Vous êtes ici : Accueil > Cultures > Animations > Le jour où le centre-ville des Mureaux est devenu une brocante(Webtélé2r)
Par : Pollux
Publié : 11 juin

Action Coeur de ville

Le jour où le centre-ville des Mureaux est devenu une brocante(Webtélé2r)

Samedi 11 juin 2022, de 8h à 18h, le centre-ville de la commune des Mureaux fut rendu aux piétons pour la quatrième fois. Cette action est liée à l’opération « Votre Cœur de ville s’anime ». Et il s’est animé avec une brocante ouverte aux habitants et aux professionnels. Le but est d’attirer la population à redécouvrir son centre-ville.

Quatrième édition ou action du programme, « Votre Cœur de ville s’anime » aux Mureaux, qui propose des activités dans le centre-ville de la commune piétonnisé pour l’occasion. L’origine, trois événements avaient été annoncés mais finalement, il y en a eu un quatrième. Ce dernier a pris la forme d’une brocante. Cette dernière a occupé une grande partie de la rue Paul-Doumer, l’axe principal du centre-ville. Le but est de promouvoir la piétonisation du centre-ville pour des aménagements à venir et liés au programme « Action Cœur de Ville ».

Brocante ouvertes aux amateurs et professionnels

Les inscriptions à la brocante étaient ouvertes jusqu’au jeudi 9 juin aux habitants mais aussi aux professionnels. La présence de professionnels au milieu des brocanteurs amateurs a un peu retiré le charme qui émet habituellement lors de manifestation de ce genre.
Cependant, l’objectif est rempli puisqu’en cette matinée du 11 juin, la rue Paul-Doumer était pleine de visiteurs et de stands.
Des animations étaient prévues vers 10h dont un stand maquillage sur la place de la Libération. Cependant, il faut noter que ce dernier était très mal indiqué. Cela n’a pas empêché les enfants de le retrouver et d’arborer ensuite leurs maquillages dans la brocante.

Cette brocante est un succès car elle a attiré plus de monde qu’à l’habitude dans le centre-ville des Mureaux. Des habitants de la commune, déambulant dans la brocante, ont déclaré que cela va permettre à certaines personnes, qui ne viennent jamais dans le centre-ville, d’y venir et de le découvrir.

La question du stationnement

Si beaucoup de personnes sont venues à pied, d’autres ont pris leurs voitures. La conséquence fut la prise d’assaut du parking de la gare où certaines personnes n’ont pas hésité à se garer de façon « anarchique » sur ce dernier parking. Pourtant, il y a un parking de l’autre côté du pont de la gare, derrière la station service Total et la mosquée Tariq ibn Ziyad. Ce dernier parking est gratuit et offrait de nombreuses places, dont beaucoup sont restées vides. C’est sans doute un point à revoir que la question du stationnement.