Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > La section du Mouvement Radical des Mureaux présente ses vœux pour (...)
Publié : 20 janvier

Voeux 2019

La section du Mouvement Radical des Mureaux présente ses vœux pour 2019(Webtélé2R)

Samedi 19 janvier 2019, à l’Espace de quartier Gérard-Philipe, la section locale du Mouvement Radical Social-Libéral, dirigée par Papa Waly Danfakha, a présenté ses vœux pour 2019 en présence de Frédéric Linée, Secrétaire National du mouvement.

Plus d’une soixantaine d’habitants des Mureaux, ont répondu à l’invitation de Papa Waly Danfakha, adjoint-au-Maire de la commune et vice-président de la fédération des Yvelines du Mouvement Radical Social-Libéral (MRSL), qui existe depuis septembre 2018, à l’Espace de quartier Gérard-Philipe. Ses vœux se sont tenus également en présence des élus municipaux du mouvement, ainsi que du secrétaire de la section locale du Parti Socialiste, Boris Venon, du premier adjoint au maire des Mureaux, Bernard Durupt, et de Monsieur le Maire, François Garay.
Frédéric Linée, Secrétaire National du MRSL accompagné par des membres du bureau comme Robin Samson, a participé à cette cérémonie de vœux. Le Président de la fédération des Yvelines, Gilles Schmidt, devait être présent mais ses obligations d’adjoint-au-Maire de Rambouillet l’ont retenu dans sa ville, car cette dernière recevait la visite de Franck Riester, ministre de la Culture.

La France, L’Europe et Les Mureaux

C’est vers 16h, que Papa Waly Danfakha a commencé son discours en le construisant autour de trois axes : La France, l’Europe et les Mureaux. Pour parler de la France, il s’est appuyé sur les 5 mots revenant le plus dans l’actualité : Killian Mbappé, fracture, colère, ras-le-bol fiscal et Gilets Jaunes. Selon son analyse, le mouvement des Gilets Jaunes a tout ramené sur la table. C’est-à-dire toutes les difficultés des français. Sa position vis-à-vis du « Grand Débat  » organisé par le gouvernement est qu’il faut «  y participer » pour y faire remonter des idées et des solutions.
En ce qui concerne l’Europe, il faut « aller vers une Europe social  » et souligna l’importance des élections européennes à venir. « Je ne vais pas refaire les vœux du Maire  » a déclaré Papa Waly Danfakha en ouverture de la partie de son discours concernant la commune dont il est adjoint-au-Maire. Pour lui, le Maire a dit ce qui a été fait et ce qu’il reste à faire. De son point de vue, la ville des Mureaux a changé en bien ces dix dernières années : « Il y a eu des progrès indéniables  ».

Préciser ce qu’est le Mouvement Radical

Frédéric Linée a pris la parole pour préciser ce qu’est le Mouvement Radical, qui est sans doute l’un des plus vieux partis politique de France, car il trouve ses origines entre 1830-1840. C’est Alexandre-Auguste Ledru-Rollin qui fonda ce mouvement en se basant sur l’idée qu’il faut du libéralisme mais qu’il faut la protection de l’État pour éviter les dérives. C’est 1901 que le parti « Les Radicaux » naissent. Les Radicaux ont compté de nombreuses personnalités politiques qui ont fait avancer la France comme Clémenceau. Il rappela qu’en 1972, les Radicaux se sont scindés en deux partis : Les Radicaux de Gauche et de Droite. Et à l’inverse des autres partis qui, des suites des événements politiques de 2017 et de l’élection d’Emmanuel Macron, se sont divisés, Les Radicaux se sont réunifiés le 9 décembre 2017, qui est, d’ailleurs, la date anniversaire de la Loi de 1905 sur la séparation d’églises et l’État. Le MRSL n’est ni dans la majorité présidentielle ni dans l’opposition, car, comme Frédéric Linée le souligne, le président a des fois des positions radicales, mais : « Nous le disons lorsque nous ne sommes pas d’accord  ». Il y a un groupe à l’assemblée : «  Liberté et Territoire ». L’objectif du mouvement est de faire avancer ses idées pour une justice sociale. La position du Mouvement les élections européennes va se faire lors de leur prochain congrès le 9 mars 2019.

A la suite de ces discours, François Garay a été invité à prendre la parole. Il a été intéressé la méthode utilisée par Papa Waly Danfakha pour son discours en partant de l’Europe pour arriver à la commune des Mureaux, car : « Nous sommes dans la mutation Mondialisation » et « On doit être Européen  ». Évidemment, il a précisé qu’il ne faut pas « se tourner vers le populisme  ».
François Garay a voulu revenir sur l’élection présidentielle de 2017, durant laquelle il a soutenu la candidature d’Emmanuel Macron car, pour lui, cette élection n’avait « pas d’offre politique réelle ». C’est donc par défaut qu’il l’a soutenu au premier tour et au deuxième le choix était évidant : « voter contre le FN ». Ce fait pour lui, n’a pas été assez pris en compte par le gouvernement. Le « dégagisme » des anciennes élites politiques et une dose d’ « amateurisme  », ont aidé à déclencher la situation actuelle pour lui. Il fait référence à l’histoire de la France où dans certaines périodes, il a suffi d’un élément déclencheur pour que tout se déclare. En fin de discours, il est revenu sur les 5 axes qui ont menés ses mandatures de Maire non-encarté : le bâti, la nature/environnement, l’éducatif, la Règle et la construction par rapport à l’humain. « Vous êtes des Muriautins  » a-t-il déclaré dans le sens que c’est aux habitants de la ville de s’impliquer dans la vie de leur cité puisqu’ils sont les premiers concernés.

Cette cérémonie de vœux s’est terminée autour de la galette et de discussions sur l’avenir.