Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > La France Insoumise va à la rencontre des quartiers populaires
Publié : 7 novembre

Démocratie participative

La France Insoumise va à la rencontre des quartiers populaires

Mardi 6 novembre 2018, la section locale de la France Insoumise a organisé un temps d’échange avec les habitants des quartiers populaires des Mureaux dans le but de préparer les Rencontres Nationales des Quartiers Populaires qui vont se tenir à Epinay.

L’Espace de quartier Gérard-Philipe aux Mureaux a accueilli un temps d’échange organisé la section locale de la France Insoumise (FI) avec les habitants des quartiers populaires de la commune. Plus d’une cinquantaine de personnes sont venues afin de participer aux échanges. Cette initiative sur Les Mureaux est due à Daniel Vitter, co-animateur du Groupe d’Action « Les Mureaux et ses environs », membres de la France Insoumise, et le but est de préparer les Rencontres Nationales des Quartiers Populaires, qui vont se tenir à Epinay-sur-Seine le 18 novembre prochain.
Pour ce dernier, la réussite de ce moment d’échanges avec les habitants a reposé sur d’une part le partenariat « engagé » des associations muriautines, notamment « Agir aux Mureaux  » ou encore « Initiatives aux Mureaux », et d’autre part sur la participation de Claudio Calfuquir, un des animateurs des Rencontres Nationales sur le plan national.

Dégager « les principaux problèmes »

Les échanges oraux et écrits ont permis de dégager « les principaux problèmes rencontrés au quotidien par les familles et les propositions qu’ils formulent pour les surmonter » selon le représentant de la France Insoumise.
Le résultat de ces échanges avec les muriautins vont être porté le 18 novembre lors des rencontres nationales par l’ensemble des familles présentes, puisqu’elles sont invitées aux rencontres nationales. Un car de 50 places va d’ailleurs partir de les Mureaux à 9h pour s’y rendre. «  Il permettra aux jeunes et aux familles des quartiers populaires des Mureaux de porter les revendications des habitants et d’être force de proposition dans les débats.  »
Ces familles vont pouvoir échanger avec les autres habitants des quartiers venus de toute la France. Le but est pour la France Insoumise d’aboutir à une charte revendicative qui débouchera sur des propositions de lois portées au parlement par les députés du FI.