Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Le conseil municipal des Mureaux vote le déploiement du concept de "Boutique (...)
Par : Pollux
Publié : 18 novembre

Conseil municipal

Le conseil municipal des Mureaux vote le déploiement du concept de "Boutique à l’essai" sur le centre ville

Mercredi 17 novembre 2021 s’est tenu à la mairie des Mureaux le conseil municipal où a été adopté une convention de partenariat Ville des Mureaux/Initiative Seine Yvelines pour le déploiement du concept de "Boutique à l’essai". Cela se fait dans le cadre d’Action Cœur de Ville et donc dans le centre ville des Mureaux.

Ce mercredi 17 novembre à 19h s’est tenu le conseil municipal de la ville des Mureaux. Pour commencer, l’opposition de droite d’Hervé Riou avait une question relative au Syndicat Intercommunal à Vocation Unique (SIVU) qui gère l’aérodrome Les Mureaux/Verneuil, présidé par Eugène Dalle, adjoint au Maire délégué à l’urbanisme, à l’aménagement du territoire et au développement économique. Un désaccord est né Eugène Dalle, qui n’a pas voulu faire une alternance dans la présidence du SIVU, comme cela se fait pour le Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan-Les Mureaux, et qui a fait se tenir la réunion de constitution du bureau du SIVU le 29 juillet 2020. Les élus des Mureaux ont voulu le report de cette date car il n’y avait beaucoup d’absents. Eugène Dalle, étant le plus ancien, a pris la présidence du SIVU, selon François Garay, Maire des Mureaux. Depuis, les élus des Mureaux ne siègent plus, tout en se tenant au courant des événements comme l’a indiqué le Maire. Ce dernier espère que les discussions vont reprendre cette année.

22 délibérations ont été soumises aux votes des conseils municipaux.
La première était relative au budget principal afin de prendre une « décision modificative de crédit ». Cela résulte de plusieurs modification budgétaires en dépenses et recettes nécessaires sur le budget de la commune sur l’exercice 2021. Cette première délibération fut adoptée sans question.

Boutique à l’essai bientôt aux Mureaux

Une délibération a été adoptée pour passer une convention avec l’association Initiative Seine Yvelines, dans le cadre d’Action Cœur de Ville, pour aider à redynamiser le commerce dans le centre-ville en améliorant son offre.
L’association Initiative Seine Yvelines a été créée en 1999. Elle est membre du réseau Initiative France, qui est le premier réseau associatif d’accompagnement et de financement de l’entreprenariat. Elle apporte son soutien aux créateurs et repreneurs d’entreprises ainsi qu’aux chefs d’entreprise pour financer leur projet.
Pour information, Initiative Seine Yvelines, c’est plus de 120 entreprises soutenues par an, dans tous les secteurs d’activité, avec un taux de pérennité des entreprises soutenues par la plateforme de 97%, 3 ans après le lancement du projet.
Initiative Seine Yvelines accorde une attention au développement de certaines filières comme le transport fluvial, l’agriculture et les professions de santé en proposant des prêts d’honneur spécifiques. Elle contribue aussi au développement économique des « cœurs des villes et villages  » avec son programme de « Boutiques à l’essai ».
C’est ce programme, plus exactement, la convention avec Initiative Seine Yvelines, qui a été voté ce mercredi lors du conseil municipal des Mureaux lors de la délibération numéro 3.
Dans le cadre du projet Action Cœur de Ville, la ville des Mureaux souhaite déployer ce concept dans un local situé au rez-de-chaussée du 57 rue Paul-Doumer, en plein centre ville. Si cela prend d’autres locaux pourraient être mis à disposition.
C’est l’association qui sera en charge de la prise de contact avec les bailleurs, conseillera pour l’élaboration des conditions de loyer et de bail, rédigera l’appel à candidature et mobilisera son réseau d’accompagnement. Un comité de sélection pour choisir le « projet le plus pérenne » sera constitué des membres suivant le Maire, François Garay (ou représentant), l’adjoint au Maire délégué au développement économique, au commerce, à l’innovation et à l’emploi (Davy Ramos), le manager de centre-ville, la directrice du projet Cœur de Ville, le bailleur du local, un représentant de la Chambre du Commerce et l’Industrie de Versailles, un représentant de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Yvelines, des acteurs de la création d’entreprise et le Président de l’association des commerçants.

Demande de cofinancement pour les résidences des Sablons

La cinquième délibération est revenue sur la situation des bâtiments Sablon 1 et 2 ainsi que les Gémeaux situés dans le Quartier de Grand Ouest aux Mureaux. C’est la problématique des balcons de ces immeubles, dont l’un s’est effondré il y a quelques années. La municipalité soutient depuis les copropriétaires afin de réaliser des travaux pour consolider les balcons. Cette délibération est une demande de subvention de la commune des Mureaux auprès de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) pour payer la prestation ingénierie AMO sur les résidences. Plus exactement, c’est un cofinancement de la prestation d’AMO. La délibération fut adoptée à l’unanimité.

La délibération numéro 7, qui a été présenté par Michel Carrière, adjoint au Maire, chargé de l’éco-ville, des nouvelles mobilités et des transports en commun, est revenue sur la stratégie d’adaptation au changement climatique, faisant écho à une délibération ancienne du 29 mars 2017. L’intérêt est qu’elle précise les quatre axes de cette stratégie : Réduire la dépendance en eau, Préserver la qualité de l’eau, Préserver la biodiversité et préserver les fonctionnalités des milieux et Accroitre l’infiltration.
Cette délibération permet aussi d’apprendre que la Communauté Urbaine Grand Paris Seine&Oise n’a pas validé cette stratégie, ni intégrée.

La ville des Mureaux est labellisée « cité de l’emploi »

Une autre délibération en lien avec l’emploi a été adoptée en point 13 du conseil municipal. Cette délibération avait pour objet l’attribution de subvention aux associations dans le cadre de la « cité de l’emploi ». Instauré début 2020, les Cités de l’Emploi sont là pour proposer une collaboration renforcée des opérateurs de l’emploi, pilotée par le Préfet des Yvelines, visant à garantir aux résidents des Quartiers Prioritaires de la politique de la ville (QPV) : « les mêmes opportunités d’insertion, le même accès à l’information, le même accompagnement qu’à l’ensemble de la population. » La politique de la ville a pour objectif de renforcer l’accès à l’emploi et à la formation professionnelle des habitants des QPV, où le taux de chômage est trois fois supérieur à la moyenne nationale.
La ville des Mureaux est labellisée « cité de l’emploi », tout récemment, depuis novembre 2021. Elle a obtenu une subvention à hauteur de 100 000 € pour développer des actions allant dans ce sens.
Les acteurs retenus par le programme « Cité de l’emploi », en ayant répondues à l’appel à projet et bénéficiant de subventions pour cela, sont : l’association La Gerbe pour 10 000 €, l’association Académie des Pluriels pour 12 500 €, l’association Alliances Rêve d’Enfance pour 12 500€ et le Pôle Territorial de Coopération Économique (PTCE) pour 10 000 €.
L’association La Gerbe a pour projet sur la recherche d’action sur la création d’emploi à partir des déchets cartons et plastique. L’Académie des Pluriels veut développer des parcours d’éducation à l’entreprenariat social et collectif utilisant la pratique artistique comme outil d’émancipation. Alliances Rêve d’Enfance développe les initiatives citoyennes. Le PTCE lance d’une Coopérative d’Activité et d’Emploi sur le territoire des Mureaux.
L’opposition d’Hervé Riou a déposé son unique amendement de ce conseil sur cette délibération pour la renvoyer au prochain conseil pour le motif suivant : « absence de fiche projet empêchant les élus d’avoir un avis éclairé sur le bienfondé des projets. »
Or comme l’a précisé le Maire, la ville joue ici le rôle de « boîte aux lettres » et c’est une image. La subvention n’est pas donnée par la municipalité mais par l’État. La ville sert d’intermédiaire. Et il y a des fiches projets. Lorsque c’est pour un financement communal, l’opposition aura une fiche projet a indiqué le Maire. L’amendement ne fut pas adopté, mais la délibération, elle, oui.