Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Mise en examen du premier adjoint au maire de Mantes-La-Jolie : réaction de (...)
Publié : 5 mars

Mantois

Mise en examen du premier adjoint au maire de Mantes-La-Jolie : réaction de l’opposition municipale

Le mardi 2 mars 2021, Sidi El Haimer, premier adjoint au maire de Mantes-La-Jolie, a été mis en examen par le parquet de Versailles, dans le cadre de l’affaire de racket des commerçants du marché du Val-Fouré. Ce dernier aurait fait de la subordination de témoins. Selon l’enquête, plus de 2 millions d’euros aurait été empochée par les suspects en dix ans. Ce vendredi 5 mars, la rédaction a reçu la réaction de l’opposition municipale.

Voici l’intégralité du communiqué qui a été envoyé par le groupe municipal Vivre Mieux à Mantes-La-Jolie en date du 5 mars 2021 et qui revient sur la mise en examen de Sidi El Haimer, premier adjoint au maire de la ville, pour subordination de témoins.

Les propos tenus dans ce communiqué appartiennent aux auteurs de ce dernier.

La justice s’empare du dossier Mantois.

Mise en examen du Premier adjoint de Mantes-la-Jolie.

« Le Premier adjoint au maire de Mantes-la-Jolie vient d’être mis en examen pour subornation de témoins dans le cadre de l’affaire judiciaire ouverte à propos du détournement de fonds supposé au marché du Val-Fourré.
Comme nous l’avons toujours dit et fait, nous avons toujours respecté la présomption d’innocence tant que le jugement ne sera pas prononcé et que les faits supposés ne seront pas établis.
C’est la raison pour laquelle, sans polémique stérile, nous demandons à nouveau au Maire de Mantes-la-Jolie de se porter partie civile dans cette affaire afin d’avoir accès officiellement au dossier.
Nous souhaitons qu’en toute transparence un conseil municipal extraordinaire soit convoqué afin d’informer le plus complètement possible les élus et les Mantais.
Nous ne pourrions comprendre que le refus obstiné du Maire de se porter partie civile dans cette affaire (maire-adjoint chargé du commerce à l’époque des faits) soit renouvelé.
Le 4 mars 2021
 »

Armelle Hervé, Bintah Sy, Mohamed Mmadi, Marc Jammet, conseillers municipaux de Mantes-la-Jolie (Groupe Vivre Mieux à Mantes-la-Jolie)