Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Société > La SPA dresse un bilan inquiétant de l’été 2022 par rapport aux abondons (...)
Publié : 10 septembre

Maltraitance animal

La SPA dresse un bilan inquiétant de l’été 2022 par rapport aux abondons d’animaux

Jeudi 8 septembre 2022, la Société Protectrice des Animaux (SPA) dresse, lors d’un communiqué, un bilan inquiétant relatif aux abondons d’animaux durant ce dernier été.
Cet été 2022, c’est 16,457 animaux recueillis au sein des 63 refuges et maisons de la SPA,dont 11,268 chats, 4,302 chiens, 851 NACS (Nouveaux Animaux de Compagnie) et 36 équidés. La SPA constate que cela se rapproche du triste record de l’été dernier. Il y a toutefois des notes positives.

Communiqué intégrale de la SPA du 8 septembre 2022

La SPA dresse un bilan inquiétant de l’été 2022

Les équipes de la SPA ont à nouveau dû faire face cet été à une arrivée massive d’abandons avec 16.457 animaux recueillis, dont 11,268 chats, 4,302 chiens, 851 NACS [1] et 36 équidés, au sein de leurs 63 refuges et Maisons SPA entre le 1er mai et le 31 août. Un nombre très élevé qui s’apparente malheureusement au triste record de l’année dernière même si l’association constate une légère baisse de 2,7 %. Ce chiffre d’abandons est d’autant plus inquiétant que les refuges étaient saturés dès le début de la période estivale en partie à cause d’une baisse de 9 % des adoptions sur le premier trimestre 2022 (versus 2021). Par manque de place, ils n’ont donc pu recueillir tous les animaux abandonnés, générant des listes d’attente importantes qui auraient encore alourdi ce bilan si l’association avait été en mesure de tous les prendre en charge. Au 31 août, la SPA comptait dans ses structures 7.808 animaux présents, soit +7 % comparé à l’année précédente.

Note positive toutefois, la période estivale a été marquée par une légère hausse des adoptions de 1,2 % par rapport à 2021 et plus particulièrement au niveau des chiens (+4,5 %). Si l’on compare à 2019, ce sont +5,6 % d’adoptions toutes espèces confondues qui ont été enregistrées entre le 1er mai et le 31 août. Un regain qui montre l’intérêt toujours grandissant des Français pour nos animaux de compagnie.
La SPA alerte cependant sur la vigilance à observer lors de l’acquisition de certains chiens à la mode tels que le Berger australien, le Berger belge, le Malinois, l’American Staffordshire terrier... qui ont des besoins spécifiques. Besoin de se dépenser, d’être stimulés, ... ils nécessitent des attentions particulières auxquelles tous les maîtres ne sont pas en capacité de répondre.

Aujourd’hui la SPA compte environ 30 % de chiens à besoins particuliers et recherche des maîtres expérimentés pour assurer des adoptions responsables.
«  L’augmentation de ce profil de chiens est une réelle problématique pour notre association car nos équipes gèrent les conséquences de ce phénomène de mode. Ils doivent trouver des maîtres capables de répondre aux besoins de ces animaux et de les éduquer, ce qui allonge la durée moyenne de ces chiens passés en refuge car nous manquons de ces profils d’adoptants. La sensibilisation à ce sujet est essentielle, d’une part car il y a une incidence sur notre capacité à pouvoir recueillir de nouveaux animaux, et d’autre part car cette méconnaissance entache la relation entre l’animal et son maître, menant la plupart du temps à l’échec de l’abandon », explique Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA.

La SPA renforce ses moyens pour lutter contre la maltraitance
Le pôle investigations de la SPA a été plus actif que jamais sur les mois de juin, juillet et août avec 7.796 enquêtes menées sur le terrain – soit 3 fois plus qu’en 2021 ! - grâce à ses 856 délégués enquêteurs bénévoles. Ce travail de fond pour lutter contre la maltraitance a été réalisé grâce à une optimisation de l’organisation en interne, notamment du dispositif d’alerte et le recrutement de plus de 150 délégués enquêteurs.

Notes

[1Nouveaux animaux de compagnie