Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Animations > Le talent des finalistes du concours d’éloquence du Lycée François-Villon(Webtélé2R
Publié : 28 juin

Art oratoire

Le talent des finalistes du concours d’éloquence du Lycée François-Villon(Webtélé2R)

Mercredi 27 juin 2018, par l’action de l’association « Initiatives aux Mureaux » et en partenariat avec la Haute École des Avocats Conseils, un concours d’éloquence, avec les finalistes de celui qui est organisé depuis plusieurs années au Lycée François-Villon, s’est déroulé au Cinéma Frédéric-Dard des Mureaux : "Les Mureaux à la parole". Ce fut une belle occasion de mettre en avant le talent oratoire de ces lycéens, mais aussi cet art.

Pour avoir la chance d’assister à ce premier concours d’éloquence « Les Mureaux à la parole », le public présent a du réserver sa place. Effectivement, la salle du cinéma Frédéric-Dard des Mureaux, qui a accueilli ce mercredi le concours, était pleine. Il n’y avait plus une place de disponible lorsque M’Barek Akafou, président de l’association « Initiatives aux Mureaux » organisateur en partenariat avec la Haute École des Avocats Conseils (HEDAC), prit la parole pour ouvrir le concours à 20h.

Promouvoir cet art

Ce concours est une première en ce lieu mais il est également le prolongement de celui organisé par le Lycée François-Villon précisa M’Barek Akafou. Le but est de promouvoir cet art en dehors des murs du lycée.

C’est d’ailleurs les six meilleurs lycéens de ce concours qui sont venus s’affronter ici : Gildas Fichet, Clément Madore (gagnant du concours de François-Villon), Emeline Asselie, Bérénice Rémy Maurice, Marie-Camille Valot et Alice Le Fils.
Deux jeunes hommes et quatre jeunes filles se sont affrontés à travers leurs capacités à s’exprimer en binôme autour de trois sujets :

  • Faut-il se méfier des Murs Hauts ?
  • Les rêves d’aujourd’hui seront la réalité de demain
  • Est-il réaliste de demander l’impossible ?

Un beau jury

L’objectif est de captiver, d’amuser et de charmer le public mais surtout le jury. Ce dernier se composait de Mme Jacqueline Dagès, professeur de français retraitée, qui a exercé son talent au lycée François-Villon et ce soir présidente du jury, Monsieur Julien Sacre, secrétaire de la conférence du barreau de Versailles, Monsieur Dimitri Debord, secrétaire de la conférence du barreau de Versailles et M. Maximilien Payet, étudiant en droit - professeur d’art oratoire dans les lycées, président de l’association « Bouge-toi Cergy  », qui a disputé la demi-finale mondiale de débat et d’éloquence en juin 2015.
Dans le public se trouvaient également des personnalités politiques locales comme Yann Scotte, conseiller départemental des Yvelines et maire d’Hardricourt, Angela Klein, suppléante du député de la 9ème circonscription des Yvelines : Bruno Millienne, ainsi que des représentants de la mairie des Mureaux, comme Michel Carrière, adjoint au maire chargé du Développement durable, de l’Agenda 21, de l’environnement, de la mobilité et de l’énergie, et Bruno Cédolin, conseiller municipal.

Pour un tel concours, il fallait des animateurs ayant du répondant et il y en a eu deux. Baptiste Hervieux, élève-avocat, et Sana Chaudhry Shouq, élève-avocate, originaire des Mureaux et ancienne élève de François-Villon, qui ont su chauffer la salle et introduire ses six candidats avec une grande efficacité.

Deux par deux, ils se sont disputés les applaudissements du public à coup de jeux de mots, d’humour, de références politiques, de références culturelles et de réflexions logiques.

Le public ne s’est pas ennuyé une seconde et il est reparti le sourire aux lèvres ainsi qu’avec la tête pleine de questions. Les rires et les applaudissements sont des promesses d’un avenir radieux pour ses six jeunes lycéens.

Post-scriptum

(Un reportage vidéo prochainement va montrer ce que cet article ne peut faire entendre c’est-à-dire leurs voix et leurs talents)