Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Économie > La fin programmée du centre de tri de La Poste aux Mureaux
Publié : 23 septembre

Services publics

La fin programmée du centre de tri de La Poste aux Mureaux

Le 2 novembre 2022, la réorganisation de la distribution du courrier de La Poste sur les trois Plate-formes de Distribution du Courrier (PDC) ; Aubergenville, Les Mureaux et Septeuil, du site d’AUBER LA JOLIE sera mise en place. Après l’arrêt de cette dernière par une ordonnance de référée du Tribunal Judiciaire de Paris, le 5 avril 2022, elle va finalement être mise en place en ce début novembre. Qu’est-ce que cela change pour les usagers (particuliers et professionnels) et les facteurs ?

Tous les trois ans, les services de distributions du courrier dans les centres de distribution de La Poste changent. Cela s’appelle une réorganisation ou « réorg ». Sur le site d’AUBER LA JOLIE, les trois Plate-formes de Distribution du Courrier (PDC) ; Aubergenville, Les Mureaux et Septeuil, étaient concernées par une réorganisation assez importante, qui a mis du temps avant de se mettre en place. Il faut dire qu’elle inquiète les syndicats, les facteurs et les usagers. Cette réorganisation a fait l’objet d’un article le 8 avril dernier : « La réorganisation sur le site d’AUBER LA JOLIE de La Poste annulée par le tribunal de Paris ».
Selon les informations, données récemment, recueillis auprès des facteurs, des professionnels, des entreprises, des établissements scolaires, des élus, des usagers et surtout des syndicats, cette réorganisation sera effective le 2 novembre 2022.

Cette réorganisation provoquera des fermetures

Les tournées de certains facteurs, sur les trois sites, passent en pause méridienne. C’est-à-dire que les facteurs vont travailler le matin sur une tournée et l’après-midi sur une autre avec une pause le midi. Le PDC des Mureaux, situé dans la zone des Garennes, concerné par cette réorganisation, va devenir un « îlot » et toutes les tournées passent en méridienne. Un« îlot » est un point de départ pour les facteurs partant en tournée où ils reçoivent les courriers à distribuer, qui auraient été préparés sur le site d’Aubergenville par d’autres. Les facteurs ne vont plus préparer eux-mêmes leurs tournées. Le centre de tri actuel des Mureaux va donc fermer, puisque les facteurs vont déménager et le “Carré Entreprise”, qui servait aussi aux particuliers, va fermer. Tous les services, comme les boîtes postales, vont déménager sur le site d’Aubergenville. Tous les professionnels, qui apportaient leurs courriers et leurs colis au centre de tri des Mureaux devront se déplacer à Aubergenville pour avoir les mêmes services. Un coup dur, selon beaucoup d’entreprises locales, surtout que le centre de tri des Mureaux se situe, actuellement, en plein milieu de la zone d’activités des Garennes.

Une réorganisation perpétuelle

Ce n’est pas la première fois qu’une structure de distribution du courrier comprenant un « îlot » est mis en place en France et sur le territoire de la Communauté Urbaine Grand Paris Seine&Oise. Ce schéma semble se multiplier car il répond aux besoins de rentabilités de La Poste, qui voit son activité courrier se réduire en raison de la baisse du volume des plis distribués, alors que le volume des colis à distribuer augmente. Le courrier est distribué le matin et l’après-midi à Verneuil-sur-Seine, par exemple. Il a fallu d’ailleurs adapter cette distribution après sa mise en route, car certains facteurs ne finissaient pas la tournée de l’après-midi et certaines rues n’étaient pas « distribuées » ou desservies par le service. C’est comme toute chose, il faut, sans doute, un temps d’adaptation.
Plusieurs usagers de la Poste, interrogés, surtout les acteurs économiques, voient d’un mauvais œil ces actes de réorganisation perpétuelle. En fait, on réduit le service sans penser aux effets induits au sein des entrepreneurs, notamment ceux qui ne vont plus être desservis lors de la distribution de la matinée.
Avec la fermeture du Carré Entreprise, les entreprises des Mureaux mais aussi de l’autre côté de la Seine, comme celle de Meulan-en-Yvelines ou encore d’Hardricourt, des localités desservies par le centre tri, vont devoir se rendre à Aubergenville. En terme de distance et de temps, c’est une nouvelle problématique pour ses entreprises, surtout qu’elles devront passer par la commune de Flins-sur-Seine ou l’Autoroute A13, des axes routiers très fréquentés. En terme environnementale, ce n’est pas positif, puisque cela induit une hausse de consommation en carburant pour elles et de la pollution indirectement. C’est contradictoire avec le fait que la Poste se veut, depuis 2012, une entité « Neutre en carbone » dans l’exploitation de sa flotte de véhicules et par des projets de compensation carbone. De qui se moque-t-on ?

Des services qui se réduisent ?

La fermeture du centre de tri est donc programmée pour le 2 novembre 2022, mais certains syndicats, comme Sud Poste 78, espèrent empêcher encore cette réorganisation.
Des élus locaux suivent l’avancée de cette réorganisation depuis le début car ils sont conscients de l’impact que cette dernière pourraient avoir sur la population et le tissu économique. Des élus n’ont pas été consultés ; pire, ils ont appris la date de façon indirecte par des entreprises ou des administrations « bénéficiant » des services du Carré Entreprise. Du coup, beaucoup sont dans l’incompréhension. Cela dit, ils n’ont désormais plus aucun pouvoir de décision car La Poste n’est plus une entreprise publique, mais privée, qui a une délégation de service publique. Par conséquent, elle fonctionne donc comme une entreprise privée et donc recherche une rentabilité économique. La ville des Mureaux, le troisième pôle économique de la communauté urbaine va-t-elle rester dans l’impuissance ?

Depuis quelques temps, les habitants voient de nombreux services se réduire, comme par exemple, la suppression de l’agence de la Caisse d’Épargne, qui se situait sur le Centre Commercial Espace. Les clients de la Caisse d’Épargne sont obligés de se rendre au centre ville où il y a, désormais, l’unique agence de cette banque sur la ville. En outre, il y a des moins en moins de distributeurs de billets ; ou encore, la fermeture pour cause de travaux de l’agence Postale, également située sur le Centre Commercial Espace, oblige les habitants à se rendre à celle du centre ville. Cette fermeture est heureusement temporaire en raison de travaux. Elle aurait dû rouvrir le 20 septembre, mais des inondations, selon des membres du personnel de l’agence, font que plusieurs travaux sont à refaire. Elle doit rouvrir le 17 octobre.

De nombreux commerces, comme par exemple des « Relais postaux » comme celui de la Boutique des Deux Rives à Triel-sur-Seine, assurent des services que La Poste assurait, en devenant des points relais pour les colis. Avec l’importance d’Internet, ces points relais se multiplient et intéressent les usagers pour la sécurisation de la livraison des colis. Dans les zones rurales, mais aussi dans les petites communes, l’ouverture des Maisons France Services offrent une service de proximité : il y a 2 197 actuellement sur le territoire français, ces Maisons France Services combinent un accueil physique, un accompagnement numérique et en regroupant plusieurs services publiques, proposent également des services postaux. En schématisant, est-il possible d’imaginer de voir s’ouvrir une Maison France Service aux Mureaux, une commune de 32 milles habitants pour réintroduire des services publiques de proximité ?