Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Grand Paris Seine & Oise installe son Conseil intercommunal de sécurité (...)
Publié : 26 janvier

GPSeO

Grand Paris Seine & Oise installe son Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance

Le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) a été installé le mardi 26 janvier. Cette instance partenariale présidée par Raphaël Cognet, président de GPS&O a vocation à assurer la concertation, l’animation, la coordination et la priorisation des dispositifs locaux de prévention de la délinquance sur le territoire.

Selon le communiqué de GPS&O, quatre problématiques sont prioritaires :
- Les atteintes aux biens, plus spécifiquement les vols et cambriolages ;
- Les violences physiques, en particulier les bagarres entre adolescents et les violences intrafamiliales et conjugales ;
- Les grandes tensions sociales dans les quartiers ;
- Les incivilités liées à la pratique des rodéos motos, aux violences verbales, aux actes de vandalisme et à l’appropriation des espaces.
Un diagnostic à l’échelle de la communauté urbaine a été effectué. Il a porté sur l’évolution de la tranquillité et de la sécurité publique au cours des dernières années ; il a permis de cibler les objectifs prioritaires et d’établir une stratégie à moyen terme.

Épaulé par Catherine Arenou, vice-présidente en charge du dossier, Raphaël Cognet a déclaré sur sa page FB, avant de présenter les quatre problématiques : « Cette instance que je préside est chargée d’assurer la concertation, l’animation, la coordination des dispositifs en faveur des quartiers classés politique de la ville de notre territoire.  »

Les élus et les services de GPS&O peuvent en effet compter sur le soutien de nombreux acteurs, parties prenantes de cette instance : le préfet des Yvelines, le procureur de la République, les maires des communes du territoire, les services du conseil départemental, les services de l’État (police, gendarmerie, services de justice et pénitentiaire…), l’Éducation nationale, des représentants d’associations, des acteurs locaux, des personnes qualifiées.
Il est admis que la sécurité touche aussi bien les grandes villes que les communes rurales. La collectivité doit avoir un rôle de diffusion des bonnes pratiques et de coordination des actions car la sécurité publique reste avant tout l’affaire des maires.