Vous êtes ici : Accueil > Pratiques > Bien-être > Voeux 2023 au CHIMM : "Solidarité, Attractivité et Efficacité"(Webtélé2r)
Publié : 3 janvier

Vœux 2023

Voeux 2023 au CHIMM : "Solidarité, Attractivité et Efficacité"(Webtélé2r)

Mardi 3 janvier 2023, une cérémonie de vœux a été organisée par la direction du Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan-Les Mureaux (CHIMM) sur le site Henri IV, situé à Meulan. Une cérémonie qui a abordée l’évolution des trois sites du CHIMM et le soutien aux personnels hospitaliers et de santé, qui, en cette période de triple épidémie (Covid-19, grippe et bronchiolite) et de crise, ne sont pas oubliés. Trois mots sont à retenir du discours de Madame Diane Petter, Directrice générale du Groupement Hospitalier Territoriale des Yvelines Nord, regroupant le CH François-Quesnay, CHI de Meulan-Les Mureaux/ CHI de Poissy - Saint-Germain-en-Laye : "Solidarité, Attractivité et Efficacité".

C’est la première cérémonie de vœux post-covid19 qui s’est tenue ce mardi 3 janvier 2023 sur le site Henri IV de Meulan-en-Yvelines (sur l’île du Fort) du Centre Hospitalier Intercommunal de Meulan-Les Mureaux ou CHIMM.

C’est dans le Hall de l’accueil, que Madame Diane Petter, Directrice générale du Groupement Hospitalier Territoriale des Yvelines Nord, regroupant le CH François-Quesnay, CHI de Meulan-Les Mureaux/ CHI de Poissy - Saint-Germain-en-Laye, a pu présenter ses vœux et faire le bilan de l’année écoulée. Cette cérémonie de vœux est la première post-covid19, mais le masque n’est pas loin. Cette cérémonie se tient au cœur même du site Henri IV et la France est en pleine triple épidémie (Covid-19, grippe et bronchiolite). Il faut garder les bons gestes.
Madame la Directrice était entourée, pour cette cérémonie, de M. François Garay, Maire des Mureaux et Président du conseil de surveillance du CHIMM, de Madame Cécile Zammit-Popescu, Président de la Communauté Urbaine Grand Paris-Seine&Oise (GPS&O), Maire de Meulan-en-Yvelines et Vice-présidente du Conseil de surveillance du CHIMM et du Docteur Serge Loko, Président de la Commission Médicale d’Établissement et Chef de service de la pharmacie du CHIMM. Durant la cérémonie, ils ont été rejoints par M. Simon Kieffer, Directeur de la délégation des Yvelines de l’Agence Régionale de Santé d’Île-de-France (ARS Île-de-France). Ce dernier a également prononcé un petit discours de vœux à la fin de la cérémonie.

« Solidarité, Attractivité et Efficacité »

(Madame Diane Petter, Directrice générale du Groupement Hospitalier Territoriale Yvelines Nord, regroupant le CH François-Quesnay, CHI de Meulan-Les Mureaux/ CHI de Poissy - Saint-Germain-en-Laye (Photo J2R))

En tant que Directrice du GHT des Yvelines Nord depuis 4 mois, c’est Mme Petter qui a pris la parole en première pour faire le bilan de l’année écoulée (réalisations, projets, personnels hospitaliers, développement des services, des coopérations...) mais aussi pour faire le point sur les projets à venir au sein du CHIMM. C’est sa première cérémonie de vœux de l’année, comme elle l’a précisé, et elle a voulu commencer par le CHIMM. Elle a fait un point sur une évolution, de la situation site par site, positive malgré les contraintes en ressources humaines : « Nous avons travaillé de concert pour consolider nos activités et notre leadership dans plusieurs domaines. »

Effectivement, le CHIMM est composé de trois sites : le site de Meulan-en-Yvelines sur l’île du Fort (où s’est tenue la cérémonie), le site de Bécheville aux Mureaux et l’Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) Châtelain-Guillet.

Sur le site de Meulan-en-Yvelines, un nouveau service de court séjour gériatrique a fait l’objet de travaux de rénovations pour améliorer le confort des patients mais aussi les conditions de travail des professionnels. Une nouvelle unité va ouvrir en 2023. Il y a eu un renforcement du service de médecine polyvalente en passant de 7 lits à 15 lits. L’Objectif suivant est de 22 lits en mars 2023. Dans le cadre de la lutte contre la douleur, le CHIMM a eu l’autorisation d’ouvrir un nouvel hôpital de jour, qui est reconnu régionalement. Le département de Santé Publique, très actif au CHIMM, a remporté un appel à projet pour La Permanence d’Accès aux Soins, ou PAS, Départementale des Yvelines. De ce fait, le CHIMM a obtenu un financement pour un camion mobile pour parcourir le département des Yvelines dans une démarche d’aller vers les plus démunies.
Sur le site des Mureaux, Bécheville est pour Madame la Directrice un positionnement stratégique. Avec le FAM, ou Foyer d’Accueil Médicalisé, interdépartemental « Patrick-Devedjian » inauguré le 16 septembre 2021, le site de Bécheville accueille un projet très innovant porté par le département, l’université et l’hôpital de Garches. Stratégique également avec l’institut du Sport Para-santé connecté qui est à venir et qui sera un centre expert destiné à accueillir une activité d’excellence pour les sportifs traditionnels ou souffrants d’handicaps majeurs dans le cadre d’activités de rééducation. Il doit ouvrir ses portes en 2026. Cela est porteur d’une dynamique que le GHT veut encourager.
Les orientations stratégiques communes pour les soins de suite et de réadaptation, qui vont devenir les soins médicaux de rééducation, ont été validées par les trois établissements gérés par la direction commune, afin de conforter sur le site de Bécheville une offre de soin spécialisée. Le Schéma Directeur Immobilier est en cour d’élaboration et d’autres projets destinés à compléter l’offre sur ce site, dont le futur Campus des Métiers du Sanitaire et du Social de l’Ouest Parisien avec la région Île-de-France, le département des Yvelines et la commune des Mureaux, vont offrir de nombreuses perspectives d’avenir. Il y a eu également une amélioration de la voirie et la mise en place d’une ligne de Bus aux Mureaux pour aller au FAM de Bécheville active 7 jours sur 7. Les équipes sur le site de Bécheville ont remporté, aussi, un appel à projet autour de la promotion de la sécurité routière, permettant de moderniser le plateau technique, « déjà de bon niveau » souligne t-elle, sur ce qui est simulateur de conduite et parcours de mobilités extérieurs.

Pour l’EHPAD Châtelain-Guillet à Meulan, il y a eu une évaluation interne, important pour la certification pour des établissements médico-sociaux, et une inspection avec la direction départementale et l’ARS qui s’est bien passée. Il était important pour elle de souligner que l’établissement a pu rouvrir aux familles après les deux dernières années perturbées par la crise sanitaire.

Comme pour tous les établissements de santé, le CHIMM s’est d’abord ses professionnels « qui s’engagent tous les jours pour servir…en première ligne ou sur des services supports » a déclaré Mme Petter. La direction des ressources humaines a conduit plusieurs actions internes, car le soutien aux promotions professionnelles est fondamental pour elle. Sept personnes ont été soutenues durant l’année 2022. Des démarches ont été effectuées pour améliorer les conditions de travail du personnel et la réduction des risques professionnels précise t-elle. Des actions nouvelles ont été mises en place pour répondre aux attentes des professionnels : des journées « bien-être » et le Noël du personnel commun au CHIPS et au CHIMM.
Malgré cela, « la Commission de Certification de la Haute Autorité de Santé de certifier le CHIMM sous condition n’a pas été la reconnaissance attendue après une mobilisation intense des professionnels » explique Mme Petter. Il faut pour elle poursuivre ce qui a été engagé résolument et en argumentant sur les actions dans le cadre d’une nouvelle candidature, qui va être déposée et en préparant la prochaine visite annoncée pour fin 2023.
En 2022, l’ARS a soutenu le CHIMM au niveau de sa situation financière très dégradée : « 14 millions d’Euros sur 10 ans pour restaurer les marges financières de l’établissement, plus 5 millions d’Euros d’aides à l’investissement ». Le CHIMM a pu ainsi renouveler une partie de son équipement. Depuis janvier 2022, le CHIMM s’est aussi raccordé au réseau de chauffage urbain pour le site de Bécheville avec un partenariat avec la ville des Mureaux, l’ADEM et le groupe Coriance, pour quitter l’utilisation des énergies fossiles comme d’autres établissements.
Le CHIMM a resserré les liens de coopération avec d’autres établissements dans de nombreuses disciplines afin de renforcer les équipes et la dynamique. Un premier pôle inter-établissement consacré aux urgences a vu le jour et deux autres sont en préparation.
Tous les établissements du GHT des Yvelines Nord se sont mobilisés pour la semaine du Développement Durable. C’est un élément d’attractivité de pouvoir faire cela dans un établissement de santé.
Un projet en santé mentale et en périnatalité sont retenus au niveau national. Une filière endométriose a été labellisée et elle est co-portée avec le CH de Versailles. Le CHIMM a créé une unité territoriale d’éducation thérapeutique. Il y a aussi le développement de formation d’infirmière en pratique avancée, qui est également une dynamique territoriale. Il y aussi des actions pour la prise en charge de l’obésité sur le territoire. Le CHIMM a renforcé ses partenariats avec, par exemple, son université de référence à Saclay, les communes de Meulan et des Mureaux et les services publics. Cela renforce l’efficacité du centre hospitalier. Cette année, il y a eu la mise en place d’une meilleure communication pour mettre en avant les instituts de formations, permettant au CHIMM de rendre plus visibles auprès des patients.

Il y a des réussites, mais il y a aussi des difficultés et des inquiétudes que Mme Petter a abordées également. Il y des difficultés pour recruter, fidéliser et assurer la continuité des activités du CHIMM au service de la population. « C’est un combat quotidien ! »« Inquiétude sur la capacité à tenir alors que nous comptons trois ans de crise continue ». Le chemin est difficile et l’engagement de tous les professionnels, encore ses derniers mois : « force le respect et nous oblige collectivement. » « Plus que jamais, notre volonté commune est de répondre à nos missions de soin, d’enseignement, de recherches et de préventions » a déclaré Mme Petter. Cette volonté est, d’après Madame la directrice, intacte et son soutien au CHIMM est acquis. Elle retient trois principes fédérateurs : «  notre solidarité…, notre attractivité…et notre efficacité…  »
En 2023, l’ambition du CHIMM est large et touche à de nombreux domaines : consolider l’activité chirurgicale sur trois à quatre salles, ouvrir sept lits supplémentaires en médecine polyvalente, développer l’activité de l’hôpital de jour, mettre en place une gestion des lits efficace pour le parcours de soin et structurer des parcours plus pertinents notamment pour les personnes âgées. Au niveau du territoire, il y a la construction du projet médical de soins partagés, la consolidation et la montée en puissance des collaborations surtout autour du site de Bécheville. Le CHIMM a également investir et finaliser le Schéma Directeur Immobilier avec l’aide de l’ARS afin d’optimiser un potentielle patrimoine important et construire une trajectoire responsable et durable. « Nous devons faire des choix de façon collectives et responsables pour soutenir nos missions » a déclaré Mme Petter avant de terminer son discours en présentant ses vœux à tous les professionnelles de santé du CHIMM. 

Merci pour vos soutiens

Le Docteur Serge Loko, qui prit ensuite la parole à la suite de Mme Petter. Il a noté les évolutions et remercié de nombreuses personnes pour leurs implications. Il a remercié surtout les deux maires présents pour leurs appuis, qui a permis au CHIMM de garder ses lits de réanimations. Un soutien important surtout lorsque le Docteur Loko souligne qu’ils sont actuellement biens utilisés.
(Le Docteur Serge Loko remerciant les maires de Meulan-en-Yvelines et des Mureaux (Photo J2R))
Puis, c’est le maire des Mureaux, M. François Garay, qui a présenté les vœux du conseil de surveillance du CHIMM. Il fut suivi par M. Simon Kieffer, Directeur de la délégation des Yvelines de l’ARS Île-de-France qui a présenté les siens et le soutien de sa structure au CHIMM. 

Cette cérémonie s’est clôturée sans la remise des médailles du travail, qui, traditionnellement, terminait les vœux du CHIMM. Mais elle fut importante pour les membres du personnel de l’hôpital intercommunal, qui ont pu entendre des discours dans lesquelles leurs difficultés, ainsi que leurs souffrances, n’étaient pas oubliées.