Vous êtes ici : Accueil > Nature > Environnement > Réunion en forêt entre élus et habitants pour faire le point sur la (...)
Par : Pollux
Publié : 29 septembre

RD-154

Réunion en forêt entre élus et habitants pour faire le point sur la RD-154

Mardi 27 septembre 2022, les élus du conseil municipal de Verneuil-sur-Seine, des élus voisins, la député de la 7ème circonscription des Yvelines, Madame Nadia Hai, des membres de l’Adiv Environnement et des habitants, ont tenu une réunion extraordinaire dans les bois de Verneuil autour du sujet de la RD-154.

Sur la suggestion d’un conseiller municipal d’opposition, Monsieur Fabien Lemoine (Vivre Verneuil autrement), les élus du conseil municipal, tous groupes confondus, ont tenu une réunion extraordinaire dans les bois de Verneuil le mardi 27 septembre 2022 à partir de 18h. Cette réunion a pour objectif de faire le point sur la situation du projet de contournement de la RD-154.
Pour se rendre au lieu de la réunion, une marche a été organisée par Adiv Environnement, avec pour point de départ l’allée des Pins. La marche à travers la forêt jusqu’à la route rouge, tracé du projet de déviation de la RD-154, puis le long de la route rouge jusqu’à l’entrée du rond-point de la RD-154, qui mène à l’Île-de-loisirs, à Verneuil et aux Mureaux. C’est là que la réunion s’est tenue.

Rappel des épisodes précédents

Le 11 octobre 2020, lors d’une consultation publique, les populations de Chapet,
Verneuil-sur-Seine et Vernouillet, les trois communes concernées par la déviation RD-154, se sont largement prononcées contre le projet.
Printemps 2021, 154 élus (nombre volontairement symbolique), composés de parlementaires, de maires ou de conseillers municipaux, de toutes tendances politiques confondues, d’Île-de-France, et delà, ont cosigné une tribune appuyant la demande des trois maires au Conseil départemental des Yvelines et au Conseil régional d’Île-de-France, pour qu’ils renoncent au projet.
En septembre 2021, le conseil municipal de Verneuil-sur-Seine a voté l’abrogation d’une délibération, adoptée en février 2018 par la municipalité précédente, mettant à disposition du conseil départemental des Yvelines des sentes et des chemins communaux pour permettre la réalisation du chantier. Pour acquérir ces terrains, le conseil départemental va devoir recourir à une action d’expropriation, ce qui nécessite de relancer au préalable bon nombre de procédures aujourd’hui dépassées.
Malgré les actions menées, le Conseil départemental des Yvelines veut toujours construire cette déviation.

Une sujet qui rassemble

Le Maire de Verneuil-sur-Seine, M. Fabien Aufrechter a présenté, durant cette réunion, les enjeux de ce projet et les actions menées par son conseil municipal pour empêcher sa réalisation.
Malgré la mobilisation des élus et des habitants, car ce sujet rassemble, le Conseil départemental persiste dans sa volonté de construire cette route de 5,5 km à travers le bois et la zone agricole de Vernouillet, a rappelé le Maire de Verneuil-sur-Seine. Un budget d’étude de 1,7 millions d’euros dédié au projet a ainsi été voté, d’ailleurs, par le Département en 2022.
« Aujourd’hui, d’un point de vue strictement juridique, le projet de contournement de la RD154 n’est plus possible. Les récentes procédures lancées par le Département sont un dernier baroud d’honneur pour ne pas assumer dès à présent que le projet est désormais abandonné », a insisté Maître Philippe Azouaou, l’avocat de la commune de Verneuil durant la réunion. Le Maire de Verneuil a ajouté aussi que la priorité de la commune était désormais la transformation de la RD154 en boulevard urbain, à la fois pour le sécuriser et en aménager les abords, avec végétalisation, stationnements, pistes cyclables et autres aménagements du genre.

D’autres élus, comme M. Martin Lévrier, Sénateur des Yvelines, M. Benoît de Laurens, Maire de Chapet, Mme Nadia Hai, député de la 7ème circonscription des Yvelines, Mme Ghislaine Senée, conseillère régionale d’Île-de-France, et des représentants d’associations de défense de l’environnement ont pris la parole durant la réunion.
Tous appuient le maire de Verneuil et dénonce à la fois « ce projet dévastateur pour l’environnement » et « l’obstination » du Conseil départemental à le réaliser.

Puis un échange avec le public présent a été ouvert. Mais à l’image de la consultation publique, qui a vu les habitants s’exprimer en majorité contre le projet à 29 millions d’euros porté par le Conseil départemental des Yvelines, le public est allé évidemment dans ce sens. Tous sont opposés.