Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Société > Les 35 enfants de djihadistes rapatriés logés aux Mureaux temporairement
Publié : 5 juillet

Terrorisme

Les 35 enfants de djihadistes rapatriés logés aux Mureaux temporairement

Ce mardi 5 juillet 2022, la France a rapatrié 35 enfants et 16 mères présents dans des camps de prisonniers djihadistes en Syrie depuis la chute de l’État Islamique. Les 35 enfants sont logés aux Mureaux de façon temporaire dans le Campus Oxygène Factory, géré par le département des Yvelines, sur décision de l’État, sans consulter la municipalité.

Mardi 5 juillet, la France a organisé un rapatriement important de familles de djihadistes détenues dans les camps de prisonniers en Syrie. 51 personnes ont été rapatriées, dont 35 mineurs et 16 mères. Ces dernières sont, pour la plus part des repentantes. Mais ces mères sont sous le contrôle de la justice française. En effet, la moitié de ses femmes ont été placées en garde à vue et les autres font l’objet d’un mandat d’arrêt.

Émilie König placée en détention provisoire

Parmi ces mères, il y a notamment, la femme de Sabri Essid, un djihadiste connu des services de renseignements française pour être le « mentor » de Mohammed Merah. En 2014, il part en Syrie avec femme et enfant. Parti en Syrie en 2014 avec femme et enfants, il serait mort là-bas en 2018. Il y a aussi Émilie König, 37 ans, présentée dans les médias comme une recruteuse pour Daesh et qui était partie en Syrie en 2012. Selon l’AFP, cette dernière vient d’être placée en détention provisoire après avoir été mise en examen par un juge antiterroriste lors d’une audience devant une juge des libertés et de la détention vers 18h ce mardi 5 juillet.
Les autres mères vont être entendues par les enquêteurs de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI).

Les enfants placés temporairement aux Mureaux

Les 35 enfants ont été pris en charge par les services sociaux en lien avec la justice. Ils ont été installés tôt ce matin 5 juillet au Campus Oxygène Factory géré par le Département des Yvelines, par décision de l’État, donc. C’est dans ce même lieu que des Ukrainiens sont arrivés, il y a peu, en raison de la guerre dans leur pays.
C’est un hébergement temporaire (une semaine maximum) mais qui est sur un axe de transport direct vers Paris par l’A13.
Ce fut une surprise à en croire la municipalité des Mureaux qui n’avait pas été prévenue, sans doute pour des questions de sécurité. Les enfants vont être ensuite en fonctions des différentes juridictions de leurs mères. Un point que le Maire des Mureaux, Monsieur François Garay, a confirmé dans une déclaration envoyée à la presse.

« Oui, je suis surpris par cette arrivée. Je n’ai été prévenu que ce matin. Évidemment, je peux le comprendre pour des raisons de sécurité et vu le caractère très sensible du sujet. Pour les mêmes raisons, j’aurai préféré que l’arrivée de ces mineurs dans ce lieu d’accueil temporaire soit traité de manière plus confidentielle. »

Effectivement, seul un article du journal Le Parisien a donné l’information ce matin alors que les autres médias ne l’avaient pas indiqués.

« Très franchement, je considère que l’on n’aurait pu trouver un autre endroit. La médiatisation de cet accueil temporaire ne doit pas être l’occasion de montrer du doigt ou de stigmatiser notre ville. D’après les informations dont je dispose, il s’agit de 30 enfants de mères dites « repentantes ». Je comprends tout à fait le besoin d’un lieu sur le territoire puisqu’il s’agit de citoyens français. Mais l’hébergement de ces jeunes au sein du Campus est une étape provisoire qui n’a pas vocation à perdurer. Ils vont par la suite être répartis puisqu’ils ne dépendent pas tous des juridictions d’Ile-de-France. Des lieux d’hébergement devraient être trouvés prochainement en fonctions des différentes juridictions des mères. »

Les cars de CRS circulaient encore autour du Campus vers 17h40 afin d’assurer la sécurité des lieux. Avec ces 35 mineurs, cela monte le nombre d’enfants rapatriés en France depuis la chute de l’État Islamique à 126.

Post-scriptum

Aider notre journal indépendant en souscrivant à l’adresse suivante. Par avance merci : https://fr.tipeee.com/les-2-rives-yvelines