Vous êtes ici : Accueil > Nature > Environnement > Pollution de la Seine : Les autorités administratives lancent une (...)
Publié : 2 septembre

Environnement

Pollution de la Seine : Les autorités administratives lancent une Investigation

Mercredi 2 septembre 2020, des rejets dans la Seine ont été observés à proximité de l’usine de béton Lafarge dans le XIIIème arrondissement de Paris. Les autorités administratives mènent toutes les investigations nécessaires afin de définir l’origine de cette pollution. Il n’y a pas d’incidence, à l’heure actuelle, sur le réseau d’eau de consommation humaine.

Une visite de l’inspection des installations classées pour la protection de l’environnement a eu lieu le 1er septembre 2020 pour déterminer l’origine de la pollution et ses conséquences sur l’environnement.

La Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie, qui contrôle ce site au titre de l’inspection des installations classées pour l’environnement (ICPE), conduit régulièrement des inspections sur site. La dernière, en février 2019, n’avait pas décelé d’infractions.

Par ailleurs, aucun impact de la pollution signalée n’a été signalé sur l’eau de consommation humaine. L’ARS – Île-de-France, en lien avec les préfets, conduit une veille permanente, organisée pour éviter l’impact de tout évènement de ce type sur le réseau d’eau potable.

Des mesures complémentaires ont immédiatement été mises en œuvre pour repérer toute situation anormale. Aucune prise d’eau ni périmètre de protection de captage ni site de baignade n’est localisé dans Paris à proximité du site du déversement. La première installation en aval de ce site est la prise d’eau de Suresnes (92), alimentant l’usine de traitement du Mont Valérien. L’exploitant de ces installations a été informé de la situation et reste en alerte pour prévenir toute dégradation de la qualité de l’eau produite.