Vous êtes ici : Accueil > Nature > Environnement > La consultation citoyenne du projet de la RD154 fragilisée après un piratage (...)
Publié : 9 octobre

RD-154

La consultation citoyenne du projet de la RD154 fragilisée après un piratage informatique

Le Maire de Verneuil-sur-Seine Fabien Aufreichter avait pensé avoir trouver le nec plus ultra pour la consultation qui a commencé le 1e octobre en s’appuyant sur la plate-forme Avosvotes, piratée depuis.

Le projet de contournement de la RD-154, une voie double de 5,5 km dont le point de chute est l’A13, déchaîne les passions des citoyens et certains maires sont opposés au projet.
Du 1er au 8 octobre 2020, les habitants des communes concernées de Verneuil-sur-Seine, Vernouillet et Chapet ont eu la possibilité de manifester leur soutien ou refus au projet de construction de la route départementale.
Avosvotes, présentée en solution innovante devait fournir une garantie d’identité numérique sécurisée, respectant les normes fixées de la RGPD. (Règlement pour la protection des Données).
La plate-forme a fait l’objet d’un hacking du dénommé François-Xavier Thorens, un hackeur réputé en la matière selon l’édile de Verneuil : « Il ne s’agit pas de sa première opération : il essaye toujours de se faire sa publicité pour ses services d’audit de code  ». Le pirate a réussi à s’approprier le coffre-fort numérique dans lequel étaient stockées les cartes d’identités des participants et justificatifs de domicile. L’Agence Nationale de la sécurité des systèmes d’information a été saisie ainsi que la CNIL. (Commission Nationale de l’Informatique et des libertés). Ainsi, les données personnelles des votants sont protégées dès la prévention de l’autorité administrative et la clôture immédiate des canaux d’accès. Dans un courriel, Fabien Aufreichter détaille l’agissement du pirate : « C’est par prudence que j’ai décidé de fermer l’application.Il n’a pas réussi à hacker notre consultation, il a réussi à démontrer qu’il pouvait récupérer des pièces d’identité  ». Une plainte a été déposée à l’encontre de François-Xavier Thorens par la start-up Tezos, conceptrice de la plate-forme Avosvotes.

Les communes ont stoppé la consultation mais ont décidé de maintenir les résultats qui font foi d’une participation « sincère des citoyens ». Quelques huit-cent participants pour la commune de Vernueil-sur-Seine ont été mesurés. Le choix de l’interface s’est opéré sur les fonctionnalités permettant à l’ensemble des citoyens de voter, le recensement successif des votants de façon manuelle. La start-up Yvelinoise Tezos a été contactée, ses fondateurs n’ont pas souhaité nous répondre. « Même des GAFAM en ont été victimes. L’histoire a montré que rien n’est 100% sécurisé et qu’il faut être le plus sécurisé possible au regard de ce qui est en jeu » conclue l’édile. La consultation citoyenne est maintenue en présentiel, elle se déroulera dimanche 11 octobre.

Agacement de la part de Bernard Destombres, président de l’ADIV Environnement

Le président de l’association ADIV Environnement, Bernard Destombes ne masque pas son agacement par ce rebondissement dans l’épineux dossier de la route départementale. Il publie un article en grande pompe dès l’information parue, « Ce que je voudrais c’est que cette consultation ne soit pas pollué par ce problème informatique » martèle l’intéressé. Depuis dix ans, infatigable, il mène des recours en justice, mobilisation et manifestations pour empêcher la construction de la RD154. Les Vernolitains se sont installés dans la commune qui offre un cadre de vie idyllique partagé entre la plaine de Verneuil et son bois. Le projet de construction séparera l’espace naturel, traversant une zone au sein d’une densité d’espèces protégées et d’une biodiversité qui risquent d’être mises en péril. La voie, dont le point de départ est Meudon rallierait les Mureaux, transitera vers des voies de désenclavement. .