Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Elisabeth Borne pour la première fois aux Mureaux en tant que Première (...)
Par : Pollux
Publié : 19 mai

Visite ministérielle

Elisabeth Borne pour la première fois aux Mureaux en tant que Première ministre

Jeudi 19 mai 2022, la ville des Mureaux a reçu la visite de la Première ministre, Madame Élisabeth Borne. Pour sa première visite aux Mureaux, la Première ministre est venue à la rencontre des filles et des jeunes femmes suivants des dispositifs et d’associations, qui œuvrent pour l’égalité des chances au sein du Pôle Molière.

C’est vers 14h qu’Élisabeth Borne, nouvellement nommée Première ministre par le président Emmanuel Macron, quelques semaines après sa réélection, est arrivée à la Mairie des Mureaux. C’est sa première visite en tant que Première ministre, mais cette commune est souvent visitée par les membres des gouvernements successifs ces dernières années. La commune expérimente souvent les nouveaux dispositifs gouvernementaux. Il ne faut pas oublier, aussi, que c’est ici qu’Emmanuel Macron a prononcé « Le discours des Mureaux  », le 2 octobre 2020, dans lequel il a dessiné les contours de la lutte contre le séparatisme islamiste.

Madame la Première Ministre fut reçue par Monsieur le Maire des Mureaux, François Garay, par sa première adjointe, Madame Souad Ammouri-Mostafi, et Madame Oumou Touré, conseillère municipale déléguée à la lutte contre les discriminations et l’égalité des chances. Ce déplacement était placée sous le thème de « l’égalité des chances ».
(Madame la Première ministre, Élisabeth Borne, et le Maire des Mureaux, François Garay (Photo J2r))

Soutiens aux candidats d’Ensemble

En tant que Première ministre, Madame Borne, que la Gauche place à Droite et que la Droite place à Gauche de l’échiquier politique, est également chef du gouvernement et de la majorité présidentielle. C’est pour cette raison qu’elle est candidate aux élections législatives dans le Calvados en Normandie, dans la circonscription de Vire. Elle a aussi annoncé qu’elle allait se déplacer pour soutenir les candidats du parti « Renaissance » (ex La République En Marche) et, plus largement, les candidats de l’union des partis, qui œuvrent pour Emmanuel Macron, appelée « Ensemble ». Ce ne fut, donc, pas étonnant de voir, au point d’arrivée de la Première Ministre, Monsieur Karl Olive, Maire de Poissy et candidat d’Ensemble sur la 12ème circonscription des Yvelines. Il a accueillie Madame Borne à la descente de sa voiture. Également présent, le député MoDem de la 9ème circonscription (celle des Mureaux), candidat à sa propre succession, Monsieur Bruno Millienne, qui a accompagné Madame la Première Ministre tout le long de sa visite. De nombreux autres élus ou candidats aux législatives étaient présents également. Il y avait également des potentiels ministres.

Pour information, Madame la Première ministre n’a plus que trois jours pour former son gouvernement. En effet, il doit être officialisé avant la tenue du premier Conseil des ministres, prévu en fin de la semaine.
En parallèle à cette visite, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, ou Nupes, a présenté, dans la matinée, son « programme partagé » en 8 chapitres et 650 mesures. Les sept principaux points sont d’ailleurs :

1. Instaurer l’âge de la retraite à 60 ans, augmenter le SMIC à 1.500 euros
2. Instaurer un RIC et passer à la VIe République
3. Réduire à 65% les gaz à effet de serre d’ici à 2030 et instaurer un ISF climatique
4. Augmenter les moyens de la justice
5. Mettre en place un impôt universel à 1.063 euros pour les jeunes
6. Désobéir aux traités européens
7. Lutter contre violences faites aux femmes

Exemple de réussite féminine

Comme dit plus haut, le thème de cette visite était « l’égalité des chance ». C’est pour cette raison que Madame la Première ministre a voulu discuter et échanger avec des femmes et jeunes femmes suivant des dispositifs de formations ou membres d’associations, qui œuvrent pour l’égalité des chances au Pôle Molière des Mureaux, devant les dizaines de caméras qui scrutaient ses moindres gestes. Elle l’a fait en souriant et en posant des questions. Elle n’a pas fait qu’écouter les parcours de ces femmes : elle s’est intéressée à elles. A une formatrice, qui lui expliquait son travail lié au monde du numérique, Madame la Première ministre n’a pu s’empêcher de poser des questions relatives à l’accès des femmes aux emplois du numérique. Évoquant, en prélude à son propos, le fait que peu de femmes se tournent vers ces métiers, elle souligne le fait qu’il n’est pas évident « de comprendre où sont les freins ? ». Son but est alors de voir si la formatrice s’est posé la question pour mieux comprendre les difficultés des jeunes femmes qu’elles forment à ses métiers. Le premier frein, qui vient à la bouche de la formatrice, est le frein culturel, qui est selon elle : « énorme ! »
Ici, Madame Élisabeth Borne est dans son rôle de modèle de réussite qui montre le chemin autres femmes et qui s’intéresse à trouver les moyens de favoriser l’ascenseur de la réussite. C’est une vision qui peut paraître réducteur quelque part. Cependant, Madame Borne est la seconde femme à accéder à la charge de premier ministre. Elle devient un exemple à suivre avant même de savoir si elle va réussir en tant que Première ministre. Et il est évident que les femmes et les jeunes femmes, que Madame Borne a rencontré ce jeudi 19 mai aux Mureaux, vont retenir principalement l’exemple de réussite professionnelle et politique, que la Première ministre est.

Dispositif sérieux de sécurité

En amont de cette visite, et même pendant, une sécurité importante a été déployée autour du Pôle Molière des Mureaux. Cela a même commencé la veille au soir avec l’installation de barrières et le déplacement des véhicules gênants. Durant la matinée, le dispositif n’a posé aucun problème.
(le Pôle Molière ce matin du jeudi 19 mai (Photo J2R))
C’est vers 14h que les accès au Pôle Molière étaient barrés. Cela a gêné un peu la circulation des voitures et des bus, aussi, dans le quartier de la Vigne Blanche. Heureusement, il a des rues parallèles qui permettent de faire le tour. Le plus dur fut sans doute pour les immeubles situés juste à côté du Pôle Molière. Ces difficultés de circulations n’ont duré que le temps de cette visite ministérielle, qui ne sera, sans doute, pas la dernière.