Vous êtes ici : Accueil > Pratiques > AstraZeneca : l’Europe continue à dire oui et la France l’interdit au moins de (...)
Publié : 9 avril

AstraZeneca : l’Europe continue à dire oui et la France l’interdit au moins de 55 ans

Ce 9 avril 2021, dans la matinale de la radio RTL, Olivier Véran, ministre de la santé, a déclaré que le vaccin contre la COVID19 « AstraZeneca » ne sera plus donné au moins de 55 ans. La Haute Autorité de Santé (HAS) a confirmé dans la matinée ses propos et a recommandé une deuxième dose d’un autre vaccin pour les moins de 55 ans ayant reçu une première injection d’AstraZeneca. Cela concerne près de 600 000 Français.
En soit, comme l’ont confirmé de nombreux spécialistes interrogés, recevoir une dose d’un autre vaccin, qui soit ARN messager( Pfizer ou Moderna), pour compléter la vaccination n’est pas un problème.
Les autorités de santé de l’Europe continuent à valider le vaccin AstraZeneca, car le rapport risque est toujours positif, en concluant que les cas de thromboses sont rares. La France semble vouloir, par ce choix, prendre des mesures de sécurité face à ce vaccin.