Vous êtes ici : Accueil > Nature > Environnement > Ferme solaire : oui... mais avec de la concertation
Publié : 10 août

Projets dans la plaine

Ferme solaire : oui... mais avec de la concertation

En décembre 2017, la maire de Triel-sur-Seine avait protesté contre l’abandon du projet "Parc photovoltaïque" dans la plaine entre Carrières-sous-Poissy et sa commune. Depuis, le projet avance, tellement vite que la concertation pourrait devenir un "gadget" pour les promoteurs de ce projet. Eddie Aït, toujours prompt à réagir, a lancé un avertissement aux élus en charge du dossier... Il faut davantage de concertation.

Dans un communiqué du 9 août, Eddie Aït a réagi à l’annonce du choix de l’opérateur pour la ferme solaire à Triel-sur-Seine. Président du groupe Radical, Citoyen, Démocrate, Écologiste et Centriste (RCDEC) au Conseil régional d’Île-de-France et président de Génération Écologie Yvelines, l’ancien maire de Carrières-sous-Poissy a appellé à la vigilance et à la concertation :
«  Installer une ferme photovoltaïque à Triel-sur-Seine fait sens. C’est à la fois une façon de reconquérir la plaine maraîchère en résorbant la décharge à ciel ouvert et un pas en avant vers la production d’énergies franciliennes propres, ce que j’ai défendu en séance plénière du Conseil régional lors de la présentation de la Stratégie Énergie-Climat. Il est crucial que l’Île-de-France, dans le cadre d’une politique globale efficace de lutte contre le dérèglement climatique, augmente la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique. Au moment où le gouvernement lance un plan de développement du photovoltaïque prévoyant des aides spécifiques, notre région doit combler son retard en la matière. »

Eddie Aït a poursuivi : «  Je regrette cependant le manque de concertation et l’absence de débat en amont de l’annonce de la reprise du projet. La concertation doit être une priorité. Les projets doivent être établis avec la participation des habitants au travers notamment des associations environnementales. Elles sont devenues de plus en plus demandeuses. » Le projet de ferme solaire à Triel-sur-Seine a connu de nombreux rebondissement depuis ses débuts en 2009. En décembre 2017, il était déclaré abandonné, pour mieux revenir sur le devant de la scène trois mois plus tard à l’initiative de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O). Le projet devrait devenir une réalité en 2021.

Le conseiller régional a conclu : « Nous devons avoir des garanties que ce projet s’inscrive dans une vision à long terme, à la fois du point de vue de la viabilité énergétique et de la réhabilitation de la plaine. Il reste encore de nombreuses questions sans réponse à ce jour : nous attendons par exemple toujours un calendrier précis de nettoyage et de dépollution des sols.  »