Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Le Colombier-Théâtre de Magnanville en mars 2022
Publié : 28 février

Le Colombier-Théâtre de Magnanville en mars 2022

En février 2022, Le Colombier-Théâtre de Magnanville accueille deux artistes en résidence : Magali Montoya et Laureen Champagne-Aubry.

Le Colombier affirme ainsi sa volonté de soutenir les artistes dans leur démarche de création ou dans la mise en place d’un projet aux prises avec le territoire et ses habitants.


« Une chambre à soi »
de Magali Montoya / Compagnie Le Solstice d’hiver
Résidence d’écriture
Restitution Sam. 19 mars 2022 à 20h00

« Dans une série de conférences données en 1928 dans deux collèges de femmes à Cambridge, Virginia Woolf interrogeait les conditions matérielles et de vie limitant l’accès des femmes à l’écriture et plus généralement la place des écrivaines dans l’histoire littéraire. Recueillis dans l’essai Une chambre à soi publié en 1929, les textes de l’écrivaine britannique tiennent une place importante dans l’histoire du féminisme.

Quel sera le point d’arrivée de nos rencontres promenades et expériences autour d’une chambre à Soi de Virginia Woolf ?
Christine, Édouard, Laureen, Marie Claude, Maxence, Serge et Valentin sont de l’aventure. Ils ont entre 16 et 75 ans, nous les avons rencontrés et interviewés à Magnanville, chez eux ou dans un lieu de leur choix : un salon, un jardin, la maison de l’enfance, les bureaux du théâtre… Ils nous ont permis par leurs récits d’avoir accès à leur Chambre à eux, et ont donné un corps, un écho, à tout ce qui se lève dans le texte de Virginia Woolf. De l’empêchement à l’acte, de la transmission à l’éducation, du dépassement à la liberté ; un paysage humain apparaît déjà, une cartographie du présent, et les mots de Virginia, comme murmurés depuis un temps lointain nous rappelle combien il est essentiel d’inventer sa vie, de se tenir proche de ses rêves, de ne trahir aucun idéal intime et nécessaire … mais aussi d’avoir « les moyens » de ses rêves, moyens qui ont longtemps été refusés aux femmes… (il est indispensable qu’une femme possède quelque argent et une chambre à soi si elle veut écrire une œuvre de fiction nous dit Virginia)
 »

« LE CONFETTI OUBLIE »
Par Laureen Champagne-Aubry / Compagnie 98799, du 28 février au 5 mars 2022.
Résidence de création
Restitution le vendredi 4 mars 2022 à 15h00

« Avec son projet Le Confetti Oublié, Laureen Champagne-Aubry explore l’histoire mal connue de l’Île Clipperton, atoll minuscule et inhabité, considéré parfois comme le plus isolé du monde, et unique possession française du Pacifique Nord.
L’île de La Passion — comme on l’appelle — fut pourtant au début du XXe siècle le théâtre d’une lutte de souveraineté entre le Royaume-Uni, les États-Unis, le Mexique et la France et le lieu de l’histoire insolite mais non pas moins tragique des “Oubliés de Clipperton”. Agençant les archives qu’elle inventorie depuis 2016, Laureen Champagne-Aubry élabore un théâtre documentaire où se mêle à de multiples matériaux — documents, maquettes, vidéos — le récit, porté par cinq comédiennes, de l’atoll oublié.
 »

La résidence au Colombier sera l’occasion pour l’équipe de travailler au plateau sur l’écriture scénique de ce drame historique et d’en faire la caisse de résonance des grandes questions écologistes et féministes contemporaines.