la transformation.
Score 5 à 0 en faveur de RCTLM. Le RCTLM était bien entré dans le match !

Les coéquipiers de Gégé Celhay Zilberg, le redoutable numéro 10 de Vincennes, sont revenus au jeu et ont poussé les joueurs du RCTLM à la faute. Le numéro 10, Gégé Celhay, a réussi la pénalité due à la faute du RCTLM et a marqué ses premiers trois points sur neuf de la journée. Score : 5 à 3 en faveur de RCTLM. Cependant, les joueurs de l’entraîneur Lionel Fernandes étaient bien dans leur jeu et le match s’est déroulé comme il fallait même si le RCTLM a commis des fautes ici et là. A dix minutes du match, deux cartons ont été donnés respectivement à deux joueurs du RCTLM et du RCV.

A un quart d’heure du match, Loïc Pothin « sans peur », a réussi à pénétrer la défense adverse et marquer pour le deuxième essai du RCTLM. Encore un ratage de notre buteur et le score est devenu 10 à 3 pour le RCTLM. Le jeu s’est accéléré et les joueurs de Lionel Fernandes continuaient à attaquer à et dix mètres de la ligne d’essai adverse, l’attaquant du RCTLM a voulu jouer solo et a perdu la balle. Dommage car l’équipe de Vincennes a récupéré et vite marqué son premier essai et réussi sa transformation. C’était un deux cadeaux du RCTLM pour la journée. Égalité parfaite 10 à 10. C’est le point de retournement du match : cette erreur fatale du RCTLM a permis au RCV de revenir au score et surtout de se mettre en marche tout en bénéficiant d’un retour de la confiance. Encore, à la 23ème minute, un contre du RCV, suite à une erreur fatale, a permis une belle remontée à droite de la part du RCV et le score est devenu favorable pour la première fois aux joueurs de RCV : 10 à 15.

Tout de suite, Loïc Pothin (n° 4) et ses coéquipiers sont revenus à l’attaque et, avec une cocotte, ils ont marqué un bel essai (+ 5 points). Toutefois, un ratage du côté du buteur du RCTLM et le score est resté égalisé : 15 - 15. Les esprits se sont échauffés ; un carton jaune a été distribué à un joueur de RCTLM. Vincennes s’est illustré en attaquant à gauche et à droite par des coups de pieds millimétrés. Gégé de Vincennes (n° 10) était un magicien et avait l’oracle avec lui. Vincennes a marqué par la droite en figeant la défense du RCTLM. Score 15 à 20 pour le RCV. La transformation n’a pas été réussie mais, après une faute inutile du RCTLM, cette pénalité a permis à Gégé de Vincennes d’augmenter son score individuel et collectif (+ 3 points pour Vincennes). A lui tout seul, il a marqué neuf points. C’était énorme et cela a joué dans le score final du match. Avant la fin de la mi-temps, le RCTLM a tout tenté : des mêlées, des coups longs, des attaques à droite et à gauche... Le score est resté favorable pour Vincennes 15 à 23.

Les joueurs de Fernandes ont couru après un retard de huit points qui se sont avérés inatteignables. A 9 mn 30 de la deuxième période, le RCTLM a, enfin, marqué après quelques tergiversations à droite et à gauche. Après l’unique transformation réussie du RCTLM, le score était de 22 à 23 en faveur du RCV. Un des commentaires du public était de souligner que « ce n’était plus du rugby ! ». Pendant vingt minutes, les deux équipes sont devenues fébriles : on lâchait des ballons, on faisait des fautes inutiles de part et d’autre. A un moment donné, suite à une pénalité due à une faute du RCTLM, Gégé le magicien (n° 10) de Vincennes a enfoncé les Yvelinois avec trois points de plus. Score : 22 à 26 !

Dans un dernier moment de lucidité yvelinoise, le RCTLM attaquait à plusieurs reprises, à gauche et à droite. A dix minutes de la fin du match, écart touche pour le RCTLM, les Yvelinois devaient surmonter les quatre points qui les séparaient de l’égalité. Ils ont poussé et poussé pour une victoire hypothétique mais, rien n’était possible contre le jeu aérien et intelligent de l’équipe adverse à ce stade de la compétition. Le RCV a gagné le match par quatre essais 22 à 26.

En conclusion, le RCTLM a joué convenablement mais il a fait deux erreurs fatales en donnant des points faciles à l’équipe adverse. La nervosité et la fatigue, suite à un parcours exceptionnel, ont conduit l’équipe de Fernandes à une défaite honorable, qui laisse, cependant, envisager de belles perspectives dans les années à venir pour le rugby dans la partie est de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise.

Plus de photos et de détails sur l’article du Journal des Deux Rives.