Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Thomas Halberstadt lance une nouvelle dynamique sur le Canton de (...)
Publié : 26 octobre

Elections Départementales 2021

Thomas Halberstadt lance une nouvelle dynamique sur le Canton de Limay

Par un communiqué du 26 octobre 2020, Thomas Halberstadt, conseiller municipal délégué à Mézières-sur-Seine, annonce, à 20 ans, sa volonté de se porter candidat aux élections départementales de mars prochain dans le canton de Limay.
Il lance un appel au rassemblement de toutes les forces politiques et élus progressistes engagé(e)s dans le canton de Limay, de la gauche et du centre, pour travailler à un projet citoyen de renouveau progressiste et écologiste pour les Yvelines, "au-dessus des partis" et "en alternative à la droite dure qui dirige les Yvelines depuis 2015, sans aucune opposition" selon ses propos.

Communiqué du 26 octobre 2020 et les propos tenus dans ce document appartiennent à celui qui l’a rédigé.

« Chères Yvelinoises, chers Yvelinois,

Étudiant âgé de 20 ans, j’ai l’honneur depuis quelques mois d’être élu à Mézières-sur-Seine, en tant que conseiller municipal délégué à la communication et à la concertation citoyenne au sein de la majorité de Franck Fontaine. Dans la continuité de cet engagement, je souhaite aujourd’hui vous annoncer ma volonté d’être candidat aux élections départementales de mars prochain dans le canton de Limay qui m’a vu grandir, pour porter un projet de renouveau progressiste en alternative à la droite dure qui dirige les Yvelines depuis 2015, sans aucune opposition. Or, une assemblée monochrome n’est jamais une bonne chose pour une démocratie. Ce d’autant plus que le Département joue un rôle politique essentiel, entre l’action sociale et la gestion des allocations, la conduite de politiques éducatives, culturelles et sportives, ou encore l’aménagement et le développement durable et équilibré des territoires.
La crise liée au covid a bien montré que la solidarité et l’entraide doivent être des valeurs centrales de notre société. Néanmoins, la majorité départementale actuelle, avec sa politique anti-sociale, n’est plus crédible pour répondre aux attentes des Yvelinois(es) : abandon de la politique familiale et du handicap, absence de crèches départementales, augmentation de 66% de la taxe foncière en 2016...
Les Yvelinois(es) méritent également mieux que d’être dirigé(e)s par une majorité départementale anti-démocratique et qui manque cruellement d’éthique dans la pratique de sa gouvernance, à commencer par son Président, Pierre Bédier. La majorité actuelle a aussi essayé de faire aboutir sans consultation citoyenne le projet de fusion Yvelines/Hauts de Seine (qui ne figurait même pas dans leur programme de campagne en 2015). Je suis résolument opposé à ce projet, la proximité étant un facteur essentiel de l’efficacité des politiques publiques comme l’ont démontré les derniers mois. Par ailleurs, la piètre gestion financière des Yvelines en matière de coopération décentralisée a été épinglée dans la presse nationale. Quelle image cela donne t-il de notre Département ?
Face à l’hégémonie de cette droite rétrograde (Christine Boutin a même fait partie
de cette majorité), les défenseurs du progrès social, d’une écologie ambitieuse, et d’une vision éthique et démocratique de la gouvernance politique doivent se rassembler, pour ne pas laisser une nouvelle fois cette droite dure rafler tous les cantons du Département, et ainsi leur signer un autre chèque en blanc pour 6 ans. C’est pourquoi je lance un appel au rassemblement de toutes les forces politiques et élus progressistes engagé(e)s dans le canton de Limay, de la gauche et du centre, pour travailler ensemble à un projet citoyen de renouveau progressiste pour les Yvelines, au-dessus des partis.

Vous le savez peut-être, les candidatures se font par binôme femme/homme, avec 2
titulaires et 2 suppléants. Je suis donc candidat pour travailler à ce rassemblement et ferai toujours passer les idées et les projets au-dessus des ambitions personnelles.
A 20 ans, je souhaite aussi représenter la jeunesse alors que celle-ci se détourne
massivement des urnes, et veux également m’engager pour elle qui a particulièrement souffert de la crise du covid. Le Département a en effet son rôle à jouer pour l’aider à surmonter cette période difficile. Enfin, je souhaite porter une des préoccupations majeures de ma génération, celle de l’urgence écologique. Présent de nombreuses fois aux manifestations de jeunesse pour le climat ayant eu lieu régulièrement l’an dernier, je sais que la transformation écologique de la France commence par les territoires, alors que l’action de la majorité départementale actuelle est presque inexistante en la matière.
Notre Département a besoin d’un nouveau cap, d’une nouvelle dynamique, de
nouveaux visages. Profondément attaché à mon territoire du nord-ouest yvelinois et à ses habitants, je suis mû par la volonté de donner une place à chacun dans un
Département pour tous, et qui défendra l’emploi, les services publics et la ruralité,
composante importante des Yvelines. Je me tiens donc prêt à mener le combat électoral pour contribuer à apporter ce nouveau souffle progressiste dont les Yvelines ont plus que jamais besoin. Après avoir discuté avec de nombreux élus municipaux des 20 communes du canton, je souhaiterais remercier ceux d’entre eux qui m’ont d’ores et déjà témoigné de leur soutien. C’est aussi pour eux ainsi que leurs communes que je souhaite m’engager !

Bon courage à tous dans cette période difficile, soyez prudents, et à très vite !

Thomas Halberstadt
Conseiller municipal délégué de Mézières-sur-Seine
 »