Vous êtes ici : Accueil > Actualités Locales > Politique > Un été 2022 difficile pour le maire de Conflans-Sainte-Honorine : il va être (...)
Par : Pollux
Publié : 27 juillet

Justice

Un été 2022 difficile pour le maire de Conflans-Sainte-Honorine : il va être jugé pour harcèlement moral et atteinte sexuelle

Ce mercredi 27 juillet 2022, en fin d’après-midi, le maire DVD de Conflans-Sainte-Honorine, Laurent Brosse, a été remis en liberté, après 24 heures en garde à vue. Il sort sous contrôle judiciaire, une obligation de soins psychologiques avec une convocation pour harcèlement moral et atteinte sexuelle, ainsi qu’avec une interdiction de contact avec la plaignante, son ex-compagne. L’été 2022 avait déjà mal commencé pour lui et cela semble continuer.

Le maire de Conflans-Sainte-Honorine ne passe vraiment pas un « été 2022  » calme. Ce mardi 26 juillet, tôt le matin, le maire de Conflans, Monsieur Laurent Brosse (DVD), 36 ans, a été placé en garde à vue à la Sûreté départementale des Yvelines, basée à Viroflay. Il est mis en cause dans le cadre d’une procédure pour harcèlement moral et atteinte sexuelle. Cette procédure résulte du dépôt de plainte de son ex-compagne fin juin. Le maire de Conflans a été remis en liberté après 24 heures de garde à vue, le mercredi 27 juillet en fin d’après-midi. Mais il est sorti sous contrôle judiciaire, avec une interdiction de contacter son ex-compagne et une obligation de soins psychologiques.

Les problèmes s’accumulent

Un problème judiciaire qui s’ajoute au départ de 8 élus de sa majorité municipale, le 11 juillet dernier, pour créer un groupe politique d’opposition « Ensemble pour Conflans  », présidé par Mickaël Littiere, en lien avec la Majorité Présidentielle (Lire l’article : Conflans-Sainte-Honorine : huit élus quittent la majorité municipale). Cette décision a pour conséquence la diminution du nombre des élus membres de la majorité municipale de Conflans-Sainte-Honorine car, n’étant pas démissionnaires, ils ne peuvent pas être remplacés.

A ce problème politique, s’est ajouté un autre problème judiciaire, le 13 juillet dernier. Le maire de Conflans conduisait avec son téléphone à la main. Le contrôle routier s’est mal passé mais le maire, très énervé, s’est excusé ensuite.

Toutefois, M. Brosse devra s’expliquer, en octobre, sur ce refus d’obtempérer, avec une reconnaissance préalable de culpabilité.

La suite, au début de l’année prochaine

Dans l’affaire qui le concerne aujourd’hui, Laurent Brosse semble avoir bénéficié de la procédure dite de CPVCJ. Il s’agit d’une convocation par procès-verbal, assortie d’un contrôle judiciaire. Il devra s’expliquer plus tard devant la justice pour les faits, même s’il semble les avoir reconnus durant la garde à vue. Le maire de Conflans-Sainte-Honorine, représenté par maître Laure Godiveau, sera jugé en janvier 2023.

Après l’échec de Laurent Brosse aux élections législatives 2022, la première partie de cet été n’a vraiment pas été de tout repos pour lui !