Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Éducation > 15 nouveaux collèges dont un reconstruit à Epône annoncés entre 2024 et (...)
Publié : 5 mars

Education/collèges

15 nouveaux collèges dont un reconstruit à Epône annoncés entre 2024 et 2026(mise à jour)

Mercredi 3 mars 2021, le département des Yvelines a communiqué la liste des 15 collèges qui vont être construits et un nouvel établissement est prévu à Epône mais entre 2024 et 2026, soit bien trop tard pour les enfants du quartier d’Elisabethville, qui vont faire leur rentrée 2021 à Aubergenville et non dans leur commune. Le projet de la construction d’un nouveau collège aux Mureaux est indiqué mais c’est un projet pour le moment.

Le conseil départemental des Yvelines vient de communiqué la liste des 15 collèges qui vont être construits ou reconstruits lors du prochain mandat, avec pour but d’être moins consommateur en énergie de 40%. Cela s’est fait à Buc en présence du président du conseil départemental des Yvelines, Pierre Bédier. C’est d’ailleurs ce dernier qui a annoncé la liste. Parmi cette liste, il y a trois nouveaux collèges à construire à Poissy, Trappes et Les Mureaux mais pas avant 2025. Pour le moment, après vérification auprès des élus locaux et contrairement à ce qui a été annoncé sur des blogs, aux Mureaux ce n’est qu’un projet, une réflexion vis-à-vis de la rénovation urbaine comme l’a confirmé un article de La Gazette des Yvelines.
C’est un investissement pour le département des Yvelines qui représente 525 millions d’Euros.

Un collège plus grand à Epône

Le Maire d’Epône et conseiller départemental du canton de Limay, Guy Muller, était présent et se félicite de voir que sa commune va accueillir un nouveau collège reconstruit plus grand que le Collège Benjamin-Franklin actuel.
Comme l’a indiqué ce dernier sur les réseaux sociaux, ce nouveau collège est attendu « depuis plus de 30 ans  ». Selon une déclaration faite toujours par le maire, l’évolution des effectifs dans les locaux du collège actuel ne pouvait qu’entraîner qu’une « dégradation » des conditions d’enseignements pour tous les élèves.
De ce fait, lors du conseil municipal du Jeudi 11 février 2021, il a été annoncé et acté officiellement la sectorisation des enfants de CM2 de l’école Louis-Pasteur, située dans le quartier d’Elisabethville, à Aubergenville au le Collège Arthur-Rimbaud, malgré les efforts des parents d’élèves pour éviter cela et en proposant d’autres solutions (lire l’article du 10 /02/2021).

Une sectorisation temporaire

Le nouvel établissement, dont la construction est prévue entre 2024 et 2026, est un investissement de 30 millions d’euros. Il aura une capacité d’accueil permettant de répondre aux attentes des collégiens d’Epône mais aussi de ceux de Mézières-sur-Seine et de la Falaise, que le Collège Benjamin-Franklin accueille également. Du coup, le maire d’Epône a ajouté sur son Facebook, où il annonce la création de ce nouveau collège à Epône, que lui et Madame Cécile Dumoulin, également conseillère départementale du canton de Limay et vice-présidente déléguée aux collèges, veulent faire en sorte que la sectorisation des enfants du quartier d’Elisabethville à Aubergenville ne soit que temporaire et permettre que les élèves qui y seront scolarisés et qui «  le souhaiteront  » pourront intégrer le nouveau collège.

Mais est-ce que cela peut suffire à faire passer la déception des parents d’élèves du quartier d’Elisabethville ?

Plusieurs parents disent qu’avec cette décision de sectorisation à Aubergenville : « ils ont gâché le bonheur de leurs enfants ? »
Pour beaucoup de ces parents pensent que l’arrivée de ce nouveau collège est bien tardive. D’autres semblent vouloir continuer à se mobiliser avec en tête les élections départementales les 13 et 20 juin prochain, où ils souhaitent montrer leur mécontentement dans les urnes.