Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Animations > Les 20 ans du Japan Expo avec le casting complet de « Bioman » (Webtélé (...)
Publié : 8 juillet

Convention japonaise

Les 20 ans du Japan Expo avec le casting complet de « Bioman » (Webtélé 2r)

Du 4 au 7 juillet 2019, le Japan Expo a mis les petits plats dans les grands pour fêter dignement ses 20 ans en accueillant un nombre record de visiteurs ( plus de 630 000) et le casting complet de la série culte du début des années 80 : Bioman.

Si les noms de Tokusatsu, Kamen Rider, Super Sentaï ou encore Metal Hero sont familiers à vos oreilles, alors il fallait être présents à l’édition 2019 du Japan Expo au parc d’exposition de Paris Nord Villepinte. Depuis 20ans, le Japan Expo met en valeur la culture japonaise la plus traditionnelle, avec son espace « Tokyo  », comme la plus moderne en invitant les visiteurs à rencontrer des invités de nombreux domaines, à assister à des spectacles et à participer à toutes sortes d’animations, de jeux ou d’ateliers.

35 ans de Bioman

À l’occasion des 35 ans de la série japonaise «  Bioman », et pour la première fois en France, le casting complet de cette série « Sentaï » était présent en conférence à la Japan Expo. « Chôdenshi Baioman » est le titre original de cette série dite « Sentaï » qui a été créée en 1984. C’est la huitième série de ce genre au Japon mais la première en France. Elle a été diffusée sur Canal+ en juillet 1984, puis sur TF1 en septembre 1987 dans le Club Dorothée. La série compte 51 épisodes de 20 minutes.
De nombreuses rencontres avec cette série ont été organisées durant les quatre jours du Japan Expo. Cependant, la conférence du dimanche matin à 11h, à laquelle le journal a assisté, a réservé bien des surprises aux fans présents.

Casting complet

Il y a eu des invités spéciaux en la personne de Michel Barouille, interprète du premier générique de la série, Annabelle Roux, voix française de Force Rose, et Jean-Pierre Denys, voix française de Force Bleu. Évidemment, les cinq membres de l’équipe «  Bioman  » étaient présents : Ryôsuke Sakamoto (Force Rouge), Michiko Makino (Force Rose), Akito Osuga (Force Bleue), Naoto Ota (Force Verte) et Sumiko Tanaka (Force Jaune). Ils n’étaient pas les seuls à être venus du Japon.
Kazuo Niibori, le cascadeur de Force Rouge, était également présent pour la conférence. Cette conférence a fait un retour sur l’histoire de ce genre de série en France à travers de nombreux échanges entre les fans et les acteurs. Les fans étaient sous le charme de cette rencontre avec les héros de cette série culte, qui a ouvert la voie à bien d’autres. Il ne faut pas oublier que la série « Bioman » fut suivie par de nombreuses autres. Il existe de nombreuses séries « Sentaï » et les américains ont même eu le droit d’adapter ce genre, en allant jusqu’à reprendre des séquences de ces séries japonaises afin de les intégrer dans la fameuse série : Power Rangers.

Le fait le plus important de cette conférence est qu’elle a eu lieu. Le casting de « Bioman » ne s’était pas réuni au complet depuis l’arrêt de la série fin 1985 même au Japon. Ils étaient ravis d’être en France et de pouvoir rencontrer leurs fans.
Cette convention a permis également de découvrir les traits de la culture japonaise ancienne au travers de la présence de ces acteurs japonais. Ryôsuke Sakamoto est aussi un danseur au Japon et nous a fait une démonstration de sa technique de danse japonaise le samedi après-midi. C’est l’exemple qui prouve que le Japon Expo arrive à faire la synthèse entre la culture japonaise traditionnelle et la modernité.

Gô Nagai invité d’honneur

En parlant de modernité, le Japan Expo a également été honoré par la présence de trois grands « mangakas  ». Il faut peut-être parler de trois légendes de la culture manga japonaise. Pendant quatre jours, les visiteurs ont pu rencontrer Leiji Matsumoto (créateur d’Albator), Gô Nagai (créateur de Goldorak) et Yoshiyuki Tomino (créateur de Gundam). Gô Nagai était d’ailleurs l’invité d’honneur de la convention et a reçu la médaille des Arts et Lettres en présence du député Denis Masséglia, directeur du groupe d’étude sur le Jeu Vidéo à l’Assemblée Nationale.
Des expositions ont été consacrées à leurs œuvres mais egalement à leurs propres histoires et carrières. Pour ce faire, Japan Expo avait ouvert un nouveau hall.

Des invités exceptionnels, du traditionnel, de la nouveauté, des allées plus spacieuses pour que les visiteurs et les cosplayers puissent se mouvoir. Les nombreuses expositions peuvent attester que cette édition anniversaire du Japan Expo a été une véritable réussite.