Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Musiques > Concert "Echoes and More" à la Péniche de Triel : encore, encore du Pink (...)
Par : Pollux
Publié : 16 janvier

Concert Solidaire

Concert "Echoes and More" à la Péniche de Triel : encore, encore du Pink Floyd(Webtélé2r)

Ce samedi 15 janvier 2022, la Péniche de Triel a tangué en raison des mouvements des personnes présentes à l’intérieur, qui bougeaient en rythme sous le charme des chansons des « Pink Floyd » reprises avec brio par le groupe « Echoes and More : tribute to Pink Floyd ». Ce concert a été donné en soutien à l’association Arche-Espérance.

Philippe Maret (chanteur), Ketty Orzola (chanteuse), Francis Guingamp (guitares), Hocine Amini (Drums), Arnaud Segui (Bass et vocales), Jean-Philippe Dupont (Claviers), Philippe Bravaix (Sax et vocales) et Romain Chaumeil (effets et lumières) sont les membres du « Echoes and More : tribute to Pink Floyd  ». Leur concert, qu’ils ont donné ce samedi 15 janvier à la Péniche de Triel, a fait du bien à tout le monde ; au public comme à eux.
(Echoes and Mores (Photo J2r) )
Comme l’a répété à plusieurs reprises Philippe, le chanteur du groupe : «  Cela fait plaisir d’être là ». Et cela s’est senti sur scène. Le groupe a donné de la joie et des sensations intenses au public. Le groupe est basé dans la région parisienne et reprend, le répertoire du groupe mythique de Rock « Pink Floyd ». Le groupe reprend le répertoire sur toutes les périodes et le mythique album « The Dark Side Of the Moon » de 1973 est repris dans son intégralité.
(Echoes and Mores (Photo J2r) )
Le public a eu la chance d’entendre leurs interprétations de Time, Shine On Your Crazy Diamond, Money, Us and Them, The Great Gig In The Sky, Dark Side Of The Moon… Et évidement, il y a eu un rappel avec deux chansons, dont la plus célèbre de toute, qui a fait se lever le public jusqu’à la fin du concert : The Wall.

Un concert « intimiste »

C’est un peu jouer comme à la maison a déclaré le chanteur au début du concert. Effectivement, c’est un concert qui peut être considéré comme « intimiste » qui a été donné dans un Péniche pleine, en fonction des règles sanitaires liées au COVID19. Et oui, le concert s’est joué à guichet fermé. Un concert qui a été reporté du 13 novembre 2021 au 15 janvier, car Philippe avait attrapé la COVID19. « C’est un rescapé du COVID ! », a déclaré Ketty durant le concert. « Il nous a fait peur ! » Ceci explique surement la force et l’intensité du jeu de Philippe durant le concert.

La Péniche...lieu de culture

Un concert qui a été donné en soutien à l’association Arche-Espérance. D’ailleurs, Philippe, avant de présenter les membres du groupe présents ce soir, a invité Jacques Petit Falaize, qui expose actuellement dans la Péniche ses œuvres. Des œuvres que Philippe a déclaré être très « Floydiennes ». Philippe a également appelé sur scène le responsable de la Péniche, Rodrigo Acosta, le remerciant pour le concert. Rodrigo Acosta les a également remerciés pour les chansons et pour avoir donnés cette dimension culturelle, que ce dernier souhaite apporter à la Péniche, par leurs présences.
(Rodrigo Acosta (Photo J2R))

Le succès de ce concert, commencé vers 20h30 et qui s’est fini tard dans la nuit, fut évident. Comment la Péniche n’a-t-elle pas coulée avec l’enthousiasme du public qui a bougé au rythme des musiques des « Pink Floyd  » ? C’est un mystère ! Ou alors c’est tout simplement le pouvoir de ses instants magiques que sont les concerts en public.