Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Mémoire > L’appel du « 18 juin 1940 » résonne dans l’Europe de 2022
Publié : 18 juin

Commémoration

L’appel du « 18 juin 1940 » résonne dans l’Europe de 2022

Samedi 18 juin 2022, pour la Journée nationale commémorative de « l’appel 18 juin 1940 », fait par le Général Charles de Gaulle depuis Londres, pour rendre l’espoir aux français alors que l’Allemagne Nazi envahissait le territoire, une cérémonie s’est tenue aux Mureaux dans la matinée, avant que la chaleur ne soit trop étouffante. Un appel qui résonne malheureusement en ces temps difficiles en Europe.

La cérémonie de ce jour aux Mureaux, devant le monument aux morts de la commune situé dans le parc Jean-Vauzelle, commémore l’appel du « 18 juin 1940 » du Général Charles De Gaulle. Un personnage peu connu à l’époque même si il fut le seul officier, durant la « drôle de Guerre », à remporter une victoire face aux troupes de l’Allemagne Nazi, en ce début de Second Guerre Mondiale, comme le fit Giuseppe Garibaldi durant le guerre de 1870 en prenant un drapeau à l’armée Prussienne.
D’ailleurs à la suite de cette victoire, le Colonel Charles de Gaulle fut alors promu Général de Brigade et entra comme sous-secrétaire d’État à la Guerre et à la Défense nationale dans le gouvernement Paul Reynaud.
Un appel à résister à l’occupant Nazi, qui venait de vaincre militairement la France, qui a permis aux Français de ne pas s’avouer vaincus et d’être à la table des vainqueurs le 8 mai 1945. Un appel qui donna naissance à la résistance. Une résistance qui a avait alors de nombreux visages et courants, mais qui s’unira le 27 mai 1943 derrière le Général De Gaulle, pour libérer la France avec l’aide des alliées.

Petite cérémonie sous la chaleur

(Élus de la majorité municipale des Mureaux et les anciens combattants face aux monuments aux morts de la commune (Photo EK))
La cérémonie aux Mureaux a commencé à 11h et fut assez courte, mais vis-à-vis de la chaleur qui s’installe dans le département des Yvelines, en vigilance orange, cela était préférable. La Fédération Nationale des Anciens Combattants et de l’Union National des Combattants et Victimes de Guerre étaient présentes pour cette cérémonie, placée sous la présidence de Madame Souad Ammouri Mostafi, 1er adjointe au maire des Mureaux. C’est Madame Mialy Ramanamandimby, conseillère municipale déléguée à la vie événementielle, aux festivités et aux cérémonies, qui a présentée la cérémonie. Également présente, Madame Fanny Chapon, 5e adjointe au maire en charge des affaires générales et des relations services publics et usagers.
Une gerbe, devant le monument aux morts de la ville, a été déposée par les élus en souvenir de l’« appel du 18 juin 1940 ».
(Le monument aux morts des Mureaux après le dépôt de gerbe (Photo EK))

Un appel qui résonne...aujourd’hui en Europe

Un « appel » qui résonne beaucoup en Europe, alors que la guerre a fait son retour. Une guerre provoquait par la Russie. « Une opération spéciale » de « Dénazification » ose dire le Président Russe Vladimir Poutine pour essayer de cacher à son peuple ce que le Monde entier sait déjà : la Russie fait la guerre à l’Ukraine pour l’envahir car Poutine est nostalgique de la Grande Russie, où ce pays était sous sa domination. Et vis-à-vis des méthodes utilisées par l’armée Russe et leurs alliées ; massacres, violes, crimes de guerre, kidnapping d’enfants, instauration des lois russes dans les villes et territoires conquis, attributions automatique de la nationalité russe aux enfants qui naissent dans les territoires conquis, envoi des orphelins supposés en Russie pour se faire adopter, au point que l’ONU s’inquiète pour les enfants ukrainiens... il est possible de se poser la question suivante :« Ils sont où les Nazis dans l’histoire ?  »

L’appel à la résistance à la Russie sur le territoire ukrainien n’est pas venu de Londres, mais de Kiev, la capitale du pays. C’est le Président d’Ukraine, Volodymyr Oleksandrovytch Zelensky, qui se fait la voix de la résistance en restant à son poste sous les bombes, en allant sur le terrain et en encourageant le peuple à résister et à se battre contre les Russes. Encore une fois c’est un personnage peu connu, président d’Ukraine depuis le 20 mai 2019, alors qu’il était acteur avant, qui donne l’exemple et appel à la résistance et à ne pas abandonner. Son courage et celui de tous les Ukrainiens donnent une leçon aux Russes et aux autres peuples. L’Europe s’unit et répond présent pour aider l’Ukraine en pleine souffrance, mais ne peut pas entrer en guerre directement contre la Russie. Comme l’a dit le Président des États-Unis d’Amérique, Monsieur Joe Biden, si son pays entrait en guerre contre la Russie, cela déclencherait la « Troisième Guerre Mondiale ». Des aides humanitaires, des armes, des sanctions économiques contre la Russie et une accélération du processus pour faire entrer l’Ukraine dans l’Union Européenne, sont les moyens utilisés par l’Europe et les États-Unis pour aider l’Ukraine dans cette guerre qui ne dit pas son nom. L’appel du Président Zelensky, comme celui du Général, a été entendu. Mais, la guerre est là à nouveau en Europe et ses conséquences dépassent les frontières de l’Ukraine. Malheureusement, ce n’est qu’un début.

Jusqu’où ira Vladimir Poutine et ses soutiens ?

C’est l’une des raisons qui rend la commémoration de l’appel du 18 juin 1940 et toutes les autres essentielles. Ce « devoir de mémoire » est là pour éviter que les hommes commettent les mêmes erreurs lorsque l’Histoire se répète. Ce qui arrive souvent au fil des siècles.