Vous êtes ici : Accueil > Pratiques > Transports > Les travaux d’EOLE à la gare des Mureaux arrivent(Webtélé 2r)
Publié : 25 septembre

EOLE

Les travaux d’EOLE à la gare des Mureaux arrivent(Webtélé 2r)

Mardi 24 septembre 2019, les responsables du projet EOLE ou RER E sont venus aux Mureaux pour présenter, lors d’une réunion publiques, les travaux à venir sur la gare afin d’accueillir, pour 2024, ce nouveau moyen de transport vers Paris.

A l’initiative des responsables du Projet EOLE, qui achemine le RER E de la gare Haussmann/St-Lazare à Mantes, une réunion publique a été organisée dans la salle du Conseil Municipal des Mureaux à 20h. Monsieur le Maire, François Garay, a ouvert la réunion en tant que hôte, car les intervenants de ce soir étaient le Directeur du Projet, Xavier Gruz, et le Directeur d’Opération-Gares existantes, Cédric Soufflet, de la SNCF. Ils sont venus présenter l’avancée du projet et surtout les travaux à venir sur la gare des Mureaux.

Les travaux sur la gare

Comme l’a précisé le Maire des Mureaux en ouvrant cette réunion publique, cette dernière ne concernait pas l’aménagement urbain autour du pôle gare, c’est-à-dire le projet « Action Cœur de Ville Les Mureaux ». D’ailleurs, Monsieur le Maire l’a indiqué un peu plus tard dans la soirée pendant les échanges entre le public nombreux et les responsables du projet, qu’il discutait avec la SNCF par rapport à l’aménagement de la gare. La municipalité n’a pas encore d’accord sur la conception. Une gare cela se réaménage environ tous les cinquante ans selon Monsieur le Maire et elle doit répondre aux enjeux, aux évolutions et aux besoins des habitants et des usagers de ce pôle gare à venir. En bref, il y a des « discussions sérieuses » entre la municipalité et la SNCF. Mais ce soir, c’est une réunion à l’initiative des responsables d’EOLE pour présenter les travaux sur la gare et leurs conséquences.

« Les Mureaux est l’une des villes qui gagnent le plus en qualité de désertes avec EOLE »

C’est Xavier Gruz qui a pris la parole en premier afin de faire une présentation générale du projet, qu’il a qualifié de :« Projet de mobilité essentiel à l’échelle de la région Île-de-France... structurant pour les 12,6 millions d’habitants de la région ». Le coût du projet global est de 3,7 Milliards d’Euro.
Ce projet a commencé en 2016/2017 et doit aboutir en 2024 à Mantes. Ce calendrier a été stabilisé, comme l’a précisé Xavier Gruz, en 2015. En raison de l’importance du projet, la SNCF a mis en place une « Politique globale d’information », dont cette réunion fait partie. C’est une réunion d’information mais aussi de concertation afin d’écouter les usagers ainsi que les riverains. EOLE ou RER E va arriver dans la vallée de la Seine suite à des travaux de prolongation de ligne sur 55 km, dont 47 km hors de Paris, et de modernisation des gares . La gare des Mureaux est la 6ème et Xavier Gruz va tenir compte des difficultés rencontrées précédemment pour les travaux de cette dernière. « Un chantier dans une ville c’est pas une ville en chantier ! »
Il s’est engagé à prendre en compte toutes les nuisances possibles, en réalisant les travaux lorsque les trains ne circulent pas (la nuit et les weekends) par exemple.
« Tous les engagements qu’on prendra... je serai personnellement responsable vis-à-vis de vous ! » a t-il déclaré lors de la réunion.
De « nouveaux matériels roulants » vont être mis en circulation sur le RER E avec un meilleur confort pour les usagers. L’objectif est la diminution du temps de transport vers Paris avec un train toutes les 15 minutes afin de créer « un effet métro dans la Vallée de la Seine ». Il a ajouté que deux trains vont être ajouter pour faire une ligne directe Les Mureaux/St Lazare. Il a alors conclu son discours en disant : « Les Mureaux est l’une des villes qui gagnent le plus en qualité de désertes avec EOLE »

Maîtrise des nuisances environnementales

Cédric Soufflet a pris ensuite la parole pour exposer l’organisation des travaux de la gare et, surtout, comment ces derniers vont se dérouler en respectant les usagers et les riverains. Durant toute la réunion, la problématique des nuisances, quelles qu’elles soient, a été prépondérante.

Cédric Soufflet a indiqué qu’il va y avoir deux phases de travaux. D’octobre 2019 à octobre 2020, les travaux vont se concentrer sur le passage souterrain et les quais, qui vont être ré-haussés et modernisés. La seconde phase des travaux commencera fin 2023 pour se terminer en 2024 et cela va concerner l’allongement des quais.
Il a précisé qu’il y aura maintien des accès pour les usagers.

L’installation des équipements de chantier va se faire rue Jean-Jaures (zone de l’ancienne gare), où va se situer la base et la zone stockage. Les accès au zone de travaux se feront ainsi par les voies. Une autre zone va se situer sur le parking de la gare rue de Poissy, avec un accès par l’avenue Paul-Raoult. « Les camions ne stationneront pas sur la voirie...ni en travers » précisa t-il. Un accès au parking rue de Poissy sera maintenue, ainsi que des places. L’accès piéton à la gare le sera également.

L’objectif est la maîtrise des nuisances environnementales. Les travaux se feront la nuit de 22h50 à 4 heure du matin et sur huit weekends du vendredi 22h50 au dimanche 16h, en réduisant les nuisances sonores, les poussières et les déchets.
Xavier Gruz a terminé la présentation en traitant la problématique de l’information et de la communication entre la SNCF, les usagers et les riverains. Afin de communiquer sur l’avancée des travaux, plusieurs moyens ont été mis en place (voir la photo ci-dessous).

Cette réunion publique s’est terminée avec une séance de questions/réponses entre les personnes présentes et les responsables du projets, ainsi qu’avec le Monsieur Maire. Ce dernier fut d’ailleurs le premier à poser une question :« Combien de personnes sur le chantier ? »
Il y a 4 milles personnes actuellement sur le chantier EOLE lui a répondu Xavier Gruz.
Monsieur le Maire a eu deux rôles durant ses échanges. Il a posé des questions et il a complété les réponses des responsables.

Évidemment, vis-à-vis de l’importance et l’impact du projet EOLE, de nombreuses questions ont été posés par les personnes présentes dans la salle. « Y a t-il un délai de dépassement prévu pour les travaux ? Quelles sont les conséquences pour les trains de grandes lignes ? Est-que les bus vers la Défense vont continuer à circuler ? Y aura t-il un tarif gratuit pour les 4/11 ans ? A quel point la gare va être modifié ? » Voilà un échantillon des questions qui ont été posées et auxquelles les responsables d’EOLE ont essayé de répondre.