Vous êtes ici : Accueil > Nature > GPS&O vote pour la motion contre Calcia
Publié : 16 janvier

GPS&O vote pour la motion contre Calcia

Ce jeudi 16 janvier 2020, durant d’une séance de la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine&Oise (GPS&O), durant laquelle le Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi) devait être approuvé, une motion faisant écho à l’ultimatum lancé au cimentier Calcia a été votée alors qu’à l’extérieur les opposants à l’extension des carrières manifestaient ainsi que des ouvriers du cimentier en grève pour 24 heures.

Le samedi 11 janvier lors d’une conférence de presse, que le président des Yvelines, Pierre Bédier, entouré par Philippe Tautou, président de la Communauté Urbaine du Grand Paris Seine&Oise (GPS&O), de Sophie Primas et Martin Lévrier, sénatrice et sénateur des Yvelines, a réagit à l’annonce du cimentier Calcia de délocaliser 250 salariés sur les 370 que compte le siège de Guerville à Nanterre. Voyant cela comme une trahison des engagements du cimentier vis-à-vis de l’obtention des autorisations pour exploiter la carrière du site de Brueil-en-Vexin, Pierre Bédier a lancé un « ultimatum  » à Calcia. Le cimentier devait revenir sur sa décision ce jeudi 16 janvier à 16h, c’est-à-dire juste avant le conseil communautaire, où l’extension des carrières pourrait être exclu du PLUi de GPS&O.
Voici la motion qui a été mis vote lors du conseil :

Les résultats du vote sont sans appel : 107 pour, 2 contre et 6 abstentions.
A travers cette motion, il est demandé à l’État d’annuler les autorisations d’extension des carrières à Bruel-en-Vexin accordées à Calcia.
C’est une importante victoire pour les opposants à l’extension des carrières sur le site Brueil-en-Vexin.
Plus d’informations sont à venir compléter cette première annonce.