Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Les candidats de l’Union pour Les Yvelines en ordre de campagne pour les (...)
Par : Pollux
Publié : 14 mai

Elections législatives

Les candidats de l’Union pour Les Yvelines en ordre de campagne pour les législatives

Vendredi 13 mai 2022, à Bois d’Arcy, l’Union pour les Yvelines de la droite et du centre, autour de Pierre Bédier, président des Yvelines et chef de la fédération "Les Républicains" sur ce même département, a présenté ses candidats pour les élections législatives circonscription par circonscription. Il faut se rappeler que c’est un contexte difficile pour cette union. Ces candidats vont devoir faire campagne avec le poids de la défaite de Valérie Pécresse à l’élection présidentielle et des députés de la droite, sauf un, en 2017, qui furent balayés du département des Yvelines par La République En Marche (LREM).

C’est à Bois-d’Arcy, commune des Yvelines connue pour son centre pénitentiaire, que la fédération des « Les Républicains » (LR) des Yvelines associé à l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) ont présenté leurs candidats pour les élections législatives 2022 sur le département. Les douze circonscriptions des Yvelines auront bien un candidat estampillé :« Union pour les Yvelines de la droite et du centre ». C’est le nom de l’union qui rassemble les deux partis déjà cités.
C’est en présence du responsable de la fédération « Les Républicains » et président du département des Yvelines, Monsieur Pierre Bédier, et du président du Sénat, Monsieur Gérard Larcher, que la liste a été présentée à la presse.

Liste des candidats sur Les Yvelines

1re circonscription : Olivier de La Faire
2e circonscription :Pascal Thévenot, avec pour suppléante Caroline Doucerain
3e circonscription :Bertrand Coquard, avec pour suppléante Sylvie d’Estève
4e circonscription :Charles Consigny
5e circonscription :Alexandra Dublanche
6e circonscription :Thibault de Montbrial, avec pour suppléante Marie-Agnès Bouyssou (UDI)
7e circonscription :Laurent Brosse
8e circonscription :Michel Vialay
9e circonscription :Pauline Winocour-Lefèvre, avec pour suppléant Jean-Luc Kokelka
10e circonscription :Anne Cabrit
11e circonscription : Philippe Benassaya, avec pour suppléant Nicolas Dainville
12e circonscription :François Moutot, avec pour suppléante Adeline Guilleux

Un défi !

La Droite, dite « Républicaine », doit dans le département des Yvelines surmonter de nombreux problèmes et le fait que ses députés ont été balayés en 2017 lors des élections législatives, sauf un. Effectivement, seul Michel Vialay, député de la 8ème circonscription de Mantes, a résisté à la vague LREM, qui a emporté les autres députés de la Droite. D’ailleurs, ce dernier est reconduit candidat de l’Union pour les Yvelines de la droite et du centre sur sa 8ème circonscription des Yvelines.
Il y a eu, aussi, durant le premier mandat présidentiel d’Emmanuel Macron, la victoire Philippe Benassaya, dans la 11ème circonscription à Trappes, suite au départ de Nadia Hai, qui fut nommée Ministre de la Ville. Cette dernière est d’ailleurs candidate dans la 7ème circonscription pour la majorité présidentielle. Une victoire relative, car il y a eu aussi les nombreuses défections d’élus yvelinois Les Républicains pour La République En Marche durant ces 5 dernières années. Emmanuel Macron a fini son premier mandat avec plus de députés dans sa majorité qu’il n’en avait au départ.
Mais surtout, il y a le poids de l’échec de la campagne de Valérie Pécresse à l’élection présidentielle. La présidente de la Région Île-de-France n’a obtenu que 4,8% des suffrages. A l’échelle du département des Yvelines, elle, qui est Yvelinoise, elle ne fait que 8,32%.
« Ici c’est la Droite ! » a déclaré un jour Pierre Bédier en parlant de l’orientation politique du département des Yvelines. Sans doute puisque le département des Yvelines a été une vraie terre de Droite pendant des années. Mais depuis les législatives de 2017 et la vague LREM, cela n’est de moins en moins vrai. Ces élections législatives peuvent être considérées, pour l’Union pour les Yvelines de la droite et du centre, comme un défi ! C’est sans doute l’occasion de reconquérir l’électorat perdu. Si lors des élections législatives, les Français, par leurs votes, constituent la nouvelle Assemblée Nationale, ces élections ont une dimension locale. Le député est encore un élu local. Certes, certaines circonscriptions sont vastes, comme la 9ème des Yvelines, et certaines personnes se plaignent de ne pas voir leur député, mais ce n’est pas encore une élection à la proportionnelle. Il y a possibilité d’interpeler et de discuter avec cet élu qu’est le député. Il a un encrage local et cela peut aider.

Pauline Winocour-Lefevre candidate sur la 9ème des Yvelines

La 9ème circonscription des Yvelines a été délimitée par le découpage électoral de la loi n°86-1197 du 24 novembre 1986. Elle regroupe les cantons d’Aubergenville, de Bonnières-Sur-Seine, de Guerville et de Houdan, mais accueille aussi les communes des Mureaux et de Chapet. Elle est vaste et principalement rural sauf au niveau d’Aubergenville et des Mureaux. Jusqu’en 2017, cette circonscription a été tenue par la Droite « Républicaine », que cela soit le RPR, l’UMP et Les Républicains. Mais en 2017, Jean-Marie Tétart, alors député de la 9ème circonscription des Yvelines, s’est fait battre par Bruno Millienne(MoDem), candidat de la majorité présidentielle. En 2022, Bruno Millienne est candidat à sa propre succession sur la circonscription et face à lui, il y aura Pauline Winocour-Lefevre. C’est la candidate qui a été désignée par l’Union pour les Yvelines de la droite et du centre ce vendredi 13 mai. Elle est jeune et c’est un nouveau visage sur l’échiquier politique local. Avec son suppléant, Jean-Luc Kokelka, elle va avoir la lourde tâche d’essayer de ramener la 9ème circonscription des Yvelines dans le giron des « Les Républicains ».