Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Mémoire > Les Mureaux : cérémonie plus courte mais engagée
Par : LO’
Publié : 14 juillet

Cérémonie nationale

Les Mureaux : cérémonie plus courte mais engagée

Mercredi 14 juillet 2021, un défilé et une cérémonie patriotique ont été organisés aux Mureaux pour célébrer la fête nationale avec la participation de la Fédération des Anciens Combattants et de l’Union Nationale des Combattants et Victimes de guerre dans le Parc Jean-Vauzelle.
Les festivités du 14 juillet aux Mureaux, mais aussi à Meulan-en-Yvelines, ont commencé hier avec le feu d’artifice commun aux deux communes. Ce dernier fut un peu perturbé par la pluie, le décalant de 23h30 à 23h15, pour être finalement tiré vers 23h10.

Un peu d’histoire

La date du « 14 juillet » fut officiellement choisie sous la IIIe République en 1880. C’est au même moment que la Marseillaise devient hymne officiel. A l’époque certains députés n’étaient pas d’accord sur ce choix en raison du caractère violent de la « prise de la Bastille » le 14 juillet 1789. Mais le consensus se fit autour du 14 juillet 1790, date de la « Fête de la fédération ». Un fait que le maire des Mureaux, François Garay, a rappelé dans son discours devant le monument aux morts de la ville.
Par conséquent, le 14 juillet commémore non pas la « prise de la Bastille », mais la « Fête de la Fédération », qui fut un moment de paix et d’unité avec que les moments les plus sanglants de la Révolution Française se déroulent.

Feu d’artifice commun

Les festivités pour la fête nationale aux Mureaux, mais aussi à Meulan-en-Yvelines, ont commencé dès le 13 juillet avec le feu d’artifice commun, tiré d’une péniche sur la Seine, un peu perturbé par la pluie. Il fut tiré à 23h10 au lieu de 23h30, alors qu’il a été annoncé décalé à 23h15. Le feu d’artifice fut cependant moins perturbé que les bals prévus en amont, qui furent annulés en raison de la pluie. L’artificier Jacques Couturier fut l’artisan de ce feu d’artifice apprécié par l’importante présente malgré la pluie. Son thème était : « Nous les Femmes ».
Son objectif était de retracer l’histoire de l’évolution des droits des Femmes « de manière universelle et engagée  ».

Défilé et avions

Le 14 juillet, à 10h40, environ, un défilé, partant de la mairie des Mureaux, a traversé les rues du centre ville avec à sa tête les portes drapeaux, les élus (dont Dieynaba Diop, Adjointe au maire et désormais conseillère régionale d’Île-de-France) de la ville et les conseils municipaux des enfants et des jeunes . Au-dessus des têtes de la quarantaine de personnes présentes, les avions de l’armée française, en route les Champs Élysées à Paris, sont passés au même moment. Le terminus de ce défilé fut le parc Jean-Vauzelle, où se trouve le monument aux morts de la ville des Mureaux. C’est devant ce dernier que c’est alors tenue la cérémonie patriotique. Parmi les portes drapeaux, il est important de souligner la présence de la jeune Dieynaba, du conseil municipal des jeunes. C’est tout un symbole.

Gerbes et discours

La cérémonie patriotique fut un peu réduite par rapport aux éditions précédentes. Il y a eu les dépôts de gerbe et les discours mais moins.
Il y a eu trois dépôts de gerbe : celui du conseil municipal des enfants, des jeunes et de la municipalité par Monsieur le maire, qui présidait la cérémonie.

Deux discours seulement furent prononcés. Le premier discours fut celui des anciens combattants, que Mialy Ramanamandimby, conseillère municipale déléguée à la vie évènementielle, aux festivités et aux cérémonies, a prononcé.
Le second et dernier discours fut celui du maire des Mureaux, dont l’ouverture fut en lien avec le thème du feu d’artifice de la veille en mettant les femmes à l’honneur, rappelant qu’elles sont indispensables à sa manière. Il est aussi revenu sur l’importance de la date du 14 juillet et sur ce que cela évoque en rappelant son histoire. Il est revenu sur le combat mené contre la COVID19 en France. Un combat long que la vaccination et la solidarité peuvent aider à gagner même si, selon lui, il faut apprendre à vivre avec ce virus. Le maire est aussi revenu sur le taux de participation faible des dernières élections. Le taux de participation aux Mureaux fut seulement de 17,91%. « Il est important de s’exprimer » a t-il martelé en rappelant que la prochaine élection est la présidentielle. « Une élection important dit-on souvent », ajouta le maire.
Après la cérémonie, un vin d’honneur fut donné à le hall de la mairie.

Rappeler l’importance de s’exprimer et d’aller voter est cohérent en ce jour, dont le rôle, en tant que devoir de mémoire, est de rappeler comment les français se sont battus et sont morts pour obtenir le droit de voter et de pouvoir vivre dans une démocratie, une République.