Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > La ministre chargée de la ville, Nadia Hai, signe des conventions (...)
Publié : 12 juillet

Visite ministérielle

La ministre chargée de la ville, Nadia Hai, signe des conventions "bataillons de la prévention" aux Mureaux

Lundi 12 juillet 2021, la ministre chargée de la ville, Nadia Hai, est venue aux Mureaux dans le cadre des conventions « bataillons de la prévention », dispositif annoncé à Grigny le 29 janvier dernier. Les bataillons se sont 300 éducateurs et médiateurs, qui vont être mobilisés avant le 14 juillet et les 300 autres restants avant la fin du mois d’octobre, le tout dans 45 quartiers en France, dont aux Mureaux. Mais, qu’est-ce que les « bataillons de la prévention » ?

Vers 9h30, la ministre déléguée, chargée de la ville, Nadia Hai, placée sous la direction du ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales de Jacqueline Gourault, s’est rendue à la mairie des Mureaux afin de signer des conventions « bataillons de la prévention ».
Leur objectif est de favoriser la médiation et le respect de la règle, intervenir auprès des habitants et assurer la prévention durant les soirées et les weekends.

Que sont les bataillons de la prévention ?

Faisant partis des mesures annoncées lors du Conseil interministériel des Villes Grigny le 29 janvier 2021, et confirmés le 27 mars lors du premier comité de suivi du Comité interministériel des Villes (CIV), ces bataillons de la prévention vont recruter de 300 éducateurs spécialisés et 300 médiateurs sociaux et vont ensuite être installer dans certains quartiers en France. Le calendrier de mise en place de ces bataillons est le suivant : 300 éducateurs et médiateurs seront mobilisés avant le 14 juillet et les 300 restants avant la fin du mois d’octobre, le tout dans 45 quartiers identifiés dont aux Mureaux.

Ces 45 quartiers sont répartis dans 28 départements, en Outre-mer comme en métropole. Le profil socioéconomique de ces quartiers identifiés :

  • Des quartiers d’ampleur :
    900 000 habitants au total,
    120 000 jeunes âgés entre 11 et 25 ans.
  • Des phénomènes de décrochage des jeunes inquiétants :
    3 jeunes sur 10 ni en emploi ni en formation,
    1 demandeur d’emploi sur 6 a moins de 26 ans.
  • Des familles en difficultés :
    1 famille sur 2 en dessous du seuil de pauvreté,
    1 famille sur 5 est monoparentale,
  • Des réelles synergies avec les outils de la politique de la ville :
    42 quartiers concernés par un programme de renouvellement urbain dans le cadre du NPNRU,
    36 quartiers concernés par un renforcement des moyens éducatifs dans le cadre des cités éducatives.
    (source Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales)

Le mercredi 7 juillet, le maire des Mureaux, François Garay, et Raphaël Sodini, préfet délégué pour l’égalité des chances, ont rencontré les six médiateurs attachés à la commune.

Signature des conventions avec Les Mureaux

C’est vers 9h40 que Madame la ministre a signé les conventions liées aux bataillons de la préventions dans la salle du conseil municipal avec le maire, François Garay. Autour d’eux étaient présents Jean-Jacques Brot, Préfet des Yvelines et Cécile Zammit-Popescu, maire de Meulan-en-Yvelines et conseillère départementale des Yvelines, représentante de Pierre Bédier, Président du département. Madame Souad Ammouri Mostafi, 1ère adjointe en charge du patrimoine, de la culture et du tourisme, ainsi que Monsieur Bruno Le Guillou, 10ème adjoint au maire en charge de la tranquillité publique, de la vie quotidienne et de la circulation étaient également présents pour cette signature. Également présent, Monsieur Thierry Olive qui est le président de l’association IFEP.
Monsieur le Mairie a qualifié cette signature d’importante. Madame Zammit-Popescu est contente que l’État s’engage sur ce créneau. Madame la Ministre a déclaré que deux villes dans les Yvelines avaient besoin d’une augmentation de ses médiateurs. Ce sont les villes de Trappes et des Mureaux. Cette opération s’inscrit dans le programme de relance « pour redonner de l’espoir à nos jeunes, » a déclaré la ministre. Les jeunes sont une priorité pour le gouvernement a t-elle ajouté.
Durant ce moment en mairie, Madame la ministre a pu discuter et échanger avec les six médiateurs, entre 20 et 49 ans, engagés sur Les Mureaux, qui étaient présents aussi autour de la table. La ministre a été clair sur le principe en disant que les bataillons ne sont pas une structure en plus de celles qui existent déjà, mais bien une structure qui vient travailler à toutes les autres.
(Échanges avec les six médiateurs des Mureaux(photo correspondant J2R))
A la suite de ces échanges et des signatures, c’est d’ailleurs la première sur le plan national, Madame la Ministre est partie à la rencontre de certaines structures et associations qui vont animer et aider les jeunes durant cet été 2021 aux Mureaux.

job d’été 2021

Madame la Ministre s’est rendue tout d’abord au stade Léo-Lagrange pour rencontrer les jeunes participant au dispositif « job d’été 2021 » . L’objectif est l’insertion et mise en activité de 70 jeunes âgés de 16 à 17 ans sur le stade Léo-Lagrange. Ce dispositif, qui a été présenté par Salamata Bienso Mateta, Présidente de la mission locale des Mureaux et élue municipale, est là pour offrir à ses jeunes la possibilité de découvrir une première expérience professionnelle en intervenant sur des équipements publics. Ils participent ainsi à l’amélioration du « cadre de vie de leur commune par le nettoyage des parcs, des espaces publics et rafraîchissement des infrastructures municipales. » C’est l’occasion également de les sensibiliser à la valeur« travail » et qu’ils perçoivent une première rémunération.

A la rencontre des dispositifs COOP’J et d’Insersite

Vers 12h, Madame Hai s’est rendue au Pôle Molière pour découvrir le dispositif COOP’J de l’association Académie des Pluriels. C’est un dispositif pour les jeunes entre 16 et 26 ans, voire plus.
C’est Mialy Ramanandimby, Directrice de l’association et élue aux Mureaux qui a présenté le dispositif en compagnie de plusieurs jeunes participants au projet. Ce dispositif en est à sa cinquième édition, dite Édition « ICHIGO ». Cela signifie en japonais : « une équipe de cinq personnes ».

Pour information, l’Académie des Pluriels est une association loi 1901 aux Mureaux, qui utilise l’éducation à l’entrepreneuriat collectif, la pratique artistique et le développement personnel pour permettre aux jeunes « de trouver sa voie, de gagner en autonomie et d’avoir le goût de l’engagement. » Cette action a également pour but de tisser des liens entre les jeunes et les habitants, les acteurs économiques, les ressources locales, les institutions locales, les associations, au sein et au-delà du territoire de la commune. A travers la COOP’J, ses jeunes travaillent à concevoir un projet d’entreprise « éphémère » à impact social mais aussi environnemental.

Au Pôle Molière, toujours, la ministre chargée de la ville a découvert l’association Insersite et son président, Ibrahima Camara, qui lui a présenté l’atelier de codage numérique en cours dans la salle informatique de la structure. L’action d’Insersite « Quartier d’été /O’numérique » est la seconde qui est menée. Durant l’été 2020, la première édition était en lien avec la crise sanitaire et la structure avait touché 1 200 jeunes. Pour cette été, l’association a prévu de nombreuses activités autour du numérique, le codage, initiation à la com digitale, prévention de l’utilisation des réseaux sociaux... et espère toucher durant tout l’été autant de jeunes qu’en 2020.

C’est vers 14h que Nadia Hai a terminé son troisième déplacement dans la commune des Mureaux et sa visite des dispositifs qui vont animer une bonne partie cette dernière durant cet été 2021.