Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Éducation > Mobilisation aux Mureaux contre les réformes Blanquer
Publié : 30 mars

Réforme éducative

Mobilisation aux Mureaux contre les réformes Blanquer

Samedi 30 mars 2019, une manifestation organisée par des professeurs des écoles de la ville des Mureaux se tenue dans le centre-ville de cette dernière. Ils se sont rassemblés pour dire "NON" aux réformes Blanquer.

Les professeurs des écoles des Mureaux, qui se sont très mobilisés lors de la grève du 19 mars dernier, ont continué à mobiliser d’autres enseignants comme les parents durant la semaine qu’y s’est écoulée pour aboutir à une importante manifestation ce matin.
Les professeurs grévistes des Mureaux ont organisé une « nuit des écoles » le 26 mars dernier à partir de 18h30 dans trois écoles de la commune : la maternelle Victor Hugo, la maternelle Marcel Pagnol (annexe) et l’école Paul Raoult.
Le but à travers ce moment de réunion, d’après un communiqué la CGT educ’action 78, était d’informer les parents et de se retrouver avec les autres professeurs afin d’organiser une action.
Une Assemblée Générale a eu lieu le jeudi 28 mars à 12h30 afin de préparer l’action qui s’est déroulée ce samedi matin devant la mairie des Mureaux, en parallèle à une manifestation organisée à Paris sur ce même sujet.

Les socialistes se mobilisent à Paris comme aux Mureaux

Les socialistes d’Ile-de-France se sont joins aux manifestants ce samedi à Paris, place du Panthéon, contre le projet de loi pour « une école de la confiance  » mais aussi aux Mureaux. Dieynaba Diop, 1ère secrétaire fédérale adjointe des Yvelines et adjointe au maire à la culture des Mureaux, était aux côtés de parents et d’enseignants qui manifestaient aux Mureaux contre le projet de loi (photos). A cette occasion, elle a déclaré : « Fragiliser l’école de la République c’est creuser les inégalités. »

Sur le site de la section des Yvelines du Parti Socialiste, il y a un communiqué expliquant l’opposition à ces réformes du Ministre de l’Éducation nationale de la République française, Roland Blanquer : «  Alors qu’il devait s’articuler autour de l’obligation d’instruction ramenée à 3 ans, ce projet de loi est devenu, au fur et à mesure de ses évolutions, un texte qui va bouleverser le fonctionnement de notre système éducatif.
Nous nous inquiétons de la création des établissements publics des savoirs fondamentaux et du sort réservé aux directeurs d’école.
La fin de l’évaluation indépendante des politiques éducatives, avec la suppression du CNESCO, est une ineptie.
Les cadeaux financiers pour l’école privée affaibliront, quant à eux, l’école républicaine et grèveront les budgets des collectivités locales.
Ce projet de loi confirme que le Président Macron, son gouvernement et son Ministre ne font pas confiance au monde enseignant. Ils méprisent les parents d’élèves légitimement inquiets et prouvent une fois de plus qu’ils sont hermétiques à tout dialogue social.
 » ( http://www.ps78.net/2019/03/30/projet-de-loi-blanquer-les-socialistes-dile-de-france-aux-cotes-du-monde-educatif/ )

Les participants de la manifestation de ce matin dans le centre-ville des Mureaux ont scandé des slogans comme « Non à la Loi Blanquer » et ils ont montrer une importante mobilisation pour défendre l’éducation de leurs enfants.