Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Mme Arenou : le « projet » des Guédrus est une simple rumeur
Publié : 11 juin

Droit de réponse

Mme Arenou : le « projet » des Guédrus est une simple rumeur

Mme Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes, candidate aux élections départementales de juin prochain, dément toute tentative de bétonner les couteaux. L’information du J2R avait un caractère mensongère dit-elle. C’est son droit de le dire, mais la réalité de la réunion de 40 personnes était un fait avéré. Toutefois, “la Ville est disposée à suspendre la procédure de déclassement et à mettre en place, en concertation avec les riverains, plusieurs actions de valorisation environnementale sur les parcelles dont la Ville et l’EPFIF sont propriétaires, à commencer par le classement des arbres remarquables du secteur”. Voici son droit de réponse :

Le « projet » des Guédrus : une simple rumeur

Depuis une semaine, le bruit court à Chanteloup-les-Vignes qu’un projet immobilier serait en préparation sur les terrains des Guédrus. Une réunion a notamment été organisée le 7 juin par les riverains pour dénoncer « un coup bas de la mairie ». Même si je me réjouis de voir les habitant(e)s se mobiliser si ardemment pour défendre nos coteaux, je ne peux accepter que la rumeur l’emporte sur les faits.

Je tiens à rétablir la vérité : aucun programme immobilier n’est actuellement en cours sur la zone des Guédrus.

Au vu des imprécisions colportées par plusieurs protagonistes de cette «  affaire » (dont le Journal des Deux Rives qui a publié un article mensonger le 8 juin sous le titre « La maire de Chanteloup relance l’urbanisation des Coteaux  »), il me semble également utile de clarifier les choses :

L’origine de cette rumeur remonte au 8 février dernier lorsque le conseil municipal a voté le déclassement de plusieurs sentes rurales désaffectées, dont la sente N°22 située entre les Côtes et les Guédrus (précisons que l’opposition municipale, dont M. Farigoule, qui figure parmi les organisateurs de la réunion des riverains, a voté POUR ce déclassement sans aucun commentaire).

Ce qui devait n’être qu’une simple procédure de mise à jour administrative de l’état de nos voiries s’est alors changé en regrettable malentendu…

Pourtant, la situation des Guédrus n’est pas nouvelle. L’EPFIF (Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France) s’est porté acquéreur d’une partie des terrains en 2007. Depuis 2019, la zone fait également l’objet d’une OAP (Orientation d’Aménagement et de Programmation) visant précisément à éviter une urbanisation anarchique motivée par l’intérêt particulier. Ces 15 dernières années, de nombreux promoteurs ont essayé de construire sur ce secteur. Or, ni l’ancien maire Pierre Cardo, ni moi ne leur avons jamais accordé de permis.

Toutefois, afin qu’aucun doute ne soit plus permis, la Ville est disposée à suspendre la procédure de déclassement et à mettre en place, en concertation avec les riverains, plusieurs actions de valorisation environnementale sur les parcelles dont la Ville et l’EPFIF sont propriétaires, à commencer par le classement des arbres remarquables du secteur.

Une réunion est d’ores et déjà programmée vendredi 11 juin en mairie pour commencer à travailler avec une quinzaine de riverains sur l’avenir des Guédrus. Cette rencontre permettra sans nul doute de retrouver le chemin de l’honnêteté et de la transparence dont nous avons tant besoin.

Catherine ARENOU

Maire de Chanteloup-les-Vignes