Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Économie > Première mission de 2022 et premier succès pour Ariane 5
Par : Pollux
Publié : 23 juin

Aérospatiale

Première mission de 2022 et premier succès pour Ariane 5

Mercredi 22 juin 2022 à 18h50 heure locale, le lanceur Ariane 5 a décollé avec succès du port spatial européen de Kourou, en Guyane française. Pour sa première mission de l’année, le lanceur européen avait à son bord MEASAT-3d et GSAT-24, deux satellites de télécommunications. Une mission réalisée pour deux fidèles client d’Arianespace que so t MEASAT (de Malaisie) et NSIL (d’Inde).
Il reste quatre missions pour Ariane 5 avant qu’Ariane 6 n’entre en service.

Ce mercredi, le lanceur Ariane 5, affrété par Arianespace, a placé avec succès deux satellites de télécommunications en orbite géostationnaire : MEASAT-3d pour l’opérateur malaisien MEASAT, et GSAT-24 fabriqué par l’agence spatiale indienne ISRO pour le compte de NSIL.
Pour sa première mission de 2022, nommée mission VA257, et la 113ème depuis le Centre Spatial de Kourou, Ariane 5 a démontré une fois de plus sa fiabilité. Cette mission va permettre d’améliorer la couverture à large bande dans la région Asie -Pacifique et signe un nouveau succès commercial d’Arianespace dans cette partie du monde, selon le communiqué d’ArianeGroup.

Spécificités des satellites

MEASAT-3d, qui va rejoindre MEASAT-3a et MEASAT-3b sur la position orbitale de 91,5°E, est un satellite de télécommunications multi-missions fabriqué par Airbus Defence and Space. Il va augmenter considérablement les vitesses du débit (jusqu’à 100 Mb/s par utilisateur) à travers toute la Malaisie, y compris dans les zones dont le réseau terrestre est limité ou inexistant, tout en offrant une redondance et des capacités supplémentaires pour les services vidéo en HD, 4K et, à terme, 8K dans la région Asie-Pacifique.

MEASAT-3d embarque aussi une charge utile innovante pour le compte de l’opérateur coréen KTSAT. Conçue par Airbus Defence and Space, elle sera utilisée pour le système Korean Augmentation System (KASS), un projet du Ministère des Infrastructures et des Transports conduit par l’agence spatiale coréenne KARI, qui améliorera de manière significative la gestion du trafic aérien en Corée du Sud.

GSAT-24, un satellite de télécommunications en bande Ku de la classe des quatre tonnes, fabriqué par l’Agence spatiale indienne ISRO (Indian Space Research Organization) pour le compte de NSIL, va fournir au sous-continent indien des services de télécommunications et de télédiffusion directe par satellite (DTH) de haute qualité. Il va s’agir de la première mission satcom pour NSIL.

Déclaration de Stéphane Israël, Président exécutif d’Arianespace

« En réussissant cette mission à bord d’Ariane 5, Arianespace est honorée de soutenir les ambitions de deux acteurs clés de la région Asie-Pacifique : MEASAT, le principal opérateur de satellites malaisien, et NewSpace India Limited (NSIL), une entreprise publique relevant du ministère indien de l’Espace (DOS) et agissant de concert avec l’agence spatiale indienne ISRO. Avec la mise en orbite de MEASAT-3d, le quatrième satellite que nous lançons pour le bénéfice de la Malaisie, et celle de GSAT-24, 25ème satellite indien dont nous avons assuré le lancement, nous affirmons notre partenariat de long terme avec ces deux grands acteurs. »

Déclaration d’André-Hubert Roussel, Président exécutif d’ArianeGroup

« Ce nouveau succès après la réussite du lancement du télescope spatial James Webb continue d’inscrire Ariane 5 dans l’Histoire. Ariane 5 démontre une fois de plus sa fiabilité qui inspire aujourd’hui confiance aux clients internationaux d’Arianespace à travers le monde. Ses réussites sont des maillons essentiels promettant à Ariane 6 la même fiabilité, avec un surcroît de compétitivité et de polyvalence. »

Après cette mission réussie, il va rester quatre Ariane 5 à lancer, avant qu’Ariane 6 ne prenne le relai « au bénéfice des missions institutionnelles de l’Europe et des besoins, en forte croissance, du marché commercial » précise le communiqué.

A propos d’Ariane 5

Le lanceur lourd Ariane 5 est un programme de l’Agence spatiale européenne (ESA), mené en coopération par l’industrie et les institutions publiques à travers 12 Etats européens partenaires.

ArianeGroup est le maître d’œuvre du développement et de la production d’Ariane 5, et est responsable des opérations de préparation du lanceur jusqu’à son décollage. En tant que maître d’œuvre industriel du développement et de la production d’Ariane 5, ArianeGroup est à la tête d’un réseau de plus de 600 sociétés, dont 350 Petites et Moyennes Entreprises (PME). ArianeGroup livre un lanceur « apte au vol » sur son pas de tir à sa filiale Arianespace, qui commercialise et exploite Ariane 5 depuis le Centre spatial guyanais (CSG), en Guyane française. Lors des campagnes de lancement, Arianespace travaille étroitement avec le CNES, autorité de conception du lanceur Ariane 5 et responsable des installations de préparation des satellites.
Au terme de cette mission, il reste quatre Ariane 5 à lancer, avant qu’Ariane 6 ne prenne le relai, au bénéfice des missions institutionnelles de l’Europe et des besoins, en forte croissance, du marché commercial.