Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Mémoire > Journée nationale du souvenir aux Mureaux : les 60 ans des accords (...)
Publié : 19 mars

Devoir de mémoire

Journée nationale du souvenir aux Mureaux : les 60 ans des accords d’Evian

Samedi 19 mars 2022, une petite cérémonie s’est tenue pour la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, dans le Parc Jean-Vauzelle des Mureaux. Une cérémonie importante car elle marque les 60 ans des accords d’Evian mettant fin à la guerre d’Algérie.

Une journée de souvenir et de mémoire qui permet de transmettre et de ne pas oublier ce qui s’est passé. Voilà ce qu’est la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Vers midi, le président de la République, Emmanuel Macron a présidé une cérémonie à l’Élysée commémorant les 60 ans de la fin de la guerre d’Algérie.

Effectivement ce 19 mars 2022 cela fait 60 ans, jour pour jour, que les représentants du gouvernement français et ceux du gouvernement provisoire de la République algérienne signaient l’accord de cessez-le-feu de la guerre d’Algérie. Ce moment est inscris dans les livres d’histoire sous le nom des Accords d’Évian. Par ce cessez-le-feu, l’Algérie devenait la République algérienne libre et souveraine.

Une date, un choix

La journée du 19 mars a été choisie en raison des accords d’Évian du 19 mars 1962, qui a mis fin à la guerre (certains parleraient des « événements  ») d’Algérie. Cette date ne marque pas totalement la fin de la guerre pour autant. Cela a pris un peu de temps et de nombreux massacres d’« Harkis » ou de « Pieds noirs » ont eu lieu après ces accords.

Les anciens combattants de la Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie-Maroc-Tunisie (la FNACA), qui étaient présents lors de la cérémonie qui s’est déroulée aux Mureaux à 11h, ce samedi matin dans le Parc Jean-Vauzelle, ont évoqué ce fait. Des membres de la Fédération Nationale des Anciens l’Union nationale des combattants et victimes de guerre étaient également présents.
Ils ont également remercié d’autres anciens combattants et les élus venus également en ce jour devant le monument aux morts des Mureaux pour commémorer ensemble et dans l’unité cette date, en déposant des gerbes de fleurs.
(Monument aux morts des Mureaux dans le Parc Jean-Vauzelle (Photo VA))
Cette date du 19 mars permet, cependant, de marquer les esprits et le souvenir surtout en ce moment où des propos réduisent l’Histoire, qui s’est déroulée dans cette partie du Monde, à un crime en oubliant toutes les composantes et tous les points de vue. La confrontations des souvenirs, qui varient en fonction des individus, permet par recoupement d’avoir une meilleure vision du passé et des événements.

Cette commémoration des 60 ans des accords d’Évian est un moment important qui va aider, il faut l’espérer, à la réconciliation entre la France et l’Algérie.
Une réconciliation qui fait écho à la situation actuelle en Europe, où la guerre et les crimes qui l’accompagnent sont de retour à travers le conflit que la Russie a commencé en Ukraine. Est-ce que tous les peuples finiront par tirer des leçons des conflits passés pour préférer la paix à la guerre ? La réponse à cette question n’est pas connue à ce jour, tout comme une possible réconciliation entre les ukrainiens et les russes vis-à-vis des horreurs commis par l’armée de Vladimir Poutine en Ukraine.