Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Les Mureaux : une hausse du gaz qui peut faire mal aux habitants des (...)
Publié : 26 janvier

Les Mureaux : une hausse du gaz qui peut faire mal aux habitants des Musiciens

Ce mercredi 26 janvier 2022, les locataires du quartier des Musiciens aux Mureaux ont reçu une lettre des Résidences, le principal bailleur, en date du 19 janvier 2022, pour annoncer, qu’en raison de la hausse des matières premières en France, la facture de gaz augmenter, peut-être temporairement.
(Quartier des Musiciens aux Mureaux (Photo J2R))

Cette lettre, envoyée par la direction de l’agence des Mureaux( la rédaction n’ayant pas contactée la direction, aucun nom ne sera donné dans cette article), que plusieurs résidents ont montrés à la rédaction, est un exemple de la situation actuelle en France vis-à-vis du coût à la hausse de l’énergie à l’image du coût du carburant.
Effectivement, le thème de cette lettre est une information sur la révision des acomptes de chauffage. Elle commence en rappelant un fait qui est, hélas, une dure réalité pour les français : les importantes augmentations du prix de l’énergie. L’énergie fossile ici en cause est le gaz, dont le « prix du mégawatt/heure est passé de 30 à 90 euros en moyenne » en France comme cela est indiqué dans la lettre. Cette dernière rappelle aux locataires des immeubles, gérés par ce bailleur, que leurs logements sont chauffés « par une chaufferie collective alimenté au gaz ». Par conséquent, ils sont concernés par la hausse du gaz.
Soulignant que cela n’est pas une bonne nouvelle, le bailleur va lisser cette augmentation sur l’acompte de charge mensuel afin « d’éviter une régularisation trop brutale en fin d’exercice ». Le but est clairement d’éviter de mettre en difficulté financière les locataires d’après la lettre.
Cette augmentation prendra effet dès le mois de février de cette année. Mais, il est écrit, à la fin de la lettre, qu’« En cas de baisse future du gaz, nous procéderions bien sûr à un réajustement à la baisse de votre acompte. »
Évidemment, comme le bailleur l’a lui-même notifié, cette hausse n’est pas une bonne nouvelle pour les locataires, surtout pour ceux qui ont connu, encore récemment, des pannes d’ascenseurs, des coupures d’eau pour travaux, des problèmes d’isolation et de chauffages. Des problèmes qui sont assez récurrents ces dernières années, ce qui explique le programme de rénovation urbaine que la Communauté Urbaine Grand Paris Seine&Oise pilote et met en place pour ce quartier avec la ville des Mureaux.
Cette hausse de l’acompte mensuel est en moyenne, par rapport aux lettres vues car le montant varie en fonction des logements évidemment, entre 25 et 35 euros. C’est une hausse qui, pour beaucoup de locataires, est importante par rapport à leurs revenus.
Cette situation est un exemple typique de la conséquence de la hausse des prix des énergies sur les foyers en France.