Vous êtes ici : Accueil > Sports > Ball & Co > Se hisser vers l’Hautil avec les Comètes
Publié : 15 avril

Rugby

Se hisser vers l’Hautil avec les Comètes

La vie sportive continue avec le coronavirus : le club de rugby Les Comètes le démontre tous les dimanches à l’Hautil en s’entraînant à fond pour tenir son niveau sportif et pour garder un lien fraternel.

Se préparer pour l’après-Covid, voilà la problématique qui nous conduits à rencontrer les différents acteurs associatifs et sportifs du nord des Yvelines.

Dans un froid hivernal, le dimanche 11 avril, le club de rugby Les Comètes a foulé le terrain avec détermination afin de s’entraîner. Avant la séance, l’entraîneur, Christophe Retaud, a rappelé les objectifs de la séance et la méthode de travail. D’une manière ordonnée et dans la bonne humeur, ce groupe a commencé la séance d’échauffement avant de procéder aux mouvements techniques. Rappelons que le rugby à sept se joue sans placage et sans mêlée. Les féminines ont fait des attaques avec synchronisation et assiduité. Toutefois, le froid a empêché le jeu spectaculaire.

« On est un groupe soudé et motivé pour les entraînements  », a souligné la capitaine Marie Jegado quand nous l’avons interrogée sur la période de Covid-19. Pour elle, la vie sportive doit continuer ; ses co-équipières doivent prendre leur temps afin de préparer l’après-Covid pour être au top de leur forme dans des « compétitions en perspective selon les consignes de la Fédération française de rugby.  »

Comment faire pour continuer l’entraînement ? Pour Christophe Retaud, la motivation est le facteur numéro un pour ce moment sportif. Beaucoup de clubs, ayant arrêté leurs activités, ont pratiquement disparu des radars mais Les Comètes continuent à faire leurs exercices, tout en suivant le strict protocole de la FFR.

Sportives présentes du club Les Comètes : Marie Jegado (Verneuil-sur-Seine), Cindy Barichello (Verneuil-sur-Seine), Amilie Grange (Triel-sur-Seine), Sylvie Douet (Triel-sur-Seine), Karine Balsera (Carrières-sous-Poissy) et Sandra Tandetnik. Encadrement : Christophe Retaud et Tiphaine Charles (Meulan-en-Yvelines).