Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Mémoire > Roux-Calmette : l’école élémentaire pour garçon
Publié : 21 octobre

Journée nationale de l’architecture

Roux-Calmette : l’école élémentaire pour garçon

Samedi 19 octobre 2019 s’est déroulée la première visite de l’école élémentaire Roux-Calmette des Mureaux en lien avec la journée nationale de l’architecture.

Rendez-vous fixé à 13h45 devant le portail en fer forgée de l’école, dans lequel le nom de la ville des Mureaux est incrusté, au 33 boulevard Victor Hugo.

Ce bâtiment d’architecture Hygiéniste s’élève dans le centre muriautin au coin de rues peu empruntées. La construction de cet édifice a débuté en avril 1932 sous les directives de l’architecte André Ribault. La première pierre fut posée symboliquement le 8 octobre 1932 par le maire de l’époque, Monsieur Dorémus, et une plaque rappel cet évènement à côté de la porte d’entrée du bâtiment. L’école primaire fut inaugurée pour la rentrée scolaire de 1933.

«  les champignons poussent vite  »

Lors de la visite il est raconté qu’il y a eu de multiples péripéties avant la mise en œuvre des travaux. En effet, comme le disait le maire de l’époque, Monsieur Dorémus : «  les champignons poussent vite.  » Les «  champignons  » dans cette phrase sont les garçons. C’est pour cela qu’il était urgent de faire construire un grand bâtiment pour multiplier les classes. Mais cela ne fut pas simple. Il y a eu beaucoup de discussions autour du terrain sur lequel le projet devait être bâti, mais également autour des financements… Cela est normal et habituel pour tous les travaux publics mais avec les différentes anecdotes de la guide, qui n’est autre que la chargée du patrimoine au service culturel des Mureaux, Patricia Kabuya, cela rend la chose plus amusante et intéressante.

En l’honneur de deux médecins

Ce bâtiment est différent de ceux qui sont visibles aux Mureaux. Parler d’architecture Hygiéniste, c’est parlé d’un bâtiment d’une grande superficie. Cela était habituel à l’époque pour lutter contre la prolifération de la tuberculose. Ce qui est intéressant, c’est que le nom Roux-Calmette, fut donné en l’honneur de deux médecins. Émile Roux qui fut un collaborateur de Louis Pasteur et également celui qui a découvert le sérum antidiphtérique. Albert Calmette, quant à lui, est l’un des médecins ayant découvert le vaccin contre le BCG, c’est-à-dire la tuberculose. Ce qui est un bel hommage mais également un clin d’œil à l’idée Hygiéniste.
Sa façade en meulière, ses mosaïques intérieures, ses grands espaces, ses multiples lavabos disséminés à plusieurs endroits dans le bâtiment… sont parfaitement conservés. A part quelques petits changements effectués au fil des années, comme le remplacement des portes, des fenêtres ou encore des stores de la manufacture Baumann, innovateurs pour l’époque.

Cette visite a replongé le public dans l’univers architectural et la réalité des années 1930. Elle a également plongé le visiteur dans la réalité scolaire actuel dans une ville comme les Mureaux, pour le plus grand plaisir de la quarantaine de visiteurs présents lors de cette première visite.

Cette visite était originale et très agréable. La guide a su mettre en avant l’établissement d’en temps dans le bâtiment actuel tout en gardant en tête que l’école ouvrait ses portes, pour la première fois, au public pour la journée nationale de l’architecture. Les anecdotes et la joie de Madame Patricia Kabuya ont rendu cette visite abordable pour les non-initiés au monde de l’architecture et de l’Histoire, mais également pour les initiés.

« Nous remercions le service culturelle des Mureaux, l’école Roux-Calmette et Patricia Kabuya pour cette visite originale. Nous espérons qu’il y en aura d’autres... », a déclaré une visiteuse.

La prochaine visite lancée par le service culturel, se va dérouler sur les bords de Seine le samedi 26 Octobre 2019, pour découvrir les différents arbres bordant la Seine et l’histoire du halage de la ville des Mureaux. Rendez-vous à 14h sur la place Bellevue des Mureaux.