Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Littérature : Le Prix Les Inrockuptibles
Publié : 18 novembre

Littérature : Le Prix Les Inrockuptibles

Communiqué :
La création du Prix Les Inrockuptibles s’impose comme une suite cohérente et évidente au travail critique, journalistique, effectué avec passion et conviction tout au long de l’année, ainsi qu’une extension logique du numéro de rentrée littéraire, devenu, au fil des décennies, un véritable rendez-vous pour tous les amoureux des livres.

Cette année, plus que jamais, face à la crise sanitaire que nous traversons et à la fragilisation de la librairie et de l’édition qu’elle a entraînée, il nous a semblé important, essentiel même, de revenir, sur les romans, les essais et les bandes dessinées parus tout au long de l’année, souvent oubliés des Prix, ainsi que, bien sûr, sur les textes publiés à la rentrée. Découvrez notre palmarès !
Lauréats ex æquo dans la catégorie Prix du roman (ou récit littéraire) français : Love me tender de Constance Debré (Flammarion) et Comédies Françaises d’Éric Reinhardt (Gallimard)

Lauréat dans la catégorie Prix du roman (ou récit littéraire) étranger : Mon père et ma mère d’Aharon Appelfeld traduit de l’hébreu par Valérie Zenatti (Éditions de l’Olivier).

Lauréate dans la catégorie Prix du premier roman (ou récit littéraire) : La petite dernière de Fatima Daas (Les éditions Noir sur blanc collection Notabilia).

Lauréate dans la catégorie Prix de l’essai : Personne ne sort les fusils de Sandra Lucbert (Seuil).

Lauréate dans la catégorie Prix de la bande dessinée : Pucelle de Florence Dupré La Tour (Dargaud).

Cette première édition du Prix des Inrockuptibles a pour ambition de continuer à distinguer, à soutenir et à mettre en avant les œuvres qui sont apparues comme les plus fortes, les plus essentielles, les plus importantes, les plus audacieuses et les plus marquantes de l’année. Les Inrockuptibles remercient Christophe Honoré de parrainer la première édition.