Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > L’opposition de droite explose aux Mureaux(Vidéo)
Publié : 2 avril

Conseil Municipal

L’opposition de droite explose aux Mureaux(Vidéo)

Mercredi 31 mars 2021 s’est réuni le conseil municipal de la commune des Mureaux. En raison des mesures sanitaires, la séance s’est tenue à l’Espace des Habitants, mais à huis-clos après un vote. Une personne a râlé car seuls les élus et la presse ont pu rester. Ce n’était, toutefois, pas le point plus original de cette réunion. En effet, le groupe d’opposition de droite a explosé en trois, laissant son président, Hervé Riou, perplexe.

Le conseil municipal des Mureaux, qui s’est tenu, le 31 mars à 19 h, non pas à la mairie comme d’habitude mais à l’Espace des Habitants, était spécial à plus d’un titre. Tout d’abord, ce fut un conseil à huis-clos, à la suite du premier vote de la soirée, qui officialisa cette configuration. Ce fut la première réunion du conseil municipal filmée en fonction de la situation sanitaire. La vidéo sera disponible, 48 heures après la réunion, sur les supports de la Mairie.

Vote du budget et d’amendements

C’est, aussi, durant cette séance que le budget de la commune a été voté. Le vote du budget est toujours l’occasion pour l’opposition de proposer de nombreux amendements pour le modifier. L’opposition de droite, incarnée par le groupe «  Les Mureaux pour tous », présidé par Hervé Riou, a répondu présente en mettant au vote 16 amendements. La majorité de François Garay, maire des Mureaux, a évidemment voté contre ces amendements, sauf pour un, qui ne concernait pas le budget : proposé par la droite sur le vote du programme AP/CP NPNRU (Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain), concernant la construction du Pôle Léo-Lagrange, afin d’obliger le maire à tenir au courant les habitants de la ville des évolutions budgétaires pour cette construction. Cet amendement a été voté car « c’est déjà le cas », a précisé le maire des Mureaux. Par exemple, une page du site Internet de la Ville est consacrée au Pôle Léo-Lagrange et, comme c’est un marché public, la présentation des coûts est à disposition des habitants. C’est la seconde fois qu’un amendement de la droite est voté pour la même raison : l’idée proposée est déjà en vigueur. Un autre amendement étonnant est à souligner : il a été proposé pour la création par la Ville d’un dispositif communal de soutien aux loyers des commerces. En réalité, ce dispositif est le relais du deuxième soutien financier aux commerces, lancé par le Conseil départemental des Yvelines ; le délai de transmission des dossiers a été fixé au 29 mars 2021. L’amendement demandait un allongement du délai mais la Ville des Mureaux n’est pas compétente puisque c’est du ressort du département. Lors du premier soutien financier engagé par le département, un même amendement avait été formulé et, comme pour ce deuxième, le conseil municipal a voté contre car il n’est pas compétent sur ce sujet.

La Droite municipale explose

La présentation de 16 amendements par l’opposition de droite ne fut pas le point le plus marquant de cette réunion. Effectivement, quelques jours auparavant, il avait été annoncé par deux membres du groupe d’Hervé Riou qu’ils quittaient le groupe. Il s’agit de Mme Fatma Lamir et M. Smaïne Silabdi. Ils quittent le groupe de la droite mais ils ne démissionnent pas de leur charge de conseiller municipal. Mme Lamir a déclaré, sur sa page Facebook, vouloir récupérer son indépendance politique. En ce qui concerne Smaïne Silabdi, dont le comportement et plusieurs interventions, lors de conseils précédents, ont obligé le maire à le rappeler à l’ordre, c’est sans doute un peu la même chose. A l’issue de cette division de la droite, il y a maintenant trois groupes. Le groupe d’Hervé Riou se compose, désormais, de trois personnes et les deux conseillers d’opposition, qui l’ont quitté, ont décidé de rester indépendants, « formant chacun un groupe ».


Photos de Fatma Lamir et Smaïne Silabdi

Lors du dernier point de la soirée, où la représentation dans les commissions a dû être redéfinie suite à cette division, seul le groupe d’Hervé Riou a demandé des changements afin d’être représenté lorsqu’il ne l’était plus. Le maire a précisé que tous les conseillers municipaux peuvent assister aux commissions, même s’ils n’en sont pas membres, mais en tant que spectateurs.

L’égalité femmes-hommes au cœur des débats

Quatre délibérations sont ici mises en avant en raison des sujets qu’elles concernent. Tout d’abord, il y a eu la présentation d’un rapport de situation en matière d’égalité femmes-hommes au sein de la commune des Mureaux. Une autre délibération sur l’engagement pour l’égalité Femme/Homme a été présentée par Oumou Touré, conseillère municipale déléguée à la lutte contre les discriminations et à l’égalité des chances. Le maire a souligné l’importance de ce travail mais aussi sa difficulté. Ces deux délibérations ont été approuvées.

Vote de la nouvelle rénovation urbaine

Tard dans la soirée, Boris Venon, adjoint au maire chargé de la mission Action Cœur de Ville, de la rénovation urbaine, de l’habitat et de l’urbanisme, a présenté la délibération qui concernait la convention pluriannuelle du projet de renouvellement urbain aux Mureaux. Cette convention fait référence à la convention de quartier que le conseil communautaire de GPS&O a votée le 25 mars dernier. Cette adoption des conventions de quartier permettra le début des projets du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Cela concerne l’entrée sud de la ville avec Les Musiciens et le secteur de la Croisée des Bougimonts, entre le quartier des Bougimonts et le stade Léo-Lagrange. Il est important de noter que c’est GPS&O qui est le maître d’œuvre de cette rénovation urbaine, pas la ville des Mureaux, qui a financé la première. Évidemment, la convention a été approuvée.

La Ville des Mureaux, lauréate du Programme national d’investigation

Une délibération annonce que la Ville des Mureaux a été retenue par le Programme national d’investigation, qui se résume en une convention de partenariat pour des solutions numériques avec l’Agence nationale de cohésion territoriale (ANCT). C’est dans le cadre de la crise sanitaire du Covid-19, que le gouvernement a présenté en septembre 2020 un plan de relance de l’économie de 100 milliards d’euros. Il y a trois principaux axes : l’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale.
Un appel à projets a été lancé et deux projets proposés par la Ville des Mureaux ont été retenus : le premier concerne la mise en place d’une plateforme collaborative autour de l’enfant, qui s’inscrit dans le programme de la Cité Éducative ; le second porte sur la démocratie implicative et la mesure de l’indice du bonheur des Muriautins. C’est un indice qui a été proposé dans le programme de campagne du maire des Mureaux. Les lauréats, comme la ville des Mureaux, bénéficieront d’un accompagnement par les services de l’État dans la conception et le test d’outils numériques. Cette délibération a été approuvée par le conseil municipal. La réunion s’est terminée vers une heure du matin. La prochaine aura lieu le 26 mai prochain.

Vidéo du Conseil Municipal des Mureaux du 31 mars 2021