Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Mémoire > Commémoration 2021 de la Journée nationale du souvenir aux Mureaux(Webtélé (...)
Par : Pollux
Publié : 19 mars

Commémoration

Commémoration 2021 de la Journée nationale du souvenir aux Mureaux(Webtélé 2r)

Ce vendredi 19 mars 2021, une petite cérémonie, pour la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, s’est tenue dans le Parc Jean-Vauzelle des Mureaux, à la veille du confinement.

Une journée de souvenir et de mémoire qui permet de transmettre et de ne pas oublier ce qui s’est passé, voilà ce qu’est la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc.
Ce 19 mars 2021, cela fait 59 ans, que les représentants du gouvernement français et ceux du gouvernement provisoire de la République algérienne signaient l’accord de cessez-le-feu de la guerre d’Algérie. Ce moment est marqué dans les livres d’histoire sous le nom des Accords d’Evian. Par ce cessez-le-feu, l’Algérie devenait la République algérienne libre et souveraine.

Une date qui ne fait pas l’unanimité

La journée du 19 mars a été choisie en raison des accords d’Evian du 19 mars 1962, qui a mis fin à la guerre (certains parleraient des «  événements  ») d’Algérie. Malheureusement, cette date ne marque pas totalement la fin et fait un peu polémique. Fait que les anciens combattants de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie-Maroc-Tunisie), présents lors de la cérémonie qui s’est déroulée aux Mureaux à 17h dans le Parc Jean-Vauzelle, ont évoqué. Ils ont également remercié d’autres anciens combattants venus également en ce jour devant le monument aux morts des Mureaux pour commémorer ensemble et dans l’unité cette date.

Cette date permet, cependant, de marquer les esprits et le souvenir surtout en ce moment où des propos réduisent l’Histoire qui s’est déroulé dans cette partie du Monde à un crime en oubliant toutes les composantes et tous les points de vue.
D’ailleurs, au début du mois de mars, le Président de la République, Emmanuel Macron a reconnu la responsabilité de la France dans l’assassinat de l’avocat nationaliste Ali Boumendjel et a décidé de faciliter l’accès aux archives classifiées. Ces deux mesures ont préconisées par le rapport de l’historien Benjamin Stora.
La commémoration des 60 ans devraient être un moment important de réconciliation entre la France et l’Algérie.

A la veille d’un nouveau confinement

Dans le Parc Jean-Vauzelle s’est donc tenue une petite cérémonie regroupant une quinzaine de personnes dont les anciens combattants, les représentants des autorités et quatre élus de la majorité de la municipalité des Mureaux. Cette cérémonie a été présidée par Mialy Ramanamandimby, conseillère municipale déléguée à la vie évènementielle, aux festivités et aux cérémonies, en présence de Souad Ammouri Mostafi, 1er adjointe au maire. Deux gerbes, une de la part de la FNACA et l’autre de la part de la mairie, ont été déposées devant le monument aux morts de la commune.

Cette cérémonie s’est tenue avec un public restreint, la veille du confinement de quatre semaines minimum qui va entrer en vigueur dans la région Île-de-France à partir de minuit ce vendredi soir. Il était donc important de maintenir ce moment de devoir de mémoire et de normalité commémorative, qui échappe actuellement aux français en cette période de crise sanitaire.