Vous êtes ici : Accueil > Pratiques > Bien-être > Une nouvelle directrice à la tête de l’ARS d’Île-de-France
Publié : 11 août

ARS Île-de-France

Une nouvelle directrice à la tête de l’ARS d’Île-de-France

Dans un communiqué du lundi 9 août 2021, l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France annonce que Madame Amélie Verdier a été nommée Directrice générale de l’ARS Île-de-France en Conseil des ministres le 28 juillet 2021. Cette dernier a pris ses fonctions le jour de la diffusion du communiqué. Elle a succédé à Monsieur Aurélien Rousseau, qui a réintègré le Conseil d’État.

Le communiqué du 9 août donne une biographie de la nouvelle directrice de l’Agence Régionale d’Île-de-France et ses différentes fonctions que Madame Amélie Verdier a exercé.

Communiqué :

« Sortie de l’ENA en 2004, Amélie Verdier intègre d’abord l’Inspection générale des finances où elle conduit notamment, avec l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), une mission sur le pilotage de la performance des hôpitaux par les Agences régionales de l’hospitalisation (ARH), organismes qui préfigurent les Agences régionales de santé (ARS) en 2010.

Entre 2007 et 2012, elle exerce plusieurs fonctions à la direction du Budget au Ministère de l’Economie et des Finances. De 2012 à 2014, Amélie Verdier est directrice de cabinet de Jérôme Cahuzac puis de Bernard Cazeneuve, ministres délégués chargés du Budget, ainsi que directrice de cabinet adjointe de Pierre Moscovici, alors ministre de l’Economie et des Finances.

En 2014, elle est nommée secrétaire générale de l’Assistante Publique-Hôpitaux de Paris auprès de Martin Hirsch, travaillant notamment sur le plan stratégique de l’AP-HP, la mise en œuvre de la stratégie numérique, et les projets Hôtel-Dieu et Hôpital Nord. Directrice du budget au Ministère de l’Economie et des Finances depuis 2017, elle était chargée d’assurer la soutenabilité du financement des politiques publiques et a notamment préparé la loi de programmation des finances publiques, assuré la gestion des conséquences budgétaires de la crise sanitaire et la responsabilité de la mission Plan de relance de l’économie. »