Vous êtes ici : Accueil > Pratiques > Aménagement > Adoption par la Communauté Urbaine GPSeO des conventions de quartier pour (...)
Par : Pollux
Publié : 29 mars

Rénovation urbaine

Adoption par la Communauté Urbaine GPSeO des conventions de quartier pour les opérations de rénovations urbaines à Mantes et aux Mureaux

Le jeudi 25 mars 2021, lors du conseil communautaire, et dans le cadre des programmes de renouvellement urbain des villes de Mantes-la-Jolie et des Mureaux, la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine&Oise (GPSeO) a voté l’adoption des conventions de quartier qui vont permettre le début des projets de rénovations urbaines. Cette article va s’arrêter sur les projets de rénovations urbaines concernant la commune des Mureaux.

Dans la Communauté Urbaine Grand Paris Seine&Oise, il y a plusieurs quartiers de ville, qui sont concernés par le Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain ou NPNRU, à Mantes-la-Jolie et Les Mureaux. Ces nouveaux projets de renouvellement urbain, pilotés par la GPSeO, entrent dans leurs phases opérationnelles, après le vote des conventions du 25 mars dernier lors du conseil communautaire. Ils vont commencer à entrer en action entre 2021 et 2024 selon la Communauté Urbaine.

Le NPNRU aux Mureaux

Le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain dans la ville des Mureaux va permettre, toujours selon GPSeO, de poursuivre la rénovation lancé en 2004 par la ville. Après le Parc Molière et son écoquartier Molière en 2017, qui est le premier aménagement public français certifié Haute Qualité Environnementale (HQE), mais aussi le premier écoquartier de France en terme de réussite, le NPNRU va concerner l’entrée de ville sud avec Les Musiciens et le secteur de la Croisée des Bougimonts, entre le quartier des Bougimonts et du stade Léo-Lagrange.

Dans les détails, voilà ce que GPSeO, qui pilote le nouveau programme, annonce : « la métamorphose de l’Écoquartier Molière se poursuit dans le secteur des Musiciens par une action visant à améliorer :

  • Le cadre de vie : ouvertures paysagères et baisse de la densité, nouvelles places publiques et résidentialisation des logements sociaux, déplacements facilités et itinéraires nouveaux, nouvelles écritures architecturales tant en réhabilitation qu’en construction.
  • Le confort des logements : réhabilitation des logements sociaux existants avec le dispositif « logement connecté » et constructions nouvelles pour proposer une offre inexistante actuellement comme des maisons individuelles.
  • Des services du quotidien aux habitants et aux résidents sur les plans sportifs, associatifs, scolaires et résidentiels.
  • La préservation de l’environnement et de la santé : réhabilitation de logements sociaux visant le label Haute Performance Énergétique (HPE) rénovation, création d’îlots de fraîcheur, respect du cycle naturel de l’eau (infiltration à la parcelle, noues,..), choix d’essences végétales propices à l’environnement local, nouveaux jardins familiaux et pédagogiques exploités sans utilisation d’engrais chimiques ni de pesticides et dotés d’une cuve de récupération d’eau de pluie et de composteurs (critères de l’Agenda 21 de la commune). »

Le Pôle Léo-Lagrange

Le futur Pôle éducatif Léo-Lagrange, en cour de construction dans le secteur du stade Léo-Lagrange, à l’image du Pôle Molière, est conçu « pour être évolutif, répond aux ambitions HQE ». Il sera « multifonctionnel » et pourra être ouvert 7j/7, 24h/24, dans le but d’accueillir des activités scolaires (un établissement scolaire y est prévu), périscolaires et extrascolaires avec un centre de formation et préformation sportives. Ces éléments sont annoncés depuis plusieurs années et détaillés sur le site de la Mairie des Mureaux. Le Pôle doit être livré fin du second trimestre 2022, soit pour la rentrée scolaire 2022.
Évidemment, aux abords de l’équipement, les rues Cimetière et Pierre-Bérégovoy seront entièrement réaménagées pour« offrir à la fois une sécurité aux piétons et aux cyclistes dans un cadre paysager intégrant les techniques de gestion alternative des eaux de pluie. »

L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) va financer la réhabilitation de 500 logements sociaux par le bailleur Les Résidences Yvelines Essonne, la démolition de trois immeubles HLM (196 logements), la création de jardins familiaux, la construction du Pôle éducatif Léo-Lagrange et la démolition/reconstruction d’une halle sportive par la ville des Mureaux (a priori au niveau du gymnase Pierre-Brossolette). Et enfin, GPSeO va aménager 30 945 m² d’espaces publics et 47 015 m² d’aménagement foncier pour accueillir principalement la construction de 230 logements privés.

Coûts des opérations et impacts

Le montant total des opérations financées par l’ANRU est estimé à 80,9 M€ selon les sommes fournies par la Communauté Urbaine. La participation de l’ANRU va représenter 21% soit 17 M€ en subvention et 20,1 M€ en prêts bonifiés. GPSeO intervient sur des opérations d’espaces publics estimées à 9 M€.

Pour conclure, la Communauté Urbaine GPSeO résume en 10 points l’impact de ce NPNRU sur la commune des Mureaux :

  • 10 000 habitants au total
  • 140,8 M€ de budget global
  • 21,6 M€ financés par le Département
  • 2 secteurs concernés : Entrée sud-Musiciens et Croisée des Bougimonts
  • 196 logements sociaux démolis et reconstitués hors site
  • 728 logements sociaux réhabilités et résidentialisés
  • Près de 230 constructions de logements dont une offre en logement individuel (inexistant actuellement)
  • 30 primes à l’accession en soutien aux ménages désireux d’accéder à la propriété d’un logement neuf
  • 56 aides financières permettant de minorer les premiers loyers des souhaitant être relogés dans un logement social neuf
  • 30 945 m2 d’aménagement d’espaces publics aux Musiciens
  • 4 880 m2 de jardins familiaux