Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Société > Bilan de ce début dé-confinement et aménagement des écoles aux Mureaux(mise à (...)
Publié : 17 mai

Coronavirus

Bilan de ce début dé-confinement et aménagement des écoles aux Mureaux(mise à jour le 18/05/20)

Vendredi 15 mai 2020, la municipalité des Mureaux a publié une nouvelle vidéo/interview du Maire de la commune, François Garay, tournée à l’école Maurice-Ravel. Ce dernier a exposé les actions de la municipalité ainsi que le bilan de cette première semaine de dé-confinement. Le Maire a laissé également la parole à ses adjoints en charge de la rentrée des écoles sur la ville.

Cette nouvelle vidéo d’informations à destination des habitants des Mureaux a été tournée dans l’école Maurice-Ravel. François Garay, Maire des Mureaux, y a répondu à deux questions tout d’abord : Quel est votre regard sur cette première semaine de dé-confinement  ? et Comment se déroule la distribution des masques « grand public » par la ville  ?

Puis, Monsieur le Maire a laissé la parole à Luis Sainz (adjoint au maire en charge de la vie scolaire) et à Marianne Cantau (adjointe au maire en charge de la jeunesse) qui ont répondu à des questions ayant pour thème central : la rentrée des classes sur la ville !
Ces questions sont : Comment la ville a-t-elle préparé la rentrée des écoles pendant cette semaine ?, Comment la ville a-t-elle procédé ? Quelques chiffres sur cette rentrée ? Et les activités périscolaires ? Et le transport scolaire ? Et le pré et le postscolaire ? Pourquoi mettre en place la gratuite des activités périscolaires ?

Enfin, cette vidéo se termine sur une dernière question posée au Maire : Un message pour cette première semaine de dé-confinement ?

Quel est votre regard sur cette première semaine de dé-confinement ?

Pour répondre à cette question François Garay a souligné le fait qu’il y a eu de la part de la municipalité de nombreuses interventions faites auprès de l’État et du préfet local pour ce dé-confinement aux Mureaux. Cela a permis la réouverture des marchés sur le centre-ville et à Bécheville, mais uniquement « alimentaires », des berges de la Seine et des accès à la forêt. Les parcs semblent être la prochaine étape. Évidemment, ces lieux s’ouvrent à nouveau en fonction « de règles et de contraintes » à suivre. Il faut continuer à respecter ses règles pour éviter une nouvelle pandémie a précisé Monsieur le Maire.
Comment se déroule la distribution des masques « grand public » par la ville ?
Avant de répondre à la question, François Garay a tenu à remercier la Poste et tous les services municipaux, qui ont permis la distribution dans les boîtes aux lettres des habitants de 14 500 masques. Mais Monsieur le Maire reconnait qu’il y a pu y avoir des rater dans cette distribution. Effectivement, des habitants n’ont pas reçu les masques et ils l’ont signalé à la Poste ou à la mairie. Dans ce cas, un masque leur a été transmis dans la plus part des cas. Cependant, la distribution postale n’était que la première étape de cette action municipale. En fait, des points de distributions de masques « grand public  » ont été mis en place avant le dé-confinement le 9 mai et après du lundi 11 au vendredi 15 mai, soit à la Mairie soit dans cinq autres lieux de la ville. D’ailleurs, le Maire a souligné que beaucoup de monde sont venus à la Mairie, dès le premier jour, et sur les lieux de distribution pour récupérer le nombre nécessaire de masques pour leur foyer.

L’ensemble des Muriautins ont au moins eu un masque chacun a déclaré François Garay. Ce dernier a remercié également les couturiers et couturières, qui ont réalisé 6 000 autres masques qui ont été distribués un peu partout dans la ville comme aux habitants des foyers et aux personnes âgées. Le Maire a terminé de répondre à cette question en signalant que 15 000 masques supplémentaires ont été recommandés et qu’une seconde distribution est envisagée.

Monsieur le Maire a laissé la parole à Luis Sainz, adjoint au maire en charge de la vie scolaire, et Marianne Cantau, adjointe au maire en charge de la jeunesse. Ces derniers ont travaillé, comme annoncé précédemment dans une précédente interview, sur la rentrée des classes aux Mureaux.

Comment la ville a-t-elle préparé la rentrée des écoles pendant cette semaine ?

Luis Sainz a répondu à cette question en disant qu’en une semaine, la municipalité a fait le tour des 22 écoles de la ville avec les directeurs des établissements, afin de les aménager en fonction des demandes du guide sanitaire. Des aménagements ont donc été mis en place. Selon le travail accompli, les écoles sont prêtes à recevoir les élèves. D’ailleurs, il a précisé que des réunions, avec des parents d’élèves et des enseignants, se sont tenues et qu’il y a eu des retours « très positifs  ». D’autres sont évidemment à venir puisque cela signifie que tous les parents n’ont pas encore été consultés.

Comment la ville a-t-elle procédé ?

Selon Luis Sainz, la ville s’est calée sur les préconisations du guide sanitaire avec des marquages au sol, des flèches pour éviter les croisements de groupe.... avec des désinfections qui se feront de façon régulières.

Quelques chiffres sur cette rentrée ?

Les chiffres annoncés sont liés aux actions d’aménagement menées, comme le marquage au sol où 1km de ruban adhésif a été utilisé ou encore la mise à disposition du liquide hydro-alcoolique pour les adultes, les enfants vont avoir accès à l’eau et au savon qui sont tout aussi efficace, comme tout le monde le sait, acheté en quantité de 1 000 litres renouvelables.

Marianne Cantau a répondu aux questions suivantes en lien avec le pré et post scolaire, la cantine et les transports.

Et les activités périscolaires ?

En complément de tout ce qui a été fait pour la rentrée scolaire, a précisé Marianne Cantau : « Nous mettons en place tout ce qui est pré et post scolaire et la restauration scolaire ». Pour la restauration scolaire, le protocole sanitaire est appliqué. Dans les restaurants et lieux d’accueil des enfants, il y aura un à deux enfants par table, selon la taille du lieu, et des circulations aménagées afin de respecter la distanciation sociale. Les enfants ne se seront plus obligés de se déplacer pour prendre leurs plateaux repas. Ils seront servis à table par des personnes ayant toutes les protections. Ces règles ont été mises en place avec l’éducation Nationale, le personnel et le prestataire de la cantine.

Et le transport scolaire ?

«  Nous maintenons le transport scolaire mais nous le réorganisons en fonction du respect des normes sanitaires ». Dans les transports, des plaques plexiglas sont installées pour le chauffeur et il y aura un enfant par banquette. Ce dernier point va impliquer de faire plus de rotation pour prendre les enfants. Et entre chaque passage, il y aura un nettoyage des banquettes.

Et le pré et le postscolaire ?

L’accueil, du pré et postscolaire, est maintenu avec application des règles de protections sanitaires. Il va y avoir des groupes plus petits, 4m2 d’espace par enfants, des activités ludiques individuelles mais pas collectives. Le personnel va être équipé en masques, gants et gel. Une formation a été donnée au personnel sur les règles sanitaires à appliquer.

Pourquoi mettre en place la gratuite des activités périscolaires ?

La gratuité est importante vis-à-vis de la situation a déclaré Marianne Cantau. Beaucoup de familles aux Mureaux se retrouvent en difficulté que cela soit en raison du travail ou des problèmes de santé. Il était normal de mettre en place, en solidarité avec les familles, la gratuité jusqu’au 4 juillet, qui est la date de fin des activités périscolaires.

Un message pour cette première semaine de dé-confinement ?

François Garay a repris la parole pour répondre à la dernière question : « Soyons vigilant nous sommes toujours avec le coronavirus.  » « Reprenez la vie normale tout en respectant les règles que nous vous demandons. »
Liens vers la vidéo