Vous êtes ici : Accueil > Nature > Environnement > Une bricothèque a été lancée par l’association Les Colibris d’Andrésy
Publié : 28 février

Projet participatif

Une bricothèque a été lancée par l’association Les Colibris d’Andrésy

Sous un soleil printanier, le 27 février a été la date de lancement d’une "bricothèque"dans la Confluence. Il s’agit de rentrer dans le vif d’une économie circulaire… Pour atteindre cet objectif, vous pouvez voter pour ce projet « participatif » dans le cadre d’un appel à projet de la Région Île-de-France.

Matériel de bricolage, de jardinage, de couture ou de cuisine, ce sont des outils nécessaire pour faire la maintenance et améliorer votre maison et/ou votre cadre de vie. Pour l’association Les Colibris d’Andrésy, c’est le moment d’adhérer à une nouvelle manière de faire : «  Avec la bricothèque, vous pourrez emprunter des outils et des objets à l’association andrésienne » qui est à l’origine de ce projet écologique.
Appuyée par la municipalité et son maire, M. Lionel Wastl, Les Colibris ont senti le vent du changement et la pandémie actuelle leur donne des atouts. Selon Sylvie Golfain, initiatrice du projet, « le principe est d’utiliser et ne ne pas posséder » des outils. Il s’agit de faire effectivement la transition énergétique qui passe par la diminution des achats qui ne servent que rarement aux habitants : une Karcher, une perceuse… sauf si l’on est un professionnel patenté. Pour Anne Grimaldi, présidente de l’association Les Colibris, ce projet complète la gamme d’activités proposée par l’association avant-gardiste dont l’Amap, des ateliers de réparation des vélos et/ou Repair Café, trocs de plantes, ateliers Zéro Déchets, etc.
Non seulement on économise dans des actes d’achat, mais il s’agit également de changer notre mode de vie dans un contexte d’une économie en perpétuelle mouvement.
La question qui pourrait se poser est de savoir si cette nouvelle bricothèque va modifier les comportements des bricoleurs de dimanche. C’est justement le pari qui est fait par Les Colibris. Par conséquent, ils lancent un appel pour soutenir ce projet en votant pour lui avant le 8 mars 2021. Par votre vote, vous allez pouvoir leur aider « à obtenir une aide financière issue d’un budget participatif au niveau de la région. » Selon nos sources, il s’agirait d’environ dix mille euros pour pouvoir démarrer ce projet qui vise à mutualiser l’achat et la gestion des outils nécessaires au bricolages de dimanche.

Post-scriptum

Pour en savoir plus sur ce projet « participatif  »
Soutenez-les en votant pour leur bricothèque !
bit.ly/3ul1OXK